Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Axidarès d’Arménie

Axidarès d’Arménie

vendredi 28 novembre 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 8 août 2011).

Axidarès d’Arménie

Roi d’Arménie de 100 à 113

L'Arménie au 1er siècle avant l'ère chrétienne.Fils du roi Pacorus II, il règne sur l’Arménie avec le consentement au moins tacite de Rome. En 113 Osroès 1er, décide de le remplacer par un autre fils de Pacorus II, Parthamasiris. Cette initiative en contradiction avec le traité de Rhandéia [1] conclu entre l’empereur Néron et les Parthes [2] est à l’origine de la campagne de Trajan en Orient.

P.-S.

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia / Portail de l’Arménie/ Catégorie:Roi d’Arménie

Notes

[1] Le traité de Rhandeia est signé en 63 par les Parthes et l’Empire romain, à l’issue d’une guerre arméno romano parthe qui avait pris naissance deux ans auparavant. Il est la suite de la défaite que les Romains subirent à la bataille de Rhandeia en 62. Le roi parthe Vologèse 1er tente de réinstaller son frère Tiridate 1er d’Arménie sur le trône arménien. Il saisit l’occasion d’une invasion du nord de l’Adiabène par le roi client des Romains, Tigrane VI. Il envoie une armée adiabéno parthe faire le siège de Tigranocerte, mais celle-ci connaissant des difficultés d’approvisionnement se retire en 61. L’année suivante, la grande armée de Vologèse 1er parvient à enfermer Lucius Caesennius Paetus, légat de Cappadoce dans la ville de Rhandeia avec 2 légions. Celles-ci sont quasiment anéanties ou se dispersent. Bien que Corbulon vienne avec une armée au secours de Paetius, celui-ci passe un accord avec Vologèse : il pourra retourner en Cappadoce avec le reste de son armée, à condition qu’il s’engage à ce que toutes les forces romaines soient retirées d’Arménie. Les troupes romaines sont même contraintes de faire un triomphe à Vologèse. L’année suivante, après quelques opérations en Arménie, Corbulon, Tiridate, Vologèse et Monobaze II d’Adiabène se rencontrent dans la ville même où avait eu la bataille décisive l’année précédente. Un accord est passé, désormais les rois d’Arménie seront Arsacides mais devront rendre hommage à l’empereur de Rome.

[2] La Parthie est une région située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides, berceau de l’Empire parthe qui contrôle le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av.jc et 224 de notre ère. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord, aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan, et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.