Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Parthamasiris d’Arménie

Parthamasiris d’Arménie

samedi 20 décembre 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 8 août 2011).

Parthamasiris d’Arménie

Roi d’Arménie de 113 à 114

Trajan et ParthamasirisFils du roi Pacorus II, il est porté au trône d’Arménie par son oncle Osroès 1er au détriment de son propre frère Axidarès d’Arménie.

Cette intrusion des Parthes [1] dans les affaires arméniennes est considérée par Rome comme une rupture du traité de Rhandéia [2]. L’empereur Trajan, malgré les offres de paix d’Osroès 1er, déclare la guerre aux Parthes et pour commencer envahit l’Arménie.

À Elegeia [3], près d’Erzurum [4], il reçoit la visite de Parthamasiris qui vient solliciter de lui son investiture. Trajan refuse de le reconnaître comme roi et Parthamasiris est mis à mort par son escorte lorsqu’il se retire.

L’Arménie est transformée en province romaine avec comme gouverneur Catilius Severus , ancêtre du futur empereur Marc-Aurèle.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail de l’Arménie/ Catégories/ Roi d’Arménie

Notes

[1] La Parthie est une région située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides, berceau de l’Empire parthe qui contrôle le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av.jc et 224 de notre ère. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord, aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan, et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[2] Le traité de Rhandeia est signé en 63 par les Parthes et l’Empire romain, à l’issue d’une guerre arméno-romano-parthe qui avait pris naissance deux ans auparavant. Il est la suite de la défaite que les Romains subirent à la bataille de Rhandeia en 62.

[3] Elegeia était une ville de l’Arménie antique située dans la région d’Erzurum en Anatolie ; plusieurs des épisodes importants des rapports entre Rome, l’Arménie et les Parthes s’y déroulèrent. En raison de sa position géographique, Elegeia dut souvent jouer un rôle important lors des confrontations entre Rome, l’Arménie et l’empire parthe ou perse. Deux épisodes importants s’y sont déroulés. En 114, le roi Parthamasiris d’Arménie vint y rencontrer l’empereur Trajan pour y recevoir son investiture. Trajan la lui refusa, et se lança à la conquête de l’Arménie. C’est d’Elegeia aussi que Trajan dirigea à cette époque les opérations concernant les voisins septentrionaux de l’Arménie. C’est aussi à Elegeia qu’à la fin de 161 Marcus Sedatius Severianus fut défait par l’armée parthe de Vologèse IV.

[4] Erzurum ou Erzéroum est une ville d’Anatolie orientale (ancienne Arménie occidentale), en Turquie.