Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Saül

vendredi 20 mars 2015 (Date de rédaction antérieure : 7 septembre 2011).

Saül

Premier roi des Israélites

Fils de Quish de la tribu de Benjamin [1] et du clan de Matri selon la bible.

Samuel se faisait vieux et ses fils n’avaient pas la faveur du peuple pour lui succéder. Comme il souhaitait très peu que la monarchie se développe, Dieu s’adressa à lui pour lui conseiller d’accéder aux demandes de son peuple.

Samuel avertit alors les Hébreux des risques générés par un nouveau roi au pouvoir, mais ceux-ci, devant la menace des Philistins [2], avaient besoin d’un chef pour assurer les combats.

Mais Samuel convoqua le peuple à Mitzpah [3] pour confirmer son nouveau statut. Saül retourna chez lui pour reprendre ses tâches habituelles. Pour faire face aux Ammonites [4] qui tentaient une invasion, Saül reçut un nouvel appui de Dieu qui incita le peuple à se joindre à lui pour repousser l’ennemi. Saül fut enfin proclamé roi devant le peuple et Samuel put se retirer.

Saül hérita de la tâche de libérer le pays de la pression des Philistins. Il rassembla une armée forte de 3 000 hommes. Les Philistins avaient posté un camp à Géba. il prit 2000 hommes avec lui pour Mikmas et dans la montagne de Béthel [5] et 1000 autres partirent avec son fils Jonathan pour Gibéa au sud de Géba. Jonathan se débarrassa du préfet des Philistins et déclencha une réaction des Philistins contre Israël. Ceux-ci rassemblèrent une armée de 30 000 chars, 6000 chevaux pour occuper Mikmas que Saül avait évacué en partant pour Guilgal.

Saül constata que ses troupes étaient réduites à 600 hommes quand il partit de Guilgal pour Mikmas contre les Philistins. Jonathan, impatient, organisa avec son écuyer un assaut à l’insu de Saül et de son armée. Ils surprirent et massacrèrent 20 Philistins, ce qui sema le désordre et la terreur chez les ennemis. Tous les Israélites qui avaient déserté Saül se rallièrent à lui pour talonner les Philistins.

Le règne de Saül se poursuivit dans la guerre contre plusieurs ennemis dont il sortit toujours vainqueur. La guerre contre les Amalécites [6] est la seule qui soit rapportée en détail. Ces anciens ennemis d’Israël occupaient le territoire au sud et au sud-ouest de la Philistine. À la demande de Samuel, Saül rassembla le peuple contre les Amalécites, mais échoua à exécuter leur roi Agag .

David fut envoyé à Saül pour lui jouer de la cithare quand l’esprit de ce dernier se troublait et il gagna ainsi la bienveillance du roi. Après un certain temps, il regagna la maison paternelle et reprit son travail de berger pendant quelques années. Les Philistins envahirent une fois de plus le pays et s’installèrent entre Sokho et Azéqa [7], à Éphès-Dammim. Saül, Abner , son général et ses hommes partirent les affronter et David se joignit à son armée. C’est dans la vallée d’Elah [8] que David terrassa Goliath, le champion des Philistins, un exploit qui fit fuir l’ennemi et assura la victoire aux hommes de Saül. Le roi prit David à son service mais en devint jaloux. Il développa pour le nouveau héros une animosité qui l’incita plusieurs fois à tenter de le tuer, sans toutefois accomplir le geste. Après quelque temps, les Philistins s’étaient repris et Saül dut encore rassembler ses hommes. Dans l’incapacité de découvrir la volonté de Dieu, Saül partit consulter la sorcière d’Endor [9] et fut surpris par une communication avec Samuel qui lui apparut. Il fut alarmé des paroles de Samuel et les hommes d’Israël prirent la fuite devant les Philistins. Désespéré face au désastre qui tombait sur son armée, il se jeta sur son épée. Les Philistins trouvèrent Saül et ses trois fils gisant sur le mont Guilboa [10].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article intitulé « Tālūt » (Coran) de Wikipédia/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1182

Notes

[1] La tribu de Benjamin est une des douze tribus d’Israël. Son nom vient de Benjamin. C’est notamment de cette tribu qu’est issu Saül, premier roi d’Israël, auquel succèdera le roi David. Le territoire de cette tribu est situé entre la Tribu d’Éphraïm au Nord, la Tribu de Juda au Sud, la Tribu de Dan à l’Ouest, et le Jourdain à l’Est. Ses villes principales étaient Jérusalem, Jéricho, Béthel et Gabaon.

