Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 3ème siècle > Gaius Julius Avitus Julius Avitus Alexianus dit Julius Avitus

Gaius Julius Avitus Julius Avitus Alexianus dit Julius Avitus

mardi 18 février 2014

Gaius Julius Avitus Julius Avitus Alexianus dit Julius Avitus (vers 155-217)

Noble assyrien

emblème consul

Il est né et a grandi à Emèse [1]. Officier Equestre et après avoir servi comme procureur de l’approvisionnement alimentaire à Rome, fut nommé en poste à Ostie [2].

Plus tard, il fut promu au Sénat par l’empereur Lucius Septime Sévère. Après être entré au Sénat avec le grade de préteur en 194, il fut fait Legatus dans la Legio IV Flavia Felix et plus tard servi comme proconsul de Raetia [3] vers 196/197.

Il servi comme consul en 200. Après son consulat, il ne servi plus dans l’armée romaine, ni occupa de position politique, probablement en raison des hostilités de Septime Sévère et du préfet du prétoire Gaius Fulvius Plautien. Après la mort de Plautien en 205, il pris part à l’expédition de Septime Sévère en Grande-Bretagne.

Sous le successeur de Septime Sévère Caracalla, pendant 2 ans il servi comme préfet des orphelinats italiens. Il servi en tant que légat en Dalmatie [4] en 214 et plus tard comme proconsul en Asie et en Mésopotamie.

Il épousa la noble dame syrienne Julia Maesa la première fille de Gaius Julius Bassianus, grand prêtre du Temple du Soleil.

La sœur cadette de Maesa était l’impératrice romaine Julia Domna épouse de l’empereur romain Septime Sévère qui était la mère des empereurs romains de Caracalla et Geta Publius Septime.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Julius Avitus/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Homs

[2] Ostie était le port de la Rome antique, situé à l’embouchure du Tibre, à 35 km au sud-ouest de Rome. Du fait de l’ensablement, le site se trouve désormais à l’intérieur des terres. Le port antique importait les céréales, l’huile, le vin, le garum et les autres marchandises en provenance de tout le monde romain, qui étaient ensuite acheminés jusqu’au port fluvial de l’Emporium. La ville portuaire, abandonnée à la fin de l’Empire romain, conserve des rues et des bâtiments antiques, en particulier des entrepôts, des boutiques, des sanctuaires et des immeubles d’habitation (insulae), parfois sur une hauteur de plusieurs étages. Elle est parfois confondue avec l’actuelle ville d’Ostie qui se trouve non loin de là sur le littoral, ainsi qu’avec la localité d’Ostia Antica qui se situe à proximité.

[3] La Rhétie, aussi appelée Rhétie-Vindélicie, était une province de l’Empire romain, habitée dans le Tyrol par les Rhètes et en Bavière par les Vindéliciens ; elle correspond de nos jours au canton actuel des Grisons, au Tyrol, au Sud de la Bavière, à l’Est du Württemberg et au Nord de la Lombardie (Valteline). Conquise en 15 av. jc par Drusus et Tibère, la province impériale de Rhétie est divisée au 4ème siècle entre la Rhétie I (capitale Coire) et la Rhétie II (capitale Augusta Vindelicorum). Excentrée et peu développée économiquement, la Rhétie sera une proie facile pour les Alamans qui occuperont le territoire avant d’envahir la rive gauche du Rhin pour y créer leur propre royaume. Au 5ème siècle, elle sera envahie par les Alains et les Vandales avant d’être prise par Théodoric, roi des Ostrogoths. Elle est occupée au début du 6ème siècle par les Bavarii qui y créent un royaume, lequel sera annexé par Charlemagne. Des îlots de romanisation persisteront pendant quelques siècles autour de l’évêché d’Augsbourg et jusqu’à nos jours en Suisse dans le canton des Grisons, antérieurement appelé canton de Rhétie, où subsiste une langue latine, le « rhéto-roman » ou « romanche ».

[4] La Dalmatie est une région littorale de la Croatie, le long de la mer Adriatique, qui va de l’île de Pag, au nord-ouest, à Dubrovnik et la baie de Kotor au Monténégro au sud-est.