Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Godwin de Wessex ou Godwine

Godwin de Wessex ou Godwine

mercredi 22 mars 2017

Godwin de Wessex ou Godwine (avant 1001-1053)

Noble anglo-saxon

Il devient le deuxième personnage le plus puissant du royaume d’Angleterre après le roi sous le règne de Édouard le Confesseur.

Fils d’un certain Wulfnoth communément identifié à Wulfnoth Cild, ealdorman [1] du Sussex [2] autour de l’an 1000.

En 1018, Godwin est fait comte par le roi Cnut le Grand. Il l’accompagne ensuite au Danemark et épouse vers cette date Gytha Thorkelsdóttir , la sœur du jarl [3] danois Ulf Thorgilsson et belle-sœur du roi Cnut. Il devient comte de Wessex [4] vers 1019.

À la mort de Cnut, en 1035, la succession au trône d’Angleterre est disputée entre ses fils Harold et Harthacnut . Godwin se range tout d’abord derrière Harthacnut, mais celui-ci se trouve alors au Danemark, et Harold saisit sa chance et prend le pouvoir. En 1036, Godwin capture le prince Alfred , qui a débarqué dans le Sussex, et le remet à Harold, qui le fait exécuter.

Harold meurt en 1040 et Harthacnut en 1042, après quoi Édouard le Confesseur devient roi d’Angleterre grâce au soutien de Godwin. Les fils de ce dernier obtiennent des comtés : l’aîné, Sven , obtient le Gloucestershire [5], le Herefordshire [6], l’Oxfordshire [7], le Berkshire [8] et le Somerset [9], en 1043, et le second, Harold, devient comte d’Est-Anglie [10] en 1045. La famille gouverne alors tout le sud de l’Angleterre. La même année, Godwin donne la main de sa fille Édith de Wessex au roi.

Afin de contrebalancer la puissance de Godwin, Édouard le Confesseur s’entoure de Normands. En effet il a passé près d’un quart de siècle en exil en Normandie. Les Normands bâtissent des châteaux sur les terres des Godwins, et la tension monte entre les deux partis.

L’archevêque de Cantorbéry [11] Eadsige meurt en octobre 1050. Le chapitre élit AEthelric, un parent de Godwin, pour lui succéder, mais le roi force la nomination de son protégé Robert de Jumièges en mars 1051.

En septembre de la même année, le comte Eustache II de Boulogne, proche d’Édouard, est impliqué avec ses serviteurs dans une échauffourée à Douvres [12], sur les terres de Godwin. Celui-ci refuse de punir ses sujets, et la guerre civile semble proche, mais les comtes Léofric de Mercie et Siward de Northumbrie convainquent le roi d’adopter une solution moins sanglante. Finalement, Godwin et ses fils sont exilés du royaume.

Godwin se réfugie en Flandre et retourne en Angleterre en 1052 à la tête d’une armée. Le sud-est du pays se soulève en sa faveur, tandis que Léofric et Siward refuse de le combattre. Édouard est donc forcé de rétablir Godwin et ses fils dans leurs anciennes possessions. Robert de Jumièges, en fuite, est dépossédé de l’archevêché de Cantorbéry et Stigand, qui a servi d’intermédiaire entre les deux camps, lui succède.

Godwin meurt le 15 avril 1053, après un banquet à Winchester. Son fils Harold lui succède à la tête du Wessex.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Godwin de Wessex/ Portail des Anglo-Saxons/ Comte anglo-saxon

Notes

[1] Un ealdorman est la personne qui dirige un comté dans l’Angleterre anglo-saxonne entre le ixe siècle et le règne de Cnut le Grand. C’est un officier royal et un magistrat de haut rang, qui commande également l’armée de son comté en temps de guerre.

[2] Le Sussex est un comté situé au sud de Londres, au bord de la Manche en Angleterre. Historiquement, le royaume des Saxons du sud, ou Sussex, fut fondé au 5ème siècle. Il devint vassal de l’ancien royaume des Saxons de l’ouest, ou Wessex, au 9ème siècle. À partir du 12ème siècle, il se divisait en deux parties : l’une appelée Sussex de l’Ouest (West Sussex), dont la ville principale est Chichester, l’autre Sussex de l’Est (East Sussex), dont la ville principale est Lewes.

