Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Isabel de Portugal dite Isabel du Portugal dame de Viseu

Isabel de Portugal dite Isabel du Portugal dame de Viseu

jeudi 14 janvier 2021, par ljallamion

Isabel de Portugal dite Isabel du Portugal dame de Viseu (1364-1435)

Fille naturelle du roi Ferdinand 1er de Portugal. Elle est née avant que son père épouse Éléonore Teles de Menezes. Très jeune, elle fut fiancée à Alfonso Téllez de Meneses, cinquième comte de Barcelos [1] et cousin de la reine Leonor Téllez de Meneses.   Don Alfonso décède, son père arrange un nouveau mariage avec Alfonso Enriquez, comte de Noreña [2] et de Gijón [3] et seigneur de Ribadesella [4], Villaviciosa [5], Nava [6] et Laviana [7], fils naturel du roi Henri II de Castille, profitant de la signature du traité de Santarém [8] mettant fin aux guerres dite Fernandine [9] et qui s’est déroulé dans la ville portugaise de Santarém le 19 mars 1373.   Le mariage fut célébré à Burgos [10] en novembre 1375, prenant pour dot les villages de Viseu [11], Celorico, Linhares et Algodres.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé Isabel de Portugal señora de Viseu/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Le comté de Barcelos est un titre noble du Royaume du Portugal, créé en 1298 au profit de son premier propriétaire, Juan Alfonso Téllez de Meneses, 1er comte de Barcelos.

[2] Le titre de comte de Noreña est un titre historique espagnol qui n’était en vigueur que quelques années. Il a été aboli en 1395. Son nom fait référence au conseil de Noreña, dans les Asturies. Après la confiscation du titre et de la seigneurie à Alfonso Enriquez pour ses révoltes continues, le manoir a été transmis à l’ évêque d’Oviedo , Gutierre de Toledo et à ses successeurs, qui ont continué à porter le titre de Comtes de Noreña jusqu’au milieu du 20ème siècle.

[3] Gijon était une véritable forteresse naturelle et situé sur une péninsule, la seule entrée de la ville était dans un couloir de sable effacé à marée haute, qu’une armée assiégeant avait très peu de points pour accéder à la ville

[4] Ribadesella est une commune située dans la communauté autonome des Asturies en Espagne et une des paroisses qui forment la commune. La ville est fondée au 13ème siècle par le roi Alphonse X de Castille.

[5] Villaviciosa est une commune située dans la communauté autonome des Asturies en Espagne.

[6] Nava est une commune située dans la communauté autonome des Asturies en Espagne.

[7] Laviana (officiellement Llaviana) est une commune située dans la communauté autonome des Asturies en Espagne.

[8] Santarém est une ville portugaise occupant une colline sur la rive droite du Tage, dans la région du Ribatejo et sous-région de la Lisière du Tage. Elle est distante de 82 km de Lisbonne. Appelée à l’origine Scalabis par les Romains, puis Shantarin lors de la période musulmane, elle devint une importante cité-forteresse durant les guerres entre les Maures et les Chrétiens et fut finalement conquise par les Portugais en 1147.

[9] Les guerres fernandines sont le nom donné aux conflits qui opposent Ferdinand 1er de Portugal et Henri II de Castille, puis le fils de ce dernier Jean 1er, pour le trône de la couronne de Castille, conséquence de la mort du roi Pierre 1er de Castille.

[10] Burgos est une ville du nord de l’Espagne, chef-lieu de la comarca de l’Alfoz de Burgos, dans la Communauté autonome de Castille-et-León, capitale de la province de Burgos. Elle est traversée par la rivière Arlanzón, qui appartient au bassin du Duero. Burgos fut choisie comme capitale du royaume unifié de Castille et León en 1037, titre qu’elle céda à Valladolid en 1492, au moment de la chute de Grenade.

[11] Viseu est une ville du Portugal, chef-lieu du district de Viseu dans la région Centre. Viseu est partie intégrante du Comté de Portugal et obtient sa première charte en 1123 par la comtesse Thérèse de León. Son fils Afonso Henriques, devenu Alphonse 1er de Portugal, concède une nouvelle charte qui n’entre en application que sous le règne de son fils Sanche 1er en 1187. Cette charte définit quatre classes parmi la population : les chevaliers, le clergé, les marchands et les paysans. Le fils de ce dernier, devenu le roi Alphonse II de Portugal, entreprend une longue série de confirmations et de révocations des titres accordés par ses prédécesseurs, à la noblesse, au clergé mais aussi aux villes. Cela aboutit à la confirmation de la charte de Viseu en 1217. Viseu est constituée en fief pour la première fois le 7 juillet 1340, date à laquelle Alphonse IV de Portugal l’offre à Constance de Castille, peu avant son mariage avec son fils et héritier Pierre 1er de Portugal. Après la mort de Constance, le roi fait passer la seigneurie à sa propre mère, Béatrice de Castille, le 9 juin 1357. À la mort de celle-ci en 1359, le fief repasse à la couronne, jusqu’au 2 octobre 1377, quand Ferdinand 1er de Portugal le dote à sa fille naturelle, Isabelle, qui le garde jusqu’en 1383 et la crise dynastique. Durant la crise dynastique (1383-1385), Viseu est attaquée, pillée et incendiée par les troupes de Castille, puis une seconde fois en 1396. Jean 1er de Portugal ordonne en 1412 l’érection d’une muraille défensive tout autour de la ville, dont il reste encore deux des sept portes initiales. Le futur Édouard 1er naît à Viseu le 31 octobre 1391. Son père Jean 1er crée le duché de Viseu en 1415 et nomme son fils l’Infant Don Henri, plus connu comme Henri le Navigateur, premier duc de Viseu en récompense de la conquête de Ceuta. C’est le plus ancien duché du Portugal avec celui de Coimbra, créé pour son frère l’Infant Pierre. Le cinquième duc, Manuel de Beja, est couronné roi sous le nom de Manuel 1er de Portugal en 1495, incorporant le titre de duc à la couronne royale. Celui-ci ne sera plus donné qu’occasionnellement à des infants royaux, sans être héréditaire.