Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Finn Arneson

jeudi 25 novembre 2021, par ljallamion

Finn Arneson (mort vers 1065)

Noble norvégien actif sous les règnes des rois d’Olaf II de Norvège et Harald III de Norvège. Du fait de ses relations familiales y compris de ses liens de parenté avec les chefs Erling Skjalgsson et Hårek de Thjotta, époux de sa sœur Ragnhildr, Finn Arnesson appartient à la classe supérieure des chefs côtiers norvégiens dans la première moitié de 11ème siècle qui ont joué un grand rôle politique sous les règne d’Olav Haraldsson et d’Harald Hardråde puis en exil auprès du roi danois Sven II de Danemark dit Sven II Estridsen qui le nomme comte de Halland [1].

Finn est le fils du Lenderman Arni Arnmodsson et de Thora Thorsteindatter, une fille de Thorstein Gall. Ses frères les plus célèbres sont Kalv Arnesson et Torberg Arnesson.

Finn suit tout d’abord les traces de son père Arne Arnmodsson mentionné dans la saga d’Olav Haraldsson comme un chef local, qui avec ses 7 fils rejoint Olav. Néanmoins, seulement 4 d’entre eux : Kalv époux de Ölvidr d’Egg, Finn, Torberg et Arni sont explicitement évoqués dans les sagas royales qui sont la base de ce que nous savons d’eux

Selon les Sagas royales, Finn Arnason demeure fidèle au roi Olaf tout au long de son règne. Mais nous n’avons pas beaucoup d’information sur son activité à part l’expédition qu’il même au Hålogaland [2] pour punir la trahison d’un certain Thorir le Chien qui se réfugie d’ailleurs chez le roi Knut II de Danemark.

La saga indique qu’après que le roi danois Knut le Grand soit intervenu en Norvège à la tête de sa flotte, Finn Arnason fait partie avec ses deux frères Torberg et Arni et Rognvald Brusason des quelques barons fidèles qui accompagnent Olav Haraldsson en Russie en 1028, alors même que son frère Kalv Arnesson trahit le roi en rejoignant le Jarl [3] Håkon Eiriksson . De même Finn est aux côtés d’Olav lors de son retour en 1030 et il prend une part prépondérante dans son ultime combat lors de la Bataille de Stiklestad [4]. Après la bataille, Finn blessé et dans une moindre mesure Torberg reprochent à leurs frère Kalv d’avoir choisi le parti de Knut de Danemark et se retirent dans leurs domaines. Les deux frères se rapprochent toutefois ensuite pendant le règne de Sven Knutsson de Norvège, en Norvège lorsque Kalv n’obtient pas le titre de Jarl qui lui avait été promis.

Le roi Harald utilise Finn comme conseiller et médiateur dans le règlement des troubles dans le Trondelag [5] qui avaient suivi l’assassinat par lui vers 1050 de Einar Tambarskjelve et dont le chef était justement le compagnon de Finn Hakon Ivarsson. En contrepartie de la réussite de cette mission Finn obtient du roi que son frère Kalv exilé aux Orcades [6] puisse revenir au pays après des années d’exil.

Mais cette mission est aussi le prélude à la rupture entre la Finn Arnesson et la famille royale norvégienne. L’été suivant, Kalv est tué en Fionie [7] par le roi Harald III qui envoie contre lui une force armée puissante. Finn perçoit cet événement comme une trahison de la part du roi, et le poème déclamé par le roi selon sa saga semble montrer que la suspicion était justifiée.

Finn passe pour cela au Danemark, où le roi Svend Estridsson, ennemi d’Harald, le reçoit avec faveur et le nomme même Jarl du Halland. Il combat avec Svend contre Harald Hardrada à la bataille de Nisa en 1062. Mais il est capturé par le roi Harald bien qu’il profère des propos malséants traitant le fils du roi Magnus de “chiot” et sa nièce Tora “de jument” ! Harald qui constate qu’il ne peut plus se l’attacher le remet en liberté pour qu’il puisse revenir près de Svend au Halland.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Régis Boyer La Saga d’Olaf le Saint de Snorri Sturluson, traduite et présentée. Payot Paris (1987) (ISBN 2228132500).

Notes

[1] Le Halland est une province historique du sud de la Suède, sur sa côte ouest. Elle est située au bord du Cattégat, entre le Västergötland, le Småland et la Scanie.

[2] Hålogaland était le plus septentrional des royaumes norvégiens dans les sagas nordiques. Au tout début de l’ère Viking, avant Harald aux beaux cheveux, Hålogaland était un royaume s’étendant entre le Namdalen dans le comté de Nord-Trøndelag et Lyngen dans le comté de Troms.

[3] Le jarl est en langue scandinave l’équivalent de comte

[4] La bataille de Stiklestad, l’une des batailles les plus célèbres de l’histoire de Norvège, prit place le 29 juillet 1030. Elle est l’une des étapes du processus de christianisation de la Norvège puisqu’elle opposa le sud chrétien, mené par Olaf II de Norvège au nord païen. Olaf y trouva la mort, ce qui lui valut plus tard de devenir un saint.

[5] Le Trøndelag est l’une des cinq grandes régions géographiques de la Norvège. Il correspond au centre du pays, et comprend les deux comtés de Nord-Trøndelag et Sør-Trøndelag. À l’âge des Vikings, le Trøndelag était le domaine des puissants jarls de Lade, centré autour des plaines fertiles bordant le Trondheimsfjord. Les anciens royaumes de Nordmøre et Romsdal, ainsi que la municipalité actuelle de Bindal, étaient à l’origine également inclus dans le Trøndelag. Leurs habitants parlent d’ailleurs encore des dialectes similaires au Trøndersk, parlé dans le Trøndelag.

[6] Les Orcades, sont un archipel situé au nord de l’Écosse à 16 km de la côte de Caithness. Cet archipel compte 67 îles légèrement vallonnées, dont 16 seulement sont habitées.

[7] L’île de Fionie est la seconde plus grande île du Danemark. Elle fait partie de la région du Danemark du Sud. De nombreux manoirs et châteaux y sont situés. Ceux-ci possédant de nombreux parcs et jardins, l’île de Fyn est souvent considérée comme le Jardin du Danemark.