[3] Le jarl est en langue scandinave l’équivalent de comte ou de duc

[4] En 1019, le comté de Wessex est conféré à Godwin par le premier roi qui ne fait pas partie de cette maison de Wessex : Knut le Grand. À la mort de Godwin en 1053, le comté est transféré à son fils, Harold Godwinson, qui règne brièvement sur l’Angleterre en 1066, de la mort de son beau-frère Édouard le Confesseur à sa propre mort durant la bataille d’Hastings ce 14 octobre. Le comté ne survit que quelques années à Harold. Guillaume le Conquérant l’attribue à son plus fidèle compagnon, William FitzOsbern, lequel aide Guillaume à consolider son nouveau royaume jusqu’à sa mort en 1071. Guillaume ne transfère pas ce comté à Roger, le fils de William, qui n’hérite que du titre de comte de Hereford.

[5] Le Gloucestershire est un comté situé dans le sud-ouest de l’Angleterre. Le comté comprend une partie des Cotswolds, une partie de la vallée fertile du fleuve Severn et toute la forêt de Dean. La capitale est Gloucester et les autres villes principales sont Cheltenham, Stroud, Cirencester et Tewkesbury. Les comtés voisins sont le Gwent au Pays de Galles et les comtés cérémonials de Herefordshire, Oxfordshire, Worcestershire, Warwickshire et Wiltshire en Angleterre.

[6] Le Herefordshire est un ancien comté anglais devenu autorité unitaire depuis 1998. Le comté d’Herefordshire avait fusionné avec celui du Worcestershire pour former l’éphémère comté de Hereford and Worcester (1974-1998). Le comté est entouré par le Shropshire au nord, le Worcestershire à l’est, le Gloucestershire au sud et le Pays de Galles à l’ouest. Le nom du comté vient de sa ville principale et capitale, Hereford

[7] L’Oxfordshire anciennement County of Oxford est un comté du sud-est de l’Angleterre, avoisinant Northamptonshire, Buckinghamshire, Berkshire, Wiltshire, Gloucestershire et Warwickshire. Le comté est divisé en cinq districts : Oxford, Cherwell, Vale of White Horse, West Oxfordshire et South Oxfordshire. Le comté a une importante économie de tourisme et est connu pour l’université d’Oxford. La cité d’Oxford est le principal centre de population.

[8] Berkshire, parfois abrégé en Berks, est un comté (« shire ») dans le sud de l’Angleterre (Royaume-Uni), situé à l’ouest de Londres et encadré par l’Oxfordshire, le Buckinghamshire, le Grand Londres, le Surrey, le Wiltshire et le Hampshire. Son chef-lieu est Reading, mais une des villes les plus connues est Windsor, résidence royale

[9] Le comté du Somerset en Angleterre du Sud-ouest est limité au nord par la ville de Bristol et le Gloucestershire, le Wiltshire à l’est, le Dorset au sud-est et le Devon au sud-ouest. Il est en partie délimité au nord et à l’ouest par le canal de Bristol et l’estuaire du Severn. Sa frontière traditionnelle du nord est constituée par la rivière Avon mais la limite administrative a glissé vers le sud avec la création et l’expansion de la ville de Bristol et, plus tard, le comté d’Avon.

[10] Le titre de comte d’Est-Anglie fut créé après la mort du dernier roi danois d’Est-Anglie, Guthrum II, et la soumission du royaume à Édouard l’Ancien, en 917.

[11] L’archevêque de Cantorbéry est, après le gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre (c’est-à-dire le monarque du Royaume-Uni), le chef de l’Église d’Angleterre et de la Communion anglicane. Il est le successeur de saint Augustin de Cantorbéry, le premier archevêque de 597 à 605. L’archevêque de Cantorbéry exerce une juridiction métropolitaine sur la province de Cantorbéry qui comprend 30 des 44 diocèses de l’Église d’Angleterre (les quatorze restants, au Nord de l’Angleterre, font partie de la province d’York). Autrefois, les quatre diocèses du Pays de Galles tombaient aussi sous la juridiction de la province de Cantorbéry. Mais, en 1920, les diocèses gallois furent transférés sous l’autorité de l’Église au Pays de Galles.

[12] Douvres est une ville côtière et portuaire du comté du Kent, dans le Sud-est de l’Angleterre. Elle est située au bord de la Manche, à 35 km des côtes françaises et du cap Gris-Nez. C’est donc la ville du Royaume-Uni la plus proche de la France.