Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Charles Montagu (1er comte d’Halifax)

Charles Montagu (1er comte d’Halifax)

samedi 7 octobre 2017

Charles Montagu (1661-1715)

1er comte d’Halifax-Poète et homme d’État anglais

Né à Horton dans le Northamptonshire [1], c’est le fils de George Montagu. Il étudie d’abord dans sa région, avant de rejoindre Westminster [2], où, en 1677, il est choisi comme élève royal.

C’est à cette époque qu’il contracte une amitié très intime avec George Stepney. En 1682, quand Stepney est élu à Cambridge [3], Montagu demande à être envoyé à Cambridge afin de rejoindre son ami, sans attendre les avantages d’une autre année. Son parent, le Dr John Montagu, est alors directeur du Trinity College [4] et le prend sous son aile. À Cambridge, il fait la connaissance d’Isaac Newton.

En 1685, les vers de Montagu sur la mort du roi Charles II font une telle impression sur le comte de Dorset [5] qu’il est invité en ville et introduit aux autres divertissements. En 1687, Montagu se joint à Matthew Prior dans Le rat des villes et le rat des champs, une version burlesque de The Hind and the Panther [6], de John Dryden. Il signe l’invitation au prince d’Orange de devenir roi, et s’assied à la Convention. À peu près au même moment, il se marie avec la comtesse douairière de Manchester et pense à entrer dans les ordres, mais il change d’avis et achète, pour 1 500 livres, un poste de commis du Conseil.

En 1691, après être devenu membre de la Chambre des Communes [7], il plaide en faveur d’une loi visant à accorder l’assistance d’avocats dans les affaires de haute trahison.

Après la Chambre des Communes, il connaît une ascension rapide, devenant l’un des Commissaires du Trésor et un membre du Conseil privé.

En 1694, il devient Chancelier de l’Échiquier [8]. En 1698, après avoir été nommé à la première Commission du Trésor, il devient également l’un des membres du Conseil de régence pendant l’absence du roi.

En 1699, il est fait Auditeur de l’Échiquier, puis, l’année suivante, est créé baron d’Halifax. Sa destitution par les Communes échoue, quand les Articles sont écartés par la Chambre des lords [9].

Lors de l’accession au trône de la reine Anne, Montagu est écarté du Conseil, au premier Parlement du règne, il est de nouveau attaqué par les Communes et à nouveau sauvé par les Lords.

En 1704, il rédige une réponse au discours de Bromley contre la conformité occasionnelle. Il dirige l’enquête sur le danger de l’Église.

En 1706, il propose et négocie l’Union avec l’Écosse, et, quand l’Électeur de Hanovre reçoit la Jarretière, après le passage de l’Acte fixant la succession protestante, il est désigné pour porter les insignes de l’ordre de la cour électorale. Il siège comme l’un des juges d’Henry Sacheverell, mais vote pour une sentence modérée. N’étant plus, alors, en faveur, il obtient un mandat pour appeler le prince électeur au Parlement comme duc de Cambridge.

À la mort de la reine, Montagu est de nouveau nommé Au Conseil de régence. À l’accession au trône de George 1er, il est fait comte d’Halifax, chevalier de l’ordre de la Jarretière [10] et Premier Lord du Trésor. Il meurt peu après d’une inflammation des poumons.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Charles Montagu (1er comte d’Halifax)/ Portail de la poésie/ Chancelier de l’Échiquier d’Angleterre/ dictionnaire d’histoire universelle, le petit mourre édition Bordas 2004 p 613

Notes

[1] Le Northamptonshire est un comté cérémonial de la région des Midlands de l’Est en Angleterre. Il a des frontières avec huit autres comtés cérémoniaux : la Warwickshire à l’ouest, le Leicestershire et Rutland au nord, le Cambridgeshire à l’est, le Bedfordshire au sud-est, le Buckinghamshire au sud, l’Oxfordshire au sud-ouest et le Lincolnshire au nord-est. Le siège du comté est Northampton. Les autres principales agglomérations sont Kettering, Corby, Wellingborough, Rushden et Daventry.

[2] La Cité de Westminster est un district de la région anglaise du grand Londres.

[3] L’université de Cambridge (Angleterre) est la deuxième plus ancienne université britannique (la première étant l’université d’Oxford). Elle fait partie des Anciennes universités. C’est l’une des plus prestigieuses universités du monde. Elle forme, avec l’université d’Oxford, la quasi-totalité des élites politiques et intellectuelles du Royaume-Uni depuis des centaines d’années et représente la quintessence du système universitaire élitiste anglais.

[4] Trinity College (nom complet The College of the Holy and Undivided Trinity in the University of Oxford, of the foundation of Thomas Pope, « le collège de le Sainte et indivisible Trinité de l’Université d’Oxford, de la fondation de Thomas Pope ») est l’un des collèges constitutifs de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni. Il se trouve sur Broad Street, voisin de son rival le Balliol College, situé à Turl Street.

[5] Le titre de comte a été créé en 1411 pour Thomas Beaufort, qui fut plus tard créé duc d’Exeter. Le titre s’éteint avec lui. Il fut créé une nouvelle fois en 1442 pour Edmond Beaufort, qui fut ensuite créé marquis de Dorset en 1443, duc de Somerset en 1448. Ces titres furent repris à son successeur pour trahison. La dernière création fut en 1604 pour Thomas Sackville, 1er baron Buckhurst. En 1720, le 7ème comte fut créé duc de Dorset dans la pairie de Grande-Bretagne. Le titre de comte s’éteint avec lui. À la mort du 5ème duc en 1843, le titre de duc s’éteint aussi.

[6] La Biche et la panthère

[7] La Chambre des communes est la chambre basse du Parlement du Royaume-Uni. Le Parlement comprend également la reine et la chambre haute, la Chambre des lords. La Chambre des communes est élue au suffrage universel direct : elle est composée de 650 députés, représentant chacun une circonscription et élus au scrutin uninominal majoritaire à un tour.

[8] Le chancelier de l’Échiquier, parfois simplement appelé chancelier est le ministre du gouvernement du Royaume-Uni chargé des finances et du trésor, à la tête du Trésor de Sa Majesté. Le poste est considéré comme l’un des quatre Grands offices d’État et est actuellement devenu la fonction la plus importante au sein du gouvernement après le Premier ministre du Royaume-Uni.

[9] La Chambre des Lords est la chambre haute du Parlement du Royaume-Uni. Le Parlement comprend également la reine et la chambre basse, la Chambre des communes du Royaume-Uni. La Chambre des Lords se compose de membres nommés à vie par la reine sur proposition du Premier ministre, de 92 lords héréditaires élus parmi les membres des différentes pairies du Royaume-Uni et de 26 lords clercs de l’Église d’Angleterre, membres de droit.

[10] Le très noble ordre de la Jarretière est le plus élevé des ordres de chevalerie britanniques, fondé le 23 avril 1348 le jour de la Saint Georges, en pleine guerre de Cent Ans, par le roi Édouard III. Cet ordre de chevalerie, le plus ancien qui subsiste encore au 21ème siècle, rassemblait autour du souverain 25 chevaliers, membres à part entière. Les hommes sont appelés « chevaliers compagnons ». Des femmes ont été associées à l’ordre, mais n’ont jamais été membres avant le règne d’Édouard VII. Elles sont alors nommées « dames de la Jarretière ».