Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Ferdinand 1er de Portugal dit Ferdinand le Beau

Ferdinand 1er de Portugal dit Ferdinand le Beau

mercredi 8 août 2012, par ljallamion

Ferdinand 1er de Portugal dit Ferdinand le Beau (1345-1383)

Roi du Portugal et des Algarves de 1367 à 1383

Second enfant du roi Pierre 1er et de Constance de Castille. Le début de son règne fut marqué par la politique externe. Quand Pierre 1er de Castille meurt en 1369 sans héritier direct, Ferdinand, comme arrière petit–fils de Sanche IV par la ligne féminine, se déclara héritier du trône de Castille.

D’autres intéressés étaient les rois d’Aragon et de Navarre et aussi Jean de Gand, duc de Lancastre marié avec Constance, la fille aînée de Pierre de Castille. Sur ces entrefaites, Henri de Trastamare, frère bâtard de Pierre, s’était déclaré roi. Après deux campagnes militaires sans succès, les parties acceptèrent l’intervention du pape Grégoire XI.

En 1371 par traité, il était prévu le mariage de Ferdinand avec Éléonore de Castille, fille d’Henri de Castille, mais avant le mariage, le roi tomba amoureux d’Éléonore Teles de Menezes, la femme d’un de ses courtisans.

Après une annulation rapide du premier mariage d’Éléonore, Ferdinand l’épousa. Ce fait provoqua une forte réaction interne, mais Henri de Castille ne réagit pas et rapidement offrit sa fille à Charles III de Navarre.

En 1382, à la fin de la guerre avec la Castille, on décida de marier l’unique fille de Ferdinand, Béatrice du Portugal avec le roi Jean 1er de Castille. Mais cela signifiait une annexion du Portugal ce que n’admettaient pas la classe moyenne et une partie de la noblesse portugaise.

Quand Ferdinand meurt en 1383, la dynastie de Bourgogne s’éteint.

Éléonore Teles de Menezes fut nommée régente au nom de sa fille et de Jean de Castille mais la transition ne sera pas pacifique. Écoutant les appels d’une grande partie des Portugais pour maintenir le pays indépendant, Jean, Maître de Aviz et frère bâtard de Ferdinand, se proclame roi du Portugal. Le résultat en fut la crise de 1383-1385, une période d’Interrègne accompagnée d’un chaos politique et social. Jean devint le premier roi de la dynastie d’Aviz en 1385.