Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Odoacre

lundi 9 mars 2015 (Date de rédaction antérieure : 20 août 2011).

Odoacre (434-493)

Roi des Hérules

Odoacre Roi des Hérules

Roi d’une tribu germanique les Hérules [1], il était un ancien dignitaire de la cour d’Attila. Entré au service des Romains, il porta au pouvoir le patrice Oreste et mis sur le trône le fils de ce dernier, Romulus Augustule. Les revendications de la garde germanique n’ayant pas été satisfaites, Odoacre tua Oreste à Pavie et détrôna l’empereur romain Romulus Augustulus en 476, mettant ainsi un terme à l’Empire romain d’Occident.

L’Empereur d’Orient Zénon lui octroya le titre de patricien. En 480, un accord intervint entre Odoacre et Zénon au terme duquel, Odoacre prend le prénom de Flavius.

Pourtant, quelques années après, en 488, Zénon détourna vers l’Italie l’encombrant ostrogoth [2] Théodoric et son peuple. Celui-ci défait Odoacre puis l’assiégea 3 ans dans Ravenne. Simulant une conciliation, il le fit assassiner lors d’un banquet, alors qu’Odoacre venait de signer sa reddition en 493.

P.-S.

Source : Encyclopédie Larousse/personnage/Odoacre/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 953

Notes

[1] Les Hérules sont un peuple germanique appartenant au groupe ostique, ou groupe des Germains dits « orientaux », issus de Scandinavie, comme les Goths, les Vandales, les Burgondes, et les Gépides entre autres. Peu connus, les Hérules apparaissent comme un peuple mineur mais furent souvent signalés dans les raids gothiques et notamment sur la Mer Noire, où ils se découvrent vite une vocation de pirates. En 267, ils pillent Athènes et mettent ainsi fin à la prestigieuse production sculpturale de la ville. Ils sont mentionnés pour la première fois dans les sources romaines au 3ème siècle lorsqu’en 268 et 269, ils prennent part à une coalition barbare qui réunit les Peucins et les Carpes, petites peuplades germaniques, mais également des Gépides, et surtout des Goths. Au 3ème siècle, un autre peuple germanique, les Lombards, alors établis en Pannonie et qui ne font irruption en Occident qu’en 568, sont alliés ou sont vassaux des Hérules. Au 5ème siècle, ces derniers possèdent un semblant de royaume le long du Danube, bien qu’étant sans doute peu nombreux, c’est probablement de là que part la bande armée dont Odoacre, par ailleurs un des leurs déjà établi en Italie, prend la tête. Ce dernier incendie Pavie, pille Rome et dépose l’empereur Romulus Augustule, se faisant proclamer « Roi d’Italie » en 476.

[2] Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique venu des confins de la Baltique et établi au 4ème siècle en Ukraine et en Russie méridionale, au nord de la mer Noire, l’autre fraction étant celle des Wisigoths. Ils jouèrent un rôle considérable dans les événements de la fin de l’Empire romain.