Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Léonce (usurpateur)

vendredi 23 mars 2018

Léonce (usurpateur)

Général de l’Empire romain d’Orient

Il dirigea une rébellion contre l’empereur Zénon en 484/488.

Léonce était d’origine syrienne, venant de Dalisandus [1]. Sous Zenon il devint magister militum par Thracias [2].

En 484, le général romain Illus avait rompu sa relation avec l’empereur Zenon. L’empereur envoya Léonce avec une armée contre Illus, mais Illus réussi à persuader Léonce d’aller de son côté.

Zenon n’était pas populaire auprès du peuple de Constantinople et parmi les romains parce qu’il était un Isaurien [3] et fut considéré comme un barbare. Illus, qui était aussi un Isaurien, décida de ne pas prendre pour lui-même la couronne impériale mais de mettre Léonce sur le trône.

Le couronnement de Léonce eu lieu à Tarse [4] le 19 Juillet 484. Le jour fut choisi, suivant les conseils de certains astrologues, comme étant un jour favorable aux mains de l’impératrice douairière Vérine, qui ensuite envoya une lettre aux gouverneurs et dans les diocèse de l’Est et le diocèse d’Egypte, suggérant d’accepter l’usurpateur comme empereur.

Léonce fut reconnu par Antioche [5], où il entra en Juillet. Il eu même le temps de nommer des officiers et de battre monnaie, avant d’affronter la réaction de Zenon.

L’armée de Zenon, composée de romains et d’Ostrogoths [6] sous le commandement de Théodoric le grand et Jean le Scythe , défait l’armée rebelle près d’Antioche le 8 Août. Illus et Léonce furent contraints de se réfugier à l’intérieur de la forteresse de Papurius, où les insurgés résistèrent pendant 4 ans. En 488 la forteresse tomba par trahison. Léonce fut décapité à Séleucie d’Isaurie [7].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Leontius (usurper)/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Dalisandus ou Dalisandos était une ville d’ Isaurie, près de la rivière Cydnus. Elle est considérée comme près de Sınabiç, à 6 km au nord de Claudiopolis (aujourd’hui Mut, Mersin), en Turquie

[2] commandant en chef de l’armée impériale en Thrace

[3] L’Isaurie est une région historique d’Asie Mineure, située sur les monts Taurus dans l’actuelle Turquie, entre la Phrygie (au nord), la Cilicie (au sud), la Lycaonie (à l’est) et la Pisidie (à l’ouest).

[4] Tarse est située sur la rivière Tarsus. À l’origine, Tarse était un port maritime important. Aujourd’hui, ce port se trouve à une quinzaine de kilomètres à l’intérieur des terres, à cause d’un envasement important. D’origine hittite, comme la plupart des villes de Cilicie, Tarsus fut tour à tour assyrienne, perse, grecque, romaine, byzantine, arabe, arménienne et, pour terminer, ottomane et turque. Tarse est la ville natale de saint Paul, dit de Tarse, un juif et citoyen romain du nom de Saül.

[5] Antioche est une ville de Turquie proche de la frontière syrienne, chef-lieu de la province de Hatay.

[6] Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique venu des confins de la Baltique et établi au 4ème siècle en Ukraine et en Russie méridionale, au nord de la mer Noire, l’autre fraction étant celle des Wisigoths. Ils jouèrent un rôle considérable dans les événements de la fin de l’Empire romain.

[7] Silifke, l’ancienne Séleucie d’Isaurie, est une ville et un district du centre de la Province de Mersin, en Turquie, située à 80 km à l’ouest de la ville de Mersin.