Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Marcus Erucius Clarus

Marcus Erucius Clarus

vendredi 20 novembre 2015, par ljallamion

Marcus Erucius Clarus

Homme politique et sénateur romain du 2ème siècle-Consul suffect en 117

Guerre parthique de TrajanFrère de Caius Septicius Clarus, préfet du prétoire vers 117/119. Son fils est Sextus Erucius Clarus, consul en 146.

Il est un ami de Pline le Jeune qui le présente, dans une lettre datée de 98, comme un homme intègre et comme un avocat compétent.

Entre 114 et 117, il participe aux campagnes de Trajan en Orient en tant que légat [1] de légion. Il est chargé en 116, avec le général Tiberius Iulius Alexander Iulianus , de reconquérir le sud de la Mésopotamie qui s’est révolté. Les deux généraux remplissent leur mission avec succès et reprennent le contrôle de Séleucie du Tigre [2] qui est incendiée.

En récompense pour ses actions en Orient, Marcus Erucius Clarus obtient le consulat suffect [3], comme Julius Alexander, peu après les campagnes contre les Parthes [4], à partir du 1er juillet 117.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Marcus Erucius Clarus/ Portail de la Rome antique/ Consul de l’Empire romain

Notes

[1] Un légat est dans la Rome antique un chargé de mission délégué hors de Rome par le Sénat romain ou par un magistrat supérieur détenteur de l’imperium, puis par l’empereur.

[2] Séleucie du Tigre est une ville antique ruinée située en Irak, en face de Ctésiphon et à 35 kilomètres environ de Bagdad. Elle fut une des plus grandes cités de Mésopotamie à la fin de l’Antiquité, s’inscrivant dans l’histoire entre Babylone et Bagdad. Fondée par le successeur d’Alexandre le Grand, Séleucos 1er Nicator, elle devint rapidement une très grande ville et un centre commercial incontournable.

[3] Parfois, un consul décède ou démissionne avant la fin de son mandat de douze mois. Le consul restant rétablit la collégialité par l’élection intermédiaire si le délai restant le permet ou par la désignation directe d’un consul suffectus. Ce consul entre en fonction immédiatement, il a les mêmes privilèges et les mêmes pouvoirs que le consul remplacé mais il n’est en charge que pour la durée du mandat qui reste à couvrir. Enfin, le consul suffect ne donne pas son nom à l’année, à l’inverse du consul dit ordinaire

[4] La guerre parthique de Trajan regroupe l’ensemble des campagnes menées par Trajan entre 114 et 117 pour étendre les limites de l’Empire romain en Orient. Elle fait suite à une succession de conflits plus ou moins importants entre Rome et le royaume des Parthes qui se disputent notamment la suprématie sur le royaume tampon d’Arménie. Ces campagnes ont pour conséquences directes l’annexion et la création de provinces éphémères comme l’Arménie et la Mésopotamie. Ces conquêtes sont de courte durée puisqu’elles seront abandonnées par Hadrien, successeur de Trajan.