Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Gaius Antonius Hybrida

mercredi 24 septembre 2014

Gaius Antonius Hybrida

Homme politique de la fin de la République romaine

Gaius Antonius Hybrida Homme politique de la fin de la République romaineSecond fils de Marcus Antonius Orator et frère de Marcus Antonius Creticus . Il eut pour neveu Marc Antoine.

Quintus Tullius Cicero, frère de Cicéron, fit de lui un portrait assassin, l’accusant de couardise, de grivèlerie, et même d’entretenir une maîtresse tirée de la prison des esclaves.

Il débute sa carrière militaire comme légat commandant la cavalerie de Lucius Cornelius Sulla lors des guerres contre Mithridate VI. Après le retour de Sylla à Rome, Gaius demeure en Grèce avec un contingent de cavalerie. Censé maintenir la paix et l’ordre, il finit par piller le pays et par mettre à sac plusieurs temples et lieux sacrés. Des soupçons d’atrocités commises contre la population, dont la torture, lui valent son surnom Hybrida.

En 76 av. jc il est mis en accusation pour ses exactions par le jeune Jules César, mais échappe à une condamnation en faisant appel aux tribuns de la plèbe, prétextant ne pouvoir plaider à Rome et sous serment de façon équitable face à un Grec.

En 70 av. jc, il est exclu du Sénat par les censeurs, pour ses atrocités commises en Grèce. Malgré sa réputation, il est élu tribun en 71 av. jc, ce qui lui permet de réintégrer le Sénat, puis préteur en 66 av. jc avec Cicéron, et finalement consul également avec Cicéron en 63 av. jc. Il appuie secrètement Lucius Sergius Catilina, mais Cicéron le fait passer de son côté en lui promettant le proconsulat de la riche province de Macédoine, qui avait été assigné à Cicéron. Lorsque la conjuration de Catilina est démasquée, Gaius doit en tant que consul commander une armée en Étrurie [1] contre Catilina, mais prétextant une opportune crise de goutte, il cède la direction de la bataille au légat Marcus Petreius . Ceci ne l’empêche pas ensuite de recevoir le titre d’imperator pour cette victoire.

Il partit ensuite en Macédoine, où il se rendit si détestable par son oppression et ses extorsions envers la population, qu’il dut quitter cette province. En 59 av. jc, Gaius est accusé à Rome d’avoir pris part à la conjuration de Catilina, et d’extorsion financière dans sa province. César et Pompée soupçonnèrent Cicéron de s’être entendu avec Gaius pour partager le fruit de ses pillages. La défense de Gaius par Cicéron 2 ans auparavant pour soutenir la proposition de son rappel, ainsi que lors de son procès, accrurent les soupçons. Malgré la défense de Cicéron, Gaius est condamné et s’exile dans l’île de Céphalonie [2]. Il semble que César l’ait rappelé car il participe aux réunions du Sénat en 44 av.jc et est censeur en 42 av. jc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Gaius Antonius Hybrida/ Portail de la Rome antique/ Consul de la République romaine

Notes

[1] territoire des Étrusques. Il correspond en gros à l actuelle Toscane, s étendant durant la période de son expansion maximum, au delà de l Apennin Tosco Émilien jusqu à la plaine du Pô et son embouchure, à Hadria, port antique qui donna son nom à la Mer Adriatique. Au sud, le territoire étrusque s étendait au delà de Rome, jusqu à Capoue.

[2] Céphalonie est une île grecque de la mer Ionienne réputée pour ses gouffres. C’est la plus grande et la plus montagneuse des îles Ioniennes. Les villes principales sont Argostoli, la capitale, Lixouri dans la péninsule de Paliki, et Sami port vers Patras et Ithaque.