Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pescennius Niger

samedi 16 mai 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 6 août 2011).

Pescennius Niger (vers 140-194)

Usurpateur romain d’avril 193 à 194

Buste de Pescennius Niger.Il fut légat de Syrie [1] en 193 lorsque les Prétoriens mettaient le titre d’Empereur aux enchères. Fatiguées des révolutions de palais à Rome, les légions provinciales l’acclamèrent en même temps que Septime Sévère.

Les légions de Syrie furent évidemment les premières à soutenir leur chef, mais celles de Palestine et d’Égypte suivirent le mouvement. C’est l’Orient qui s’embrasa, la ville d’Antioche [2] se rallia, ainsi que les rois parthe [3] et arménien. Mais il ne manquait pas d’appuis à Rome parmi les artisans et les petits propriétaires.

Septime Sévère, après s’être imposé à Rome, décida de partir en campagne pour éliminer son rival. Il prend Byzance et Antioche, bat Pescennius Niger à Issos [4] en 194. Celui-ci trouve la mort en tentant de se réfugier chez les Parthes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de l’Histoire Auguste de Aelius Spartianus. [De J.-C. 193 à 195] Vie de Pescennius Niger /Oeuvre numérisée par Marc Szwajcer

Notes

[1] Le légat d’Auguste propréteur est un gouverneur de province impériale dans l’Empire romain. Cette importante fonction est confiée par l’empereur à un sénateur de rang prétorien (ancien préteur) ou consulaire (ancien consul). Pour un ancien préteur, c’est la fonction la plus élevée dans le cursus prétorien préliminaire à l’accession au consulat. Ayant la qualité de propréteur, le légat d’Auguste est détenteur de l’imperium, ce qui lui donne l’honneur d’être accompagné de cinq licteurs, un de moins que les six du proconsul, dignité de rang supérieur. La fonction est conférée pour une durée indéterminée au gré de l’empereur, en général pas plus de 3 ans, mais certains empereurs maintenaient en place plus longtemps un légat qui donnait satisfaction.

[2] Antioche est une ville de Turquie proche de la frontière syrienne, chef-lieu de la province de Hatay.

[3] La Parthie est une région située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides, berceau de l’Empire parthe qui contrôle le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av.jc et 224 de notre ère. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord, aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan, et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[4] La bataille d’Issos est la dernière grande bataille entre Septime Sévère proclamé empereur en 193 à Rome et Pescennius Niger proclamé empereur par ses troupes en Syrie.