Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Homère

vendredi 30 août 2013, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 25 juillet 2011).

Homère

Poète de la fin du 8ème siècle av. jc

Portrait imaginaire d'Homère, IIe siècle Rome, Italie

On lui attribue les 2 premières œuvres de la littérature occidentale, l’Iliade et l’Odyssée.

La tradition veut qu’Homère fût aveugle. Plusieurs villes ioniennes [1], Chios, Smyrne, Cymé ou encore Colophon se disputent l’origine d’Homère.

En fait, nous ne savons rien sur la vie d’Homère. 8 biographies anciennes nous sont parvenues. Elles datent pour les plus vieilles de l’époque hellénistique et regorgent de détails aussi précis que fantaisistes, dont certains remontent à l’époque classique. Il en ressort qu’il est né à Smyrne [2], a vécu à Chios [3] et a trouvé la mort à Ios [4], une île des Cyclades. Son véritable nom est Mélesigénès, son père est le dieu fleuve Mélès et sa mère, la nymphe Créthéis.

L’Iliade et L’Odyssée sont attribuées à Homère dès le 6ème siècle av. jc. On lui reconnaît également l’œuvre épique comique Batrachomyomachia [5] et une collection de courts poèmes épiques connus sous le nom des Hymnes homériques.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi /Homère/

Notes

[1] L’Ionie est une région du monde grec antique située à l’ouest de l’Asie mineure, entre Phocée et Milet. Elle correspond à la région située dans un rayon de 170 km autour de la ville actuelle d’Izmir. Elle emprunte son nom à Ion, ancêtre légendaire des peuples de cette région. C’est en Ionie que se sont développées les premières formes de science de la philosophie en Occident, chez les penseurs appelés Présocratiques. Les côtes ioniennes présentent beaucoup d’avantages économiques : de bons abris naturels facilitant l’établissement de ports pour le commerce avec des communications aisées vers l’arrière-pays, un climat agréable, des vallées ouvertes pour la culture des céréales et l’élevage des chevaux, des plateaux pour l’élevage des moutons, des collines pour les arbres fruitiers et les oliviers. Dans l’Antiquité, elle fédérait douze cités grecques, du continent et des îles : Chios, Éphèse, Érythrée, Clazomènes, Colophon, Lébédos, Milet, Myonte, Phocée, Priène, Samos et Téos. Halicarnasse les rejoignit après. Brillant foyer de la civilisation hellénique aux 7ème et 6ème siècle av. jc, elle appartient à une ensemble plus vaste appelé « Grèce d’Asie » ou « Grèce de l’Est ».

[2] Izmir, anciennement Smyrne, est le deuxième plus grand port de Turquie après İstanbul, Elle est située sur la mer Égée près du golfe d’Izmir.

[3] Chios ou Chio île et municipalité grecque de la mer Égée, proche de la Turquie dont elle est séparée par un détroit de 8 kilomètres seulement. Chios est réputée pour être le lieu de naissance d’Homère.

[4] Ios est une île de Grèce des Cyclades, dans la mer Égée, à 111 milles marins du Pirée. L’île mesure 17 km de long sur 7,5 km de large et sa superficie est de 109 km².

[5] littéralement la bataille des grenouilles et des rats