Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pierre Abelard

lundi 5 mai 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 10 février 2012).

Pierre Abelard (1079-1142)

Philosophe et théologien

Abélard d'après une gravure du 19ème siècle

Alors qu’il est destiné à la carrière des armes, il étudie à Chartres, à Loches, puis à Paris. L’acuité de son intelligence et son orgueil lui valent d’être bientôt remarqué. Ils lui valent aussi de s’opposer à l’un de ceux qui furent ses maîtres, Guillaume de Champeaux. Lorsqu’il n’a pas même 23 ans, il a sa propre école à Melun, à Corbeille, puis à Paris. La chaire de philosophie à l’école Notre-dame lui est bientôt confiée. Sa renommée est telle que, de toute l’Europe, on vient pour assister à ses leçons. Sa rencontre avec Héloïse et ses amours avec elle, son mariage secret le condamne à être émasculé

Après sa mutilation, lui qui n’a été jusqu’alors que clerc, fait profession à l’abbaye de Saint-Denis [1]. Il y reprend ses leçons de théologie scolastique et de logique. Héloïse, quant à elle, prend le voile dans un couvent d’Argenteuil. Les doctrines d’Abélard qui prétend appliquer les méthodes de la dialectique à la théologie sont condamnées lors d’un concile qui se réunit à Soissons en 1121 et qui fait brûler son traité de l’unité et de la Trinité divine. Cette condamnation ne l’empêche pas de continuer à enseigner au Paraclet, à Reims, et à nouveau à Paris. Vers 1122, il écrit un traité intitulé “Sic et Non” qui confronte et recense les contradictions apparentes qu’il y a entre les textes de l’Écriture et ceux des pères de l’Église. Dans la même période, semble-t-il, il écrit encore une théologie chrétienne, une introduction à la théologie et un traité d’éthique. Le texte “Historia Calamitatum Abaelardi et les Epistulae Ad Heloissam” sont les seuls qui permettent de connaître l’histoire qui est la sienne.

En 1140, il est à nouveau condamné au concile de Sens [2]. Celui qui l’accuse et qui en appelle au pape est Bernard de Clairvaux. Le pape Innocent II confirme la condamnation prononcée à Sens. Il meurt en 1142.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Encyclopédie Imago Mundi/ Abélard (Pierre)

Notes

[1] La basilique de Saint-Denis est une église de style gothique située au centre de la ville de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, à 5 kilomètres au nord de Paris. Fondée en tant qu’abbatiale, elle a aussi le statut de cathédrale du diocèse de Saint-Denis depuis 1966.

[2] Le concile de Sens fut tenu en 1140. Il fut l’objet de discussions théologiques sur les positions d’Abélard. Celles-ci furent considérées comme approximatives et condamnées à l’instigation de saint Bernard. Abélard avait déjà été condamné au concile de Soissons en 1121 pour ses vues peu orthodoxes, notamment au sujet de la Trinité.