Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 3ème siècle > Pamphile de Césarée

Pamphile de Césarée

vendredi 24 janvier 2020 (Date de rédaction antérieure : 15 août 2011).

Pamphile de Césarée (vers 250-309)

Originaire de Béryte [1], Pamphile étudie à l’École théologique d’Alexandrie [2]. Devenu prêtre à Césarée maritime [3], il y dirige l’école théologique locale, créée par Origène. Il y réunit une extraordinaire bibliothèque pour l’époque, avec plusieurs milliers de livres où Eusèbe de Césarée, un de ses élèves, viendra puiser pour composer son "Histoire ecclésiastique".

En 307, éclate la persécution de Maximin Daïa. Pamphile est arrêté par le préfet de la province, Urbain, qui avait appris auprès de lui les règles de l’éloquence, il refuse les promesses des honneurs et résiste aux menaces. Pendant 2 ans, il demeure en prison. Eusèbe vient visiter son maître, ils parlent de théologie. A cette époque, la pensée de leur maître Origène commence à être suspectée d’hérésie. Pamphile et Eusèbe rédigent une défense de la théologie d’Origène, dans laquelle ils montrent qu’on a durci et déformé des hypothèses formulées comme hypothèses par le théologien alexandrin du siècle précédent.

Cependant Pamphile refuse toujours de sacrifier aux idoles. Il finit par être décapité avec plusieurs compagnons en 309.

Des six livres de "l’Apologie pour Origène", composée par Pamphile de Césarée avec la collaboration d’Eusèbe, il ne subsiste que le premier dans une traduction latine de Rufin d’Aquilée.

Notes

[1] Béryte est une ancienne cité phénicienne qui correspond à la ville moderne de Beyrouth, au Liban. Le latin était la langue officielle de la cité qui fut colonie romaine. La ville se situait sur un promontoire orienté vers le nord face à la mer, et sur un territoire montagneux.

[2] L’école théologique d’Alexandrie, dite aussi le Didascalée, fut une des grandes écoles théologiques des premiers siècles du christianisme. Sa méthode théologique était symbolico-allégorique. L’influence de Platon et du néoplatonisme y est manifeste. Elle s’opposa à l’école théologique d’Antioche qui prônait une méthode historico-littérale. Elle eut des filiales en Palestine et en Pamphylie.

[3] Césarée, en Israël, est le nom d’une ville antique et moderne, située sur la côte méditerranéenne à 20 km au sud de la ville de Dor, entre Netanya et Hadera. Les vestiges impressionnants de la ville antique permettent d’admirer les ruines de la capitale royale d’Hérode Ier le Grand, et nombre de monuments d’époque romaine et médiévale des Croisades.