[2] Les Philistins ou Peleset sont un peuple de l’Antiquité connus par différentes sources textuelles (assyriennes, hébraïques, égyptiennes) et archéologiques. Les Philistins apparaissent dans des sources égyptiennes au 12ème siècle av. jc sont présentés comme des ennemis de l’Égypte venus du nord, mélangés à d’autres populations hostiles connues collectivement sous le nom de peuples de la mer. Après leurs affrontements avec les Égyptiens, les Philistins se sont fixés sur la bande côtière du sud-ouest de la terre de Canaʿan, c’est-à-dire dans une région longeant la Méditerranée depuis l’actuelle bande de Gaza jusqu’à Tel-Aviv Jaffa.

[3] Mitzpah en Benjamin est une ville de l’Israël antique appartenant à la tribu de Benjamin. Elle est située dans les monts de Benjamin à quelques kilomètres au nord de Jérusalem. Mitzpah sert de siège au gouvernement de la Judée après le siège et la destruction de Jérusalem par les Babyloniens au début du 6ème siècle av. jc. C’est là que réside Guedalia ben Ahikam. Il est probablement le dernier roi de Juda, bien que ce titre ne lui soit jamais donné dans le Deuxième livre des Rois

[4] Les Ammonites sont un peuple de la Bible. Leur ancêtre fondateur est Ben-Ammi, fils de Loth qu’il a eu avec sa fille cadette. Ils habitaient à l’est de la demi-tribu orientale de Manassé, et avaient pour capitale Rabbath-Ammon (Amman). Ils furent presque toujours en guerre avec les Hébreux. Jephté, Saül et David les battirent à plusieurs reprises.

[5] Béthel est une localité des hautes terres du pays de Canaan. Ce lieu se trouverait à 10km au nord de Jérusalem, dans la région historique de l’ancienne Samarie (nord de la Cisjordanie actuelle). Il est identifié par certains au village arabe de Beitin et à l’implantation juive de Beit El par d’autres.

[6] Les Amalécites étaient une tribu de nomades édomites mentionnée dans la Bible, descendants d’Amalek, et qui occupaient un territoire correspondant au sud de la Judée, entre l’Idumée et le désert du Sinaï en Égypte. Selon la Bible, ils furent toujours acharnés contre les Hébreux, qui à leur tour les regardaient comme une race maudite. Dieu ordonna à Saül de les exterminer. Ce roi leur déclara la guerre et les défit. Mais, contre la défense de Dieu, il pardonna à Agag, leur roi : cette désobéissance lui fit perdre sa couronne, qui fut transportée à David.

[7] Azéqa ou Azéka est une ville de l’Israël antique située dans la vallée d’Elah dans la Shéphélah.

[8] La vallée des térébinthes est une petite vallée qui se situe en Israël, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Bethléem, à environ 20 minutes de Bet Shemesh. Elle relie la Shéphélah aux monts de Judée, d’où son importance stratégique. Selon la Bible, c’est là que David combattit Goliath.

[9] Dans la Bible hébraïque, la Sorcière d’Endor, ou pythonisse d’Endor (village canaanite situé probablement sur le Mont Moréh), telle que mentionnée dans le premier livre de Samuel, chapitre 28:3–25, est une femme "qui possède un talisman", avec lequel elle appelle le fantôme du prophète Samuel récemment décédé, à la demande de Saül, roi d’Israël. On peut la comparer à un médium spirite.

[10] Le mont Guilboa est un massif montagneux situé au nord-est des monts de Samarie. Il est limité au nord par la vallée de Harod, au sud par le cours d’eau Bézek, à l’est par la vallée de Beït-Shéan et à l’ouest par la vallée de Dotan.