Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Harold Godwinson dit Harold II d’Angleterre

Harold Godwinson dit Harold II d’Angleterre

mercredi 25 juillet 2012, par ljallamion

Harold Godwinson dit Harold II d’Angleterre (vers 1022-1066)

Dernier roi anglo-saxon d’Angleterre-Comte de Wessex-Comte de Hereford en 1057

Fils du puissant comte de Wessex Godwin par sa 2ème épouse, Gytha Thorkelsdóttir. Fait comte de l’Angleterre orientale en 1045, il accompagne son père en exil en 1051, puis l’aide à restaurer sa position un an plus tard. À la mort de Godwin en 1053, Harold lui succède comme comte de Wessex qui à l’époque représente un tiers de l’Angleterre, devenant ainsi l’homme le plus puissant d’Angleterre après le roi. Il devient également comte de Hereford en 1057, et prend la place de son père dans l’opposition à l’influence normande grandissante à la cour d’Édouard le Confesseur. Ce dernier, fils d’Emma de Normandie, a passé près d’un quart de sa vie en Normandie et s’est entouré de conseillers normands afin de contrebalancer la puissance des Godwin.

Harold se couvre de gloire en 1062-1063 dans une série de campagnes contre le roi Gruffydd ap Llywelyn de Gwynedd, qui a conquis tout le pays de Galles. Le conflit s’achève avec la mort de Gruffydd, tué par ses propres soldats en 1063. Harold épouse sa veuve Édith, fille du comte de Mercie Elfgar, vers 1064.

En 1064, Harold fait naufrage sur les côtes du Ponthieu. Capturé par le comte Guy 1er, il est retenu prisonnier au château de Beaurainville, puis est livré au duc Guillaume de Normandie qui exigeait sa libération. Guillaume se considère comme le successeur légitime d’Édouard le Confesseur, qui n’a pas d’enfants. Il obtient de Harold le serment de lui fournir son appui à la succession d’Angleterre. Guillaume aurait forcé Harold à lui jurer vassalité, mais ne lui aurait révélé qu’après-coup que la boîte sur laquelle ce serment avait été fait contenait des reliques sacrées. Harold s’estime alors dégagé de ce serment, fait par la ruse, mais Guillaume obtient du pape son excommunication.

En 1065, les Northumbriens se soulèvent contre leur comte Tostig, le frère de Harold. Ce dernier apporte son soutien aux rebelles et à leur candidat Morcar, et Tostig est chassé du pays. Ce faisant, Harold s’est présenté comme le probable successeur d’Édouard, mais il a également divisé sa propre famille : Tostig s’est réfugié auprès du roi de Norvège Harald Hardrada. Édouard le Confesseur meurt le 5 janvier 1066. Harold déclare que le roi lui a promis la couronne sur son lit de mort, et le Witenagemot approuve son couronnement le 5 janvier 1066, mais doit faire face à 2 rivaux, le Norvégien Harald Hardrada et le Normand Guillaume le Bâtard.

Guillaume de Normandie et Harald de Norvège entreprennent chacun des préparatifs pour une invasion. Le premier affirme que le royaume lui a été promis par le roi défunt, ainsi que par Harold, tandis que le second s’appuie sur un accord conclu entre Harthacnut, le prédécesseur d’Édouard, et son oncle Magnus selon lequel les possessions du premier à mourir devaient revenir à l’autre.

Harald et Tostig débarquent en Angleterre le 20 septembre et défont les comtes Edwin de Mercie et Morcar de Northumbrie à la bataille de Fulford, près d’York. Harold est pris par surprise par l’arrivée d’une armée hostile dans le nord du royaume. Il se trouve alors dans le sud, attendant l’arrivée de la flotte de Guillaume. Il réunit rapidement autant d’hommes qu’il peut et les conduit à marche forcée vers le nord. L’armée de Harold couvre la distance en 4 jours, prenant les Norvégiens par surprise et le 25 septembre, ces derniers sont vaincus à la Stamford Bridge, et Harald et Tostig trouvent la mort au combat.

Guillaume débarque à son tour à Pevensey le 28 septembre, avec environ 7 000 hommes. En 3 jours, l’armée de Harold doit parcourir 240 lieues pour l’intercepter. Harold fait édifier des fortifications sommaires en terre près de Hastings et s’y retranche. Les deux armées s’affrontent à la bataille de Hastings, près du village de Battle, le 14 octobre. Harold est tué, et son armée mise en déroute. Ses frères Gyrth et Léofwine sont également tués dans la bataille.

Guillaume lui succède. C’est le début de la période anglo-normande de l’histoire de l’Angleterre