Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Decimus Clodius Septimius Albinus

Decimus Clodius Septimius Albinus

mercredi 8 juillet 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 6 août 2011).

Decimus Clodius Septimius Albinus (147-197)

Monnaie de Clodius Albinus datée de 194.Il fut un des principaux prétendants au pouvoir impérial après la mort de Pertinax, éphémère successeur de Commode, en avril 193. D’abord allié à Septime Sévère, il en fut ensuite l’ennemi et fut vaincu en 197 à proximité de Lyon.

Né à Hadrumète [1] en Afrique, il avait le commandement de troupes auxiliaires, puis d’une légion sous Marc Aurèle. Au début des années 180 il sert en Dacie [2] aux côtés de Pescennius Niger, autre prétendant au trône en 193. Il est par la suite nommé à la tête de la province de Bretagne l’actuelle Grande-Bretagne. À ce titre il commande un effectif puissant pour une province de l’empire, mais qui s’étaient montré agitées et indisciplinées dans les années précédentes.

Lorsqu’il apprend début 193 l’usurpation à Rome de Didius Julianus, il se révolte, tout en refusant le titre impérial que lui proposent ses troupes. Septime Sévère, révolté avec l’armée du Danube fut reconnu empereur par le Sénat romain. Celui-ci veut d’abord se débarrasser de Pescennius Niger, également révolté en Syrie. Il s’entend donc avec Clodius Albinus resté en Bretagne, lui accorde le titre de César en avril 194, puis le prend comme collègue pour le consulat de l’année 194.

Une fois débarrassé de Pescennius Niger, Septime Sévère change d’attitude, en décembre 195, il fait déclarer Clodius Albinus ennemi public par le Sénat. Forcé de réagir, Clodius Albinus se fait proclamer Auguste par ses troupes en janvier 197, et débarque en Gaule. Il s’installe à Lugdunum [3], contrôlant la Bretagne, les Gaules et l’Espagne. L’armée de Septime Sévère pénétra en Gaule par le Jura. Il fut battu à Tournus puis une seconde fois près de Lugdunum en février 197. Il se suicida pour ne pas être capturé.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Hérodien, traduction de Denis Roques, Histoire des empereurs romains de Marc-Aurèle à Gordien III, Les Belles Lettres, Collection la Roue à livres, Paris, 1990

Notes

[1] Hadrumète ou Hadrumetum est l’une des principales cités portuaires de l’Afrique romaine sur les côtes de l’ancienne province de Byzacène en Afrique proconsulaire. Elle se trouve à l’emplacement de l’actuelle ville de Sousse.

[2] La Dacie est, dans l’Antiquité, un territoire de la région carpato-danubiano-pontique correspondant approximativement à celui de la Roumanie actuelle. Le mot Dacie vient du nom romain de ses occupants principaux, les Daces, qui sont très proches des Thraces. La Dacie était également peuplée par les Sarmates, les Scythes, et les Bastarnes. On relève aussi quelques peuplements celtes, et probablement un certain nombre de colons grecs et commerçants romains. Les ennemis des Daces sont les Romains et parfois certains Celtes. Leurs alliés sont les Thraces et les Grecs, jusqu’à la conquête de la Grèce par l’Empire romain.

[3] Lyon