Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Quintus Sosius Senecio dit Sénécion

Quintus Sosius Senecio dit Sénécion

lundi 13 avril 2015, par ljallamion

Quintus Sosius Senecio dit Sénécion (mort vers 110)

Sénateur romain-Consul ordinaire en 99 et 107

L'Empire d'Auguste à TrajanIl est un des plus proches conseillers de Trajan et une des figures publiques les plus en vue sous son règne.

Selon une inscription qui lui est souvent attribuée, il est quattuorvir viarum curandarum [1], puis est questeur [2] en Achaïe [3], puis tribun de la plèbe [4] et préteur [5] sous Domitien.

Sosius Senecio est, avec Aulus Cornelius Palma , le premier consul ordinaire sous Trajan, en l’an 99. C’est une marque d’estime et d’importance pour Sosius Senecio, signe d’une relation étroite avec l’empereur, qui souhaite le distinguer particulièrement.

À la suite de son consulat, il succède à Lucius Neratius Priscus en tant que legatus augusti pro praetore [6] en Germanie inférieure [7] en 100, où il ne reste en poste que peu de temps, une année tout au plus. Quintus Acutius Nerva lui succède et Sosius Senecio part en Mésie [8] pour participer aux guerres daciques [9] avec Trajan.

Il est peut-être légat d’Auguste propréteur [10] en Mésie supérieure [11] lors de la première guerre, succédant à Caius Cilnius Proculus , et un des deux généraux en chef de Trajan lors de la deuxième guerre Dacique, avec Caius Iulius Quadratus Bassus . On lui octroie les dona militaria [12], ce qui montre qu’il a participé activement aux campagnes militaires.

Dès son retour des guerres daciques, il est à nouveau consul ordinaire en 107 avec Lucius Licinius Sura . Pour sa contribution décisive et stratégique aux deux guerres daciques, Sosius Senecio reçoit les insignes triomphaux et est honoré de son vivant d’une statue de bronze dans le forum d’Auguste, honneur réservé qu’à deux autres consulaires Aulus Cornelius Palma pour son annexion de l’Arabie et Lucius Publilius Celsus pour des raisons inconnues par Trajan.

Il est le gendre de Sextus Iulius Frontinus , célèbre écrivain militaire et curateur des eaux, mais aussi trois fois consul et général mort probablement en 103. Le mariage entre Iulia Frontina et Sosius Senecio est célébré sous Domitien.

Sosius Senecio est probablement un ami de Pline le Jeune dont une des Lettres lui est adressée, et dans laquelle Pline lui demande une faveur pour son neveu, lettre datée des environs de 102/105.

Il fait aussi partie des héritiers du riche Domitius Tullus, où il est mentionné à la suite de Trajan dans le testament épigraphique [13].

Sa mort est datée au environ en l’an 110.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Françoise Des Boscs-Plateaux, Un parti hispanique à Rome ?, Casa de Velazquez, 2006

Notes

[1] un des quatre élus municipaux chargés de la voirie à Rome

[2] Dans la Rome antique, les questeurs sont des magistrats romains annuels comptables des finances, responsables du règlement des dépenses et de l’encaissement des recettes publiques. Ils sont les gardiens du Trésor public, chargés des finances de l’armée et des provinces, en relation avec les consuls, les promagistrats et les publicains. Maintenue sous le Haut Empire avec son rôle comptable, cette fonction se réduit sous le Bas-Empire à une magistrature honorifique et coûteuse exercée uniquement à Rome.

[3] L’Achaïe est une ancienne région de la Grèce antique, située au nord-ouest de la péninsule du Péloponnèse. C’est aussi un actuel district régional de la périphérie de Grèce Occidentale dont le chef-lieu est Patras. Cette région s’étend sur plus de 6 000 km², depuis le cap Avgo à l’est jusqu’au cap Araxos à l’ouest, du golfe de Corinthe jusqu’à la frontière avec Élis et l’Arcadie d’une part, et Sicyone d’autre part.

[4] Dans la Rome antique, les tribuns de la plèbe sont les représentants de la plèbe, élus pour une durée d’un an par le concile plébéien. Ils ne représentent pas le populus dans son entier, puisque la plèbe est le populus (l’ensemble du peuple de Rome, comprenant tous les citoyens de toutes les classes) sauf les patriciens. L’ensemble des moyens d’action, passifs et actifs, du tribun composent la tribunicia potestas, la puissance tribunitienne. Ils ne disposent ni des pouvoirs, ni des attributs d’un magistrat dans son acception romaine puisqu’ils ne disposent pas de l’imperium ni du droit de prendre les auspices, ils ne sont pas précédés de licteurs et siègent sur un banc et non sur un siège curule. Ils sont néanmoins habituellement caractérisés comme magistrats après que leurs moyens d’action, initialement issus de la plèbe, eurent été progressivement reconnus et étendus par le Sénat et le patriciat.

[5] Le préteur est un magistrat de la Rome antique. Il est de rang sénatorial, peut s’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il est précédé par deux licteurs à l’intérieur de Rome, et six hors du pomerium de l’Urbs. Sous la République, il est élu pour une durée d’un an par les comices centuriates.

[6] gouverneur impérial

[7] La Germanie inférieure, Germanie seconde ou Basse Germanie selon les auteurs et en latin Germania inferior, est une province romaine établie vers 90 par Domitien autour de la vallée de la Meuse, à l’ouest du Rhin, dans ce que sont aujourd’hui le sud des Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, une partie du nord-est de la France (Ardennes), et du nord-ouest de l’Allemagne. La capitale de la Germanie inférieure est Colonia Claudia Ara Agrippinensium , l’actuelle ville de Cologne, également la capitale du peuple des Ubiens.

[8] La Mésie est une contrée balkanique de l’Europe ancienne, entre le Danube et la Macédoine. Elle recouvre un territoire inclus dans le nord de l’actuelle Bulgarie, l’actuelle Serbie et une petite partie de la Roumanie. Initialement peuplée par les Thraces, la région accueille à partir du 8ème siècle av. jc des colons grecs qui s’installent sur le littoral. Au 1er siècle av. jc, les Romains, maîtres de la zone, y fondent la province de Mésie, qui fera partiellement partie de l’empire d’Orient par la suite.

[9] Les guerres daciques de Trajan sont deux campagnes militaires de l’empereur romain Trajan contre le royaume dace de Décébale en 101-102 et 105-106. Elles aboutissent, en l’an 106, à l’annexion du royaume dace et à la création d’une nouvelle province, la Dacie romaine.

[10] Le légat d’Auguste propréteur est un gouverneur de province impériale dans l’Empire romain.

[11] Bulgarie actuelle

[12] décorations militaires doubles

[13] Science auxiliaire de l’histoire, qui étudie les inscriptions sur matière durable, comme la pierre et le métal. (Elle est particulièrement utile dans la connaissance de l’histoire des civilisations antiques, dont la plupart des documents périssables ont disparu.)