Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Lucius Neratius Priscus

Lucius Neratius Priscus

samedi 7 mars 2015, par ljallamion

Lucius Neratius Priscus

Sénateur et juriste romain-Consul suffect en 97

Saepinum est situé dans la Province de Campobasso, Molise, Italie.Gouverneur impérial [1] de Germanie inférieure [2] puis vraisemblablement de Pannonie [3] entre 98 et 106 pendant le règne de Trajan. Il est par ailleurs un conseiller de ce dernier et de son successeur Hadrien.

Sa famille est originaire de Saepinum dans le Samnium [4] et descend de la famille de l’épouse de Labéon .

Son frère est Lucius Neratius Marcellus , consul suffect  [5] en 95 et éponyme en 129, gouverneur de Bretagne vers 101-103.

Il a un fils, qui porte le même nom, vraisemblablement tribun de la plèbe, légat en Pannonie vers 119 et consul suffect vers 121/122.

Lucius Neratius Priscus est probablement préfet du trésor de Saturne entre 93 et 95. Deux ans après son frère, sous Nerva, il est consul suffect en l’an 97 aux côtés de Marcus Annius Verus.

Il devient un ami de l’empereur Trajan, et un de ses proches conseillers. Il est par ailleurs membre du collège des “septemviri epulonum” [6].

Sous Trajan, il est gouverneur [7] de Germanie inférieure en 98 et 99, peut-être jusqu’en 100/101 puis peut-être de Pannonie entre 102/103 et 106. En Germanie, il succède peut-être au proche conseiller de Trajan, Lucius Licinius Sura et y précède un autre ami de l’empereur, Quintus Sosius Senecio . En Pannonie, il succède a priori à Quintus Glitius Atilius Agricola , et la province est ensuite subdivisée à la fin de son mandat en l’an 106.

C’est un juriste reconnu, et il a écrit des livres de Regulae [8], des réponses et est le premier à commenter l’œuvre de Plautius [9]. Il place la rationalité du droit romain et la définition des règles juridiques au-dessus de tout, pour un respect rigoureux et traditionnel de la loi, et une conception plus uniforme et hiérarchisée de l’Empire. Il fait partie des juristes influencés par la philosophie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Mireille Corbier, L’aerarium saturni et l’aerarium militare, Administration et prosopographie sénatoriale, Rome, École Française de Rome, 1974

Notes

[1] Un gouverneur romain est un fonctionnaire ou magistrat romain élu ou nommé, et chargé de la direction des provinces romaines. Durant une assez longue période, le latin n’a pas d’équivalent exact de notre terme général gouverneur, le mot latin : rector provinciae peut s’en approcher. Un terme général pour désigner les gouverneurs quel que soit leur statut s’impose au 3ème siècle : praeses. À notre appellation « gouverneur » correspondent donc plusieurs statuts en fonction de la nature de la province.

[2] La Germanie inférieure, Germanie seconde ou Basse Germanie selon les auteurs et en latin Germania inferior, est une province romaine établie vers 90 par Domitien autour de la vallée de la Meuse, à l’ouest du Rhin, dans ce que sont aujourd’hui le sud des Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, une partie du nord-est de la France (Ardennes), et du nord-ouest de l’Allemagne. La capitale de la Germanie inférieure est Colonia Claudia Ara Agrippinensium l’actuelle ville de Cologne, également la capitale du peuple des Ubiens.

[3] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc.

[4] près de la moderne Sepino

[5] Parfois, un consul décède ou démissionne avant la fin de son mandat de douze mois. Le consul restant rétablit la collégialité par l’élection intermédiaire si le délai restant le permet ou par la désignation directe d’un consul suffectus (du participe passé du verbe sufficere, « remplacer »). Ce consul entre en fonction immédiatement, il a les mêmes privilèges et les mêmes pouvoirs que le consul remplacé mais il n’est en charge que pour la durée du mandat qui reste à couvrir. Enfin, le consul suffect ne donne pas son nom à l’année, à l’inverse du consul dit ordinaire.

[6] Les épulons sont dans la Rome antique un collège de prêtres qui présidait aux festins donnés en l’honneur des dieux. Ce collège sacerdotal est l’un des quatre grands collèges religieux (quattuor amplissima collegia) de prêtres romains.

[7] légat d’Auguste propréteur

[8] règles

[9] dans ses Libri ex Plautio