Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Ferdinand de La Cerda

vendredi 1er mai 2015

Ferdinand de La Cerda (1255-1275)

Infant, prince héritier de Castille et León

Fils aîné du roi Alphonse X de Castille. Il combat tôt aux côtés de son père, qu’il seconde dans la lutte contre les musulmans d’Andalousie et de Murcie [1].

En 1275, son père qui tente depuis vingt ans d’accéder à la couronne du Saint Empire part pour la France pour rencontrer le pape Grégoire X à Beaucaire [2]. Pendant son absence, les troupes mérinides [3] tentent depuis le Maghreb, une invasion par la côte andalouse, encore mal dominée par les Castillans à cette époque.

Ferdinand prend alors la tête d’une expédition militaire destinée à faire face à cette menace. Il trouve la mort en chemin.

Son frère, Sanche reprend les troupes en main, victorieusement. La mort de Ferdinand de la Cerda déclenche alors de violentes luttes de succession, qui ne s’achèveront qu’à la mort du roi Alphonse X, en 1284, avec l’avènement de Sanche IV.

Il épousa Blanche de France , fille de Saint Louis

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Georges Bordonove, Les Rois qui ont fait la France Philippe le Bel, Paris, Pygmalion, 1984

Notes

[1] La région de Murcie est une communauté autonome mono provinciale du sud-est de l’Espagne. Sa capitale est la ville de Murcie mais le siège de l’Assemblée Régionale est à Cartagène. Le royaume de Murcie devint indépendant après l’effondrement du califat de Cordoue. C’était une taïfa qui avait pour centre la ville de Murcie. La taïfa maure de Murcie incluait Albacete et une partie de la région d’Almería. Après la bataille de Sagrajas, en 1086, la dynastie almoravide reprit le contrôle des taïfas et réunifia l’Espagne musulmane. Ferdinand III de Castille obtint la soumission du roi maure de Murcie en 1243 ; comme dans le reste du pays, les musulmans furent expulsés des villes. Le successeur de Ferdinand III, Alphonse X, afin de rendre plus facile l’administration de la région, la divisa en trois parties, gouvernées par des consejos de realengro, des señores seculares, qui se voyaient ainsi remerciés de leur contribution à la Reconquista, et des ordres militaires comme celui de Calatrava. Alphonse X annexa définitivement le royaume de Murcie et la seigneurie de Cartagène en 1266 ; le royaume resta juridiquement un vassal du royaume d’Espagne jusqu’aux réformes prévues par la constitution libérale de 1812.

[2] Beaucaire est une commune française située dans le département du Gard. Le Moyen Âge marque un ralentissement de l’extension de la ville. Beaucaire n’échappe pas aux troubles de cette sombre période. Elle subit les invasions des Burgondes, des Wisigoths, puis des Sarrasins. C’est à cette époque que se construit le premier rempart et que s’effectue l’agrandissement du château. La ville prend le nom de Beaucaire. Simon de Montfort tente d’assiéger la ville en 1216, mais y subit un de ses plus importants échecs.

[3] Les Mérinides constituent une dynastie d’origine berbère zénète qui règne au Maghreb al-Aqsa (Maroc) entre le 13ème et le 15ème siècles et qui contrôle, épisodiquement, d’autres parties de l’Afrique du Nord et de la Péninsule Ibérique pendant le 14ème siècle. Installés dans le bassin de la haute Moulouya pendant le Moyen Âge, ils sont au service des Almohades avant de se rendre maîtres d’un fief au nord du Maroc et de prendre le contrôle de Fès en 1248. En 1269 ils renversent les Almohades en prenant Marrakech et forment, jusqu’en 1465, un empire, imposant temporairement leur pouvoir sur le Maghreb et une petite partie de la côte andalouse. Le centre de leur empire se situe entre Taza et Fès, ses frontières, qui évoluent avec le temps, sont l’océan Atlantique à l’ouest, la mer Méditerranée au nord, le domaine des Abdalwadides(royaume s’étendant deTlemcen au Maghreb central (Algérie)). à l’est et le Sahara au sud.