Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Léofric de Mercie

mercredi 8 septembre 2021, par ljallamion

Léofric de Mercie (mort en 1057)

Comte de Mercie

Devenu comte de Mercie [1] sous le règne de Knut le Grand, il conserve ce titre, qui fait de lui l’un des plus puissants barons du royaume d’Angleterre, jusqu’à sa mort. Son épouse Godiva est devenue le sujet de nombreuses légendes populaires, dans lesquelles Léofric joue un rôle d’exploiteur du peuple.

Fils de l’ealdorman [2] des Hwicce [3] Léofwine . Son père trouve la mort à une date inconnue après 1023.

Lorsque Knut le Grand devient roi d’Angleterre, en 1017, il divise le royaume en quatre grandes provinces : le Wessex [4], l’Est-Anglie [5], la Mercie et la Northumbrie [6] à la tête de chacune d’entre elles, remplaçant l’ancien titre d’ealdorman.

La Mercie est d’abord attribuée à Eadric Streona, mais ce dernier est exécuté la même année. Il est possible que Léofric lui ait immédiatement succédé, mais il semble n’être effectivement devenu comte que vers la fin des années 1020. Il devient ainsi l’un des hommes les plus puissants du pays : à la fin du règne de Knut, seul Godwin de Wessex le dépasse en prestige.

À la mort de Knut, en 1035, Léofric apporte son soutien à Harold Pied-de-Lièvre, fils du roi défunt par sa concubine AElfgifu de Northampton, au détriment de Hardeknut , fils de Knut et de sa femme Emma de Normandie. Il est possible que la famille de Léofric ait été apparentée par les femmes à celle d’AElfgifu, une raison possible de son soutien à Harold.

Ce dernier trouve la mort en 1040, laissant l’Angleterre à Hardeknut. L’année suivante, deux collecteurs d’impôts sont tués à Worcester [7], et le roi ordonne à Léofric de ravager la ville en représailles. Il est également possible qu’il lui ait retiré une partie de la Mercie.

Après l’avènement d’Édouard le Confesseur, Léofric lui apporte son soutien en participant à l’expédition qui confisque le trésor royal à la reine mère Emma de Normandie en novembre 1043. Lorsque Godwin de Wessex se révolte contre le roi en 1051, Léofric lui reste fidèle, tout en s’efforçant de trouver un compromis entre les deux parties. Godwin et les siens sont contraints à l’exil, ce qui se traduit par un renforcement de la puissance de Léofric. Son fils AElfgar reçoit notamment le comté d’Est-Anglie [8] auparavant tenu par Harold Godwinson. Cependant, Godwin et ses fils sont rétablis dans leurs fonctions dès la fin de l’année 1052. On ignore comment Léofric réagit à la rébellion de son fils AElfgar en 1055.

Tout au long de sa carrière, Léofric effectue de nombreuses donations aux monastères de son comté. Il fonde l’abbaye de Coventry en 1043.

Léofric trouve la mort en 1057 à Kings Bromley [9], dans le Staffordshire [10]. Les sources ne s’accordent pas sur un jour précis : Jean de Worcester donne le 31 août, mais le manuscrit D de la Chronique anglo-saxonne [11] parle du 30 septembre. En revanche, les deux s’accordent à dire qu’il est inhumé à Coventry [12].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Leofric, Earl of Mercia »

Notes

[1] Comte de Mercie est un titre de noblesse du royaume d’Angleterre au xie siècle.

[2] Un ealdorman est la personne qui dirige un comté dans l’Angleterre anglo-saxonne entre le 9ème siècle et le règne de Cnut le Grand (1016-1035). C’est un officier royal et un magistrat de haut rang, qui commande également l’armée de son comté en temps de guerre. Dans certaines chartes du Wessex, le terme est traduit par le latin dux ou præfectus.

[3] Les Hwicce sont un peuple anglo-saxon qui apparaît au vie ou 7ème siècle dans le sud-ouest de l’Angleterre, autour de la vallée de la Severn. Leur royaume, dont les frontières sont mal connues, paraît coïncider au moins partiellement avec le diocèse de Worcester, les premiers évêques de cette cité portant le titre d’Episcopus Hwicciorum. Certains de leurs souverains, notamment Osric, sont liés aux origines chrétiennes de Gloucester. Quelques noms de lieux enfin conservent une trace de leur nom, comme la forêt de Wychwood dans l’Oxfordshire, le village de Whichford dans le Warwickshire ou le district de Wychavon dans le Worcestershire

[4] Le Wessex est l’un des royaumes fondés par les Anglo-Saxons en Angleterre durant le Haut Moyen Âge. Il s’étend sur une partie du sud-ouest de la Grande-Bretagne, entre la Domnonée à l’ouest, la Mercie au nord et les royaumes de Kent, de Sussex et d’Essex à l’est. Au IXe siècle, le Wessex est le dernier royaume anglo-saxon à résister aux invasions vikings.

[5] L’Est-Anglie ou royaume des Angles de l’Est, est un royaume anglo-saxon établi au cours du Haut Moyen Âge sur les actuels comtés anglais du Suffolk et du Norfolk. Sa fondation légendaire, vers le milieu du 6ème siècle, aurait été le fait d’envahisseurs germaniques appartenant à la tribu des Angles. Il disparaît comme entité indépendante après les invasions vikings du 9ème siècle, mais le titre de comte d’Est-Anglie continue à être donné au sein du royaume d’Angleterre jusqu’à la fin du 11ème siècle, et la région conserve le nom d’Est-Anglie à ce jour.

[6] Le titre de comte de Northumbrie fut un titre de la période anglo-danoise, puis de la fin de la période anglo-saxonne, et enfin du début de la période anglo-normande de l’Angleterre. Le comté de Northumbrie succéda au comté de Bambourg, lui-même étant le successeur d’une Bernicie indépendante. Sous le Royaume viking d’York, il y eut des comtes de Deira. Finalement, toute la Northumbrie fut réunie sous la dynastie bernicéenne. Cette dynastie se maintint en Bernicie jusqu’en 1041, mais à partir de 1016, il y eut d’autres comtes à York qui furent appointés par le roi Knut le Grand pour toute la Northumbrie. Celle-ci fut dissoute au début de la période normande, en comtés d’York et Northumberland, avec une grande partie des terres allant aux princes-évêques de Durham., plaçant un earl[[comte

[7] Worcester ville d’Angleterre (Royaume-Uni), chef-lieu du comté du Worcestershire.

[8] Le titre de comte d’Est-Anglie fut créé après la soumission du royaume d’Est-Anglie au roi du Wessex Édouard l’Ancien, en 917.

[9] Kings Bromley ou King’s Bromley est un village et une paroisse civile du Staffordshire, en Angleterre. Il est situé dans le sud-est du comté, à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Lichfield. Administrativement, il relève du district de Lichfield.

[10] Le Staffordshire est un comté du centre de l’Angleterre faisant partie de la région des Midlands de l’Ouest. Il est composé des districts de Cannock Chase, East Staffordshire, Lichfield, Newcastle, South Staffordshire, Stafford, Staffordshire Moorlands, Stoke-on-Trent et Tamworth. Les deux villes principales en sont Stafford et Stoke-on-Trent.

[11] La Chronique anglo-saxonne est un ensemble d’annales en vieil anglais relatant l’histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d’Alfred le Grand, à la fin du 9ème siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d’Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.

[12] Coventry est une ville d’Angleterre, située dans la région des West Midlands, à proximité de Birmingham. Depuis 1345, Coventry possède officiellement le statut de cité.