Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Stigand

mercredi 4 juillet 2012

Stigand (mort le 22 février 1072)

Archevêque de Cantorbéry

Né en Est-Anglie dans une famille anglo-scandinave, Stigand servit le roi Knut le Grand comme chapelain de la fondation royale d’Ashingdon en 1020, puis en tant que conseiller, un rôle qu’il continua à exercer sous les règnes des fils de Knut, Harold Pied-de-Lièvre et Hardeknud. Lorsque Édouard le Confesseur devint roi, Stigand devint probablement l’administrateur principal de l’Angleterre ; des écrits monastiques de l’époque l’accusent d’avoir extorqué de l’argent et des terres à l’Église. En 1066, il avait accumulé des richesses qui n’étaient surpassées que par celles du roi et du comte Harold Godwinson.

En 1043, Édouard nomma Stigan évêque d’Elmham. 4 ans plus tard, il fut nommé évêque de Winchester, puis archevêque de Cantorbéry en 1052. Il exerça ces 2 postes simultanément, ce qui entraîna son excommunication par 5 papes successifs, dont Nicolas II et Alexandre II. Stigand était auprès du roi Édouard sur son lit de mort, ainsi qu’au couronnement d’Harold Godwinson comme roi d’Angleterre en 1066. Après la mort d’Harold, il se soumit à Guillaume le Conquérant. Le jour de Noël 1066, Guillaume fut couronné roi d’Angleterre par Aldred, archevêque d’York : Stigand, excommunié, ne put qu’assister à la cérémonie.

En dépit de pressions croissantes, il maintint sa présence à la cour et continua à consacrer des évêques jusqu’en 1070. Cette année-là, il fut déposé par des légats papaux et emprisonné à Winchester. Son intransigeance à l’égard de la papauté fut utilisée par les Normands pour affirmer que le clergé anglais avait besoin d’être réformé.