Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Vahan Mamikonian dit l’Apostat

Vahan Mamikonian dit l’Apostat

dimanche 22 janvier 2017

Vahan Mamikonian dit l’Apostat (mort entre 374 et 378)

Seigneur arménien de la famille Mamikonian

Selon Christian Settipani, il est le fils de Hamazasp Mamikonian, lui-même fils d’Artavazd 1er Mamikonian. Pour Cyrille Toumanoff, c’est un fils d’Artavasde II. Dans les deux cas, il est frère cadet du sparapet [1] Vasak et de Vardan Mamikonian.

Son frère Vasak soutenait l’alliance avec les Romains quand Vardan prônait l’alliance perse. Quand le roi Arsace II fit assassiner Vardan, Vahan rejoignit la cour du roi sassanide Shapur II, abandonna le christianisme pour se convertir au mazdéisme [2] et épousa une sœur du roi.

Après la mort de son frère Vasak, supplicié en 365 par le roi Shapur II, ce dernier envahit l’Arménie la ravage et la pille et ne la quitte qu’en laissant des garnisons perses dans les principales villes. Vahan Mamikonian et Mérouzhan Arçrouni, acquis à sa cause, entreprennent d’imposer de force le mazdéisme et Vahan n’hésite pas à exécuter sa sœur Hamazaspouhi, mariée à Garégin Rechtouni, qui refusait d’apostasier.

Il saccage ensuite la ville de Van [3] et en déporte les populations chrétienne et juive. Il commit tant d’excès et suscita une telle haine qu’il fut assassiné par son fils Šmouel Mamikonian.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Christian Settipani, Continuité des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les princes caucasiens et l’Empire du vie au ixe siècle, Paris, de Boccard,‎ 2006, 634 p. (ISBN 978-2-7018-0226-8)

Notes

[1] Ce titre, qui correspondait à la fonction de commandant en chef des armées dans le royaume d’Arménie, est l’équivalent de celui de spahbod utilisé par les Iraniens sous les Parthes et les Sassanides. La fonction de sparapet existait également dans le royaume arménien de Cilicie, où toutefois le titulaire de la charge était connu sous le titre latin de « connétable »

[2] Le mazdéisme est une religion iranienne qui doit son nom à son dieu principal, Ahura Mazda. Le livre sacré du mazdéisme est l’Avesta.

[3] Van est une ville de Turquie orientale située sur la rive orientale du lac de Van. Même si aucun chiffre officiel n’est fourni, il semble certain que la population de la ville est majoritairement kurde. Avant le génocide de 1915, elle était peuplée majoritairement d’Arméniens.