Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Charles de La Cerda ou Charles d’Espagne dit de La Cerda

Charles de La Cerda ou Charles d’Espagne dit de La Cerda

samedi 7 février 2015, par ljallamion

Charles de La Cerda ou Charles d’Espagne dit de La Cerda (vers 1326-1354)

Connétable de France-Comte d’Angoulême de 1351 à sa mort

Prise de Saint-Jean-d'Angély en 1351 (Guillaume Filastre — Toison d'or. Bibliothèque Nationale de France) Alphonse de La Cerda dit le Déshérité , grand-père de Charles à la suite de la mort prématurée de son père Ferdinand de La Cerda , héritier du trône de Castille. Alphonse, qui doit succéder à Alphonse X suivant les règles en vigueur à la couronne de Castille, se voit privé de ses droits par son oncle Sanche, qui, par un coup de force institutionnel parvient à se faire désigner comme héritier à sa place, et règnera à la mort d’Alphonse X sous le nom de Sanche IV dit le Brave.

Alphonse le Déshérité trouve refuge en France en 1303 où Charles IV le Bel lui donne la baronnie de Lunel [1]. Son fils Louis de La Cerda joue un rôle important dans son pays d’accueil, nommé comte de Clermont et de Talmont, il est fait amiral de France par le roi Philippe VI et combat aux côtés des Français pendant la guerre de Cent Ans.

L’éducation de Charles est confiée à Miles de Noyers , principal conseiller de Philippe VI. Élevé avec celui qui va devenir roi de France sous le nom de Jean II le Bon, il devient le favori de ce dernier.

Jean le Bon le fait comte d’Angoulême à la place de l’intrigant Charles le Mauvais. Ce que ce dernier estime être une spoliation s’ajoute à sa rancœur de ne pas régner sur le royaume de France.

En janvier 1351, Charles est fait connétable de France à la place de Raoul II de Brienne , comte d’Eu.

À la suite d’une sévère altercation avec l’ombrageux Philippe de Navarre le frère de Charles le Mauvais, Charles de La Cerda est assassiné le 8 janvier 1354 de 80 coups d’épée à l’auberge de la Truie-qui-File à L’Aigle [2] par un des hommes de main du roi de Navarre, Jean de Soult dit Le Bascon.

Marié en 1351 à Marguerite de Blois, fille de Charles de Blois, baron de Mayenne [3], seigneur de Guise et duc baillistre [4] de Bretagne.

Charles de La Cerda meurt sans descendance.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Georges Bordonove, Les Rois qui ont fait la France - Charles V le Sage], Pygmalion, 1985

Notes

[1] En 888, Lunel est érigée en baronnie regroupant 13 villages. Au seuil de l’an 1000, elle appartient à Bernard d’Anduze, baron de Sauve qui cède la seigneurie à la famille des Gaucelm. Lunel a été un centre philosophique juif au Moyen Âge : elle a été surnommée « la petite Jérusalem médiévale ». Aujourd’hui il ne reste presque aucune trace de cette présence dans la ville

[2] L’Aigle, écrit Laigle jusqu’en 1961 est une commune française, située au nord-ouest de la France, au confluent de la Risle et du ruisseau du Gru, dans le département de l’Orne

[3] Mayenne est située au nord du département de la Mayenne, près de l’Orne, et à mi-chemin entre Laval et Domfront, et Alençon et Fougères. Avant la Révolution française, Mayenne faisait partie de la province du Maine, depuis répartie entre deux départements, la Mayenne et la Sarthe.

[4] En droit féodal, le baillistre est celui qui a la garde et la tutelle des enfants nobles durant leur minorité ainsi que du fief.