Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Alphonse X de Castille

Alphonse X de Castille

mercredi 13 décembre 2017 (Date de rédaction antérieure : 20 mai 2012).

Alphonse X de Castille (1221-1284)

Roi de Castille et León de 1252 à 1284

Né à Tolède, il était le fils de Ferdinand III . En 1249, il épousa Yolande , fille de Jacques 1er d’Aragon. Il est le roi organisateur de la reconquête.

En 1254, il revendique la Gascogne et ses prétentions au trône de Navarre l’entraînèrent dans une guerre contre l’Aragon qui se termina par la paix de Soria en mars 1256. Il en dirige la codification juridique (Fuero Real de 1255), remplace le latin par le castillan dans sa chancellerie, et fait entreprendre à Tolède une oeuvre considérable de traduction et de compilation, en particulier à partir des sources scientifiques arabes ; l’académie qui s’en charge est presque entièrement composée de jurisconsultes, médecins, astronomes, etc, juifs et arabes, avec à leur tête Aben Raghel de Tolède.

Alphonse X favorise les débuts hésitants de l’université de Salamanque [1] et fait rédiger des chroniques qui en font le fondateur de l’historiographie espagnole. Mais il éprouve de grandes difficultés accrues par la dépopulation des territoires reconquis sur les musulmans et se lance dans de coûteuses entreprises de prestige [2]. Trop occupé par ses projets impériaux, Alphonse X ne voit qu’il affaiblit sa position en Espagne, où il était parvenu néanmoins à enlever Cadix [3] aux Maures en 1262. Son fils aîné Ferdinand de la Cerda étant mort prématurément en 1275, il fut contraint de léguer sa couronne de Castille à son deuxième fils Sanche IV le Brave lequel avait pourtant été en révolte contre son père, et cela au détriment des droits des fils de Ferdinand.

Après une certaine confusion, il décida de donner la succession à ses petits-fils les [4], soutenus par le roi de France, Philippe III, Sanche se fit alors reconnaître par les Cortes de Valladolid en 1282. Alphonse X, se réfugia alors à Séville [5] et appela en vain les Arabes à son secours.

Il porta également, de 1247 à 1273, durant un des interrègnes du saint Empire romain germanique le titre de roi des Romains, sans jamais être sacré empereur. On le disait plus érudit que politicien. Il meurt à Séville le 4 avril 1284.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Evelyn S. Procter (trad. Manuel González Jiménez), Alfonso X de Castilla, patrono de las letras y del saber [« Alfonso X of Castile : patron of literature and learning »], Murcie, Real Academia Alfonso X el Sabio, coll. « Biblioteca de estudios regionales ; 38 », 2002, 147 p. (ISBN 84-88996-76-4)

Notes

[1] L’université de Salamanque (Universidad de Salamanca en espagnol), est la deuxième plus ancienne université d’Espagne (après Palencia), mais la plus ancienne qui demeure, puisque l’Université de Palencia n’existe plus ; elle est aussi la cinquième plus ancienne en Europe (après Bologne, Paris, Oxford et Cambridge). Elle a été fondée par Alphonse IX de León en 1218. C’est en revanche la première qui a obtenu en Europe le titre d’université.

[2] guerres contre le Portugal, l’Aragon, la Navarre, et surtout tentative d’obtenir la couronne impériale allemande, sa mère étant la fille de Philippe Ier de Souabe

[3] Cadix est la capitale de la province de Cadix appartenant à la Communauté autonome d’Andalousie, en Espagne, dans le sud-ouest extrême de l’Europe continentale. Elle est avec Jerez de la Frontera l’une des deux grandes villes de la baie de Cadix. Cadix se situe à environ 30 kilomètres au sud de l’embouchure du Guadalquivir.

[4] infants de la Cerda

[5] Séville est une ville du sud de l’Espagne, capitale de la province de Séville et de la communauté autonome d’Andalousie.