Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 100 av.jc à 1 de notre ère > Bato le Daesitiate ou Bato des Daesitiates

Bato le Daesitiate ou Bato des Daesitiates

jeudi 7 novembre 2019, par ljallamion

Bato le Daesitiate ou Bato des Daesitiates (35/30 av.jc- ?)

Chef des Daesitiates

La grande révolte illyrienne (débuts, an 6).Chef des Daesitiates [1] qui a lutté contre l’ Empire romain entre 6-9 de notre ère, une guerre connue comme grande révolte illyrienne [2] dite guerre de Baton [3].

Il est probablement né dans ce qui est aujourd’hui la Bosnie supérieur. Bato appartenait à la tribu des Daesitiates [4], dans ce qui est aujourd’hui le centre de la Bosnie.

Il choisi de conduire son peuple dans la lutte contre les occupants romains. Depuis 33 av. jc, les Daesitiates étaient sous la domination romaine semi indépendant. Les cités des Daesitiates faisait partie de la province Illyrienne avec sa capitale à Salona [5] sur la côte adriatique.

Bato était probablement un membre d’une famille distinguée, et à l’âge adulte, il était probablement un responsable politique et militaire des Daesitiates.

En 6 de notre ère, Auguste ordonna la mobilisation des forces auxiliaires illyriennes. Mais au printemps de la même année les forces illyriennes en Bosnie se sont rebellées avec Bato comme leur chef.

Rome envoya 10 légions et le même nombre d’auxiliaires, des alliés et des forces mercenaires pour écraser le soulèvement. Beaucoup dans les légions étaient des vétérans des guerres romaines. Le commandant suprême de toutes les forces romaines était le futur empereur Tibère.

Bato tenta en vain de prendre Salona, et après qu’il fut battu par Marcus Valerius Messalla Messallinus, le gouverneur de l’ Illyrie, il se retira au nord afin d’unir ses forces avec l’autre Bato, le chef des Breuci [6]. Après deux ans de guerre, à l’été de 8 de notre ère, Bato des Breuci se rendit avec ses forces à Tibère sur les rives de la rivière Bathinus [7]. Peu après, il fut capturé par Bato du Daesitiates, et mis à mort.

L’année suivante, Tibère et Germanicus lancent une opération contre les Daesitiates. Après de violents combats en Septembre 9, seulement quelques jours avant la bataille de la forêt de Teutoburg [8], Bato et les Daesitiates se rendirent à Tibère.

Bato passa le reste de sa vie dans la ville de Ravenne [9]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Bato (Daesitiate chieftain)/Traduit par mes soins

Notes

[1] une tribu illyrienne

[2] L’Illyrie est un royaume fondé à Shkodra, Albanie actuelle, en 385 av.jc, par le roi Bardylis. Annexée par Rome durant l’Antiquité, elle désignera plus tard une région historique des côtes de la rive orientale de l’Adriatique, correspondant à peu près actuellement à l’ouest de la Croatie, de la Slovénie, de la Bosnie-Herzégovine, du Montenegro de l’Albanie et du Kosovo.

[3] La grande révolte illyrienne (ou révolte dalmato-panonienne) est une révolte des peuples d’Illyrie, les Dalmates menés par Baton de Dalmatie et les Pannoniens par Pinnes et Baton de Pannonie, entre 6 et 9 de notre ère à la suite de la conquête romaine à la fin du siècle précédent.

[4] Les Dæsitiates sont des Illyriens d’une sous-tribu de Pannoniens. Ils vivaient dans l’actuelle Bosnie-Herzégovine. Ils sont importants à la fin du 4ème siècle av. J.-C. jusqu’au début du 3ème siècle. Des preuves de leurs activités quotidiennes peuvent être trouvées dans les sources littéraires. Comme les Dæsitiates sont présents lors de la domination romaine dans les Balkans occidentaux, leur nom peut être retrouvé dans nombre d’inscriptions et d’ouvrages historiques des écrivains anciens.

[5] Solin (en latin et en italien, Salona, en français Salone) est une ville et une municipalité située en Dalmatie, dans le Comitat de Split-Dalmatie, en Croatie. D’abord modeste port d’une tribu locale illyrienne, puis colonie grecque, Salone prend de l’importance en 48 av.jc lorsque Jules César y installe des vétérans romains démobilisés et en fait la colonie romaine de Colonia Martia Julia Salona. L’empereur Julius Nepos est assassiné à proximité de la ville en 480. La ville devient alors la capitale de la province de Dalmatie et reste une cité importante jusqu’à sa dévastation par les Avars et les Slaves en 630. Elle avait une forme trapézoïdale et s’étendait sur 1 600 mètres d’est en ouest et sur 700 mètres du nord au sud.

[6] Les Breuces (latin : Breuci) sont des Illyriens d’une sous-tribu de Pannoniens.

[7] probablement la rivière Bosna

[8] La bataille de Teutobourg, également connue sous les noms de bataille du Teutoburger Wald ou bataille de Teutberg désigne la destruction de trois légions de l’Empire romain commandées par Publius Quinctilius Varus en l’an 9 par une alliance de tribus germaniques menée par le chef chérusque Arminius, dans le cadre de la conquête de la Germanie sous le Principat d’Auguste.

[9] Ravenne est une ville italienne de la province de Ravenne en Émilie-Romagne. Elle est considérée comme la capitale mondiale de la mosaïque. Ravenne fut une cité de première importance au tournant de l’Antiquité et du Moyen Âge. En 402, pendant le règne d’Honorius, elle fut, du fait de sa position stratégique plus favorable, élevée au rang de capitale de l’Empire romain d’Occident en lieu et place de Milan, trop exposée aux attaques terrestres des barbares. Son port de grande capacité, sur l’Adriatique, la mettait en communication aisée avec Constantinople, capitale de l’Empire romain d’Orient. La cité continua d’être le centre de l’Empire d’Occident jusqu’à la chute de celui-ci en 476. Elle devint alors la capitale du royaume d’Italie d’Odoacre, puis à partir de 493 celle du royaume des Ostrogoths, sous Théodoric le Grand, qui englobait l’Italie, la Rhétie, la Dalmatie et la Sicile. En 540, sous le règne de Justinien 1er, Ravenne fut conquise par le général de l’Empire d’orient Bélisaire ; elle fut ensuite reconquise par les Ostrogoths avant d’être à nouveau reprise par le général de l’Empire d’orient Narsès en 552. C’est pour contrer le danger né de l’invasion des Lombards en Italie à partir de 568, que Ravenne devint le siège de l’exarchat byzantin d’Italie, par décision de l’empereur Maurice. La concentration de tous les pouvoirs civils et militaires entre les mains de l’exarque, représentant personnel de l’empereur byzantin favorisa, à long terme, l’émancipation des territoires du nord de l’Italie vis-à-vis du pouvoir impérial. Ravenne fut prise en 752 par Aistolf, roi des Lombards. Deux ans après, Pépin le Bref, roi des Francs, la lui enleva et la donna au Saint-Siège.