Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Pietro Lombardo dit Pierre Lombard

Pietro Lombardo dit Pierre Lombard

jeudi 19 avril 2018

Pietro Lombardo dit Pierre Lombard (vers 1100-1160

Théologien scolastique-Évêque français du 12ème siècle d’origine italienne

Pierre Lombard naquit dans le Piémont, à Lumellogno, un hameau de Novare [1].

La famille Lombard était probablement pauvre, mais on ne sait rien de certain concernant ses origines sociales, ou l’éducation qu’il reçut dans sa jeunesse. Les 30 premières années de sa vie restent des pages blanches pour les historiens.

Son éducation commença fort probablement en Italie dans les écoles des cathédrales de Novare et de Lucques [2]. Le patronage d’Otto, évêque de Lucques [3] et de saint Bernard lui permit de quitter l’Italie et de continuer ses études à Reims et Paris.

Pierre Lombard arriva à Paris en 1136. Il n’y a aucun fait bien établi se rapportant à ce qu’il y fit jusqu’en 1142 quand on le retrouve comme auteur et enseignant reconnu.

À Paris, il entra en contact avec Pierre Abélard et Hugues de Saint-Victor , qui étaient parmi les principaux théologiens de ce temps.

Vers 1145, il devint magister [4], à l’école de la cathédrale Notre-dame de Paris.

Comment il réussit à gagner sa vie, avant de commencer à percevoir un revenu comme enseignant et la prébende de son canonicat, reste un mystère.

L’enseignement de Lombard lui apporta rapidement la reconnaissance. On peut supposer que sa renommée est ce qui incita les chanoines de Notre-dame à lui demander de rejoindre leur chapitre. Il était considéré comme théologien célèbre vers 1144. L’école parisienne des chanoines n’avait pas compté dans ses rangs de théologien éminent depuis plusieurs années.

Les chanoines de Notre-dame appartenaient à la famille des Capétiens, ou à des familles qui leur étaient apparentées de près par le sang ou par le mariage, à des rejetons de la noblesse d’Île-de-France ou de la Vallée orientale de la Loire, ou à des parents de fonctionnaires royaux. Au contraire, Pierre ne pouvait s’appuyer sur aucun parent, sur aucun lien avec des ecclésiastiques ni sur aucun patronage politique en France. Il semble donc qu’il ait été accueilli par les chanoines de Notre-dame uniquement pour ses mérites et ses connaissances.

On ne sait pas exactement quand il fut ordonné prêtre. Il devint sous-diacre [5] en 1147. Il prit part, comme expert théologique, au Concile de Reims et peut-être au consistoire de Paris l’année précédente.

Quelque temps après 1150 il devint diacre [6], puis archidiacre [7] vers 1156, ou peut-être dès 1152. En 1159, il fut appelé au siège épiscopal de Paris et consacré approximativement à la date de la fête de saints Pierre et Paul, le 29 juin 1159.

Son règne comme évêque fut bref. Il mourut le 21 ou le 22 juillet 1160. On ne peut guère connaître sa façon d’administrer ni ses objectifs parce qu’il a laissé bien peu d’actes épiscopaux.

Son épitaphe et tombeau se trouvaient dans la collégiale Saint Marcel à Paris avant qu’elle fût détruite sous la Révolution.

Pierre Lombard, fut, croit-on, le premier docteur nommé par l’Université de Paris [8].

Dans le cadre de son enseignement, il élabora, grâce à une méthode originale basée sur les Questions / Discussions, une méthode scolastique aux fins de l’enseignement des Maîtres de l’Université, le Livre des Sentences en 1152, où pour la première fois, dans l’enseignement universitaire, on faisait la distinction entre l’Écriture et la théologie. Ce livre, servit entre autres de modèle à Thomas d’Aquin.

Son œuvre la plus connue était “Libri quatuor sententiarum”  [9]. Il servit de manuel théologique de base dans les universités médiévales, des années 1220 au 16ème siècle et était encore commenté un siècle plus tard.

Tous les grands penseurs médiévaux, d’Albert le Grand et Thomas d’Aquin à Guillaume d’Ockham et Gabriel Biel , étaient sous son influence. Même le jeune Martin Luther écrivit encore des commentaires sur les Sentences.

Pierre Lombard s’était proposé, par la composition de ce livre, de mettre un terme aux incertitudes et aux disputes des théologiens, en expliquant les dogmes par l’Écriture, la tradition et les Pères ; en les fixant par l’opinion des auteurs dont l’Église révérait depuis longtemps l’autorité. Mais il n’est pas facile d’arrêter l’activité des esprits, et Pierre Lombard vit sortir de son œuvre un résultat contraire à celui qu’il avait espéré.

Les livres des Sentences devinrent, par leur forme même, un texte parfaitement disposé pour fournir des occasions de discussions et de recherches.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Peter Lombard »

Notes

[1] Novare est une ville italienne, située dans la province de même nom, dans la région Piémont, région de la plaine du Pô, dans le nord-ouest de l’Italie.

[2] Lucques Lucca en italien, est une ville italienne, chef-lieu de la province du même nom, située en Toscane. Elle fut autrefois, avant la réalisation de l’unité italienne, une ville libre puis la capitale de la principauté souveraine puis duché de Lucques (1815-1847). Elle se trouve non loin de la mer Tyrrhénienne, plus exactement à une vingtaine de kilomètres de la côte ligure (mer Ligure). C’est une ville fortifiée avec un grand nombre de monuments historiques, principalement des églises, mais aussi des villas et des palais comme le palais Pfanner et son célèbre jardin.

[3] diocèse dépendant directement du Saint-Siège

[4] c’est-à-dire professeur

[5] Le sous-diaconat à partir d’environ 1150 et jusqu’aux définitions du concile Vatican II dans Lumen gentium, était considéré comme le premier des ordres majeurs ou sacrés, le premier auquel était attachée l’obligation de la continence perpétuelle. Ce concile définit que le sacrement de l’ordre ne compte que trois degrés (diaconat, presbytérat et épiscopat), sans mentionner ni le sous-diaconat ni les ordres mineurs

[6] Fonction créée par les Apôtres pour se décharger des soucis matériels. Ainsi, le diacre est chargé de distribuer les aumônes à leur place. Peu à peu, il assiste le prêtre dans des tâches spirituelles telles que la distribution de l’eucharistie et le baptême. Saint Etienne a été le premier diacre.

[7] Un archidiacre est un vicaire épiscopal à qui l’évêque confie certaines fonctions administratives pour un groupe de paroisses.

[8] L’université de Paris était l’une des plus importantes et des plus anciennes universités médiévales. Apparue dès le milieu du 12ème siècle, elle est reconnue par le roi Philippe Auguste en 1200 et par le pape Innocent III en 1215. Elle acquiert rapidement un très grand prestige, notamment dans les domaines de la philosophie et de la théologie. Constituée comme l’association de tous les collèges parisiens situés sur la rive gauche, elle assurait la formation de tous les clercs, c’est-à-dire de tous les cadres et agents administratifs des institutions royales (conseil d’État, parlements, tribunaux, cours des comptes, impôts, etc.) et ecclésiastiques (enseignement, hôpitaux, libraires, recherche, évêques, abbés).

[9] le Livre des Sentences. Les Quatre Livres de Sentences sont une compilation de textes bibliques, joints aux passages correspondants des Pères de l’Église et de beaucoup de penseurs médiévaux, dans le domaine entier de la théologie chrétienne.