Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De l’Antiquité à 400 av.jc > Lucius Tarquinius Superbus dit Tarquin le Superbe

Lucius Tarquinius Superbus dit Tarquin le Superbe

mercredi 8 avril 2015 (Date de rédaction antérieure : 23 juillet 2011).

Lucius Tarquinius Superbus dit Tarquin le Superbe

Tarquin le SuperbeFils de Tarquin l’Ancien et beau-fils de Servius Tullius. Comme son frère Aruns il se maria avec Tullia une fille de Servius Tullius pensant ainsi se prémunir contre les risques de complot dont avait été victime son prédécesseur, Tarquin l’Ancien. Or Tullia, l’ambitieuse épouse d’Aruns, ne tarde pas à le tromper avec Lucius, son beau-frère. Ce ménage dura quelque temps, Tullia communiquant sa folle ambition au jeune Tarquin, puis Aruns et l’épouse de Tarquin disparurent.

Devenus libres, les deux amants purent s’épouser, malgré la désapprobation de Servius Tullius. Poussé par sa femme, Tarquin entreprend alors de faire reconnaître ses droits sur le trône. Il cherche appui auprès des sénateurs, puis forme une escorte de jeunes gens avec laquelle il envahit le forum. Il crée du tumulte et Servius intervient. Pris de court, Tarquin finit par l’empoigner et par le jeter dehors où le roi est achevé par ses partisans.

Maître du trône par un crime en 534 av JC, c’est par des violences sans fin qu’il prétend s’y maintenir. Il commence par interdire qu’on ensevelisse son beau-père et liquide les sénateurs qui l’avaient soutenu.

Il abolit la Constitution de son prédécesseur, mais termine les grands travaux comme les égouts, réorganise l’armée et construit sur le Capitole un temple dédié à Jupiter. Sans cesse en guerre contre le Latium [1], il élimine ses opposants par la ruse et triomphe des Volsques [2]en prenant Gabies [3] sans coup férir, grâce à une trahison de son fils, Sextus Tarquin, et Suessa Pométia [4].

Le roi fait alors la paix avec les Èques [5] et renouvelle le traité avec les Étrusques [6].

Le roi et sa famille, chassés de Rome se réfugièrent en Etrurie [7] et la République fut proclamée en 509 av JC .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Thierry Camous, Tarquin le Superbe, Payot, coll. « Biographie »,‎ 2014/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1291

Notes

[1] Le Latium, ou officiellement Lazio en italien, est une région d’Italie centrale. Sa capitale est Rome. Elle est délimitée par la Toscane, l’Ombrie, les Abruzzes, le Molise, la Campanie et la mer Tyrrhénienne. Le Latium est habité depuis le 2ème millénaire av. jc par les Latins qui subissent la domination étrusque. Pour lutter contre celle-ci, ils ont formé la Ligue latine, qui comprenait une trentaine de cités, dont Albe. Au 4ème siècle av. jc, le Latium fut soumis par Rome et ses habitants devinrent des citoyens romains.

[2] Peuple antique italien.Ils habitaient une zone de collines et de marécages au sud du Latium,et étaient voisins des peuples Aurunces et Samnites au sud, des Herniques à l Estet entourés d une ligne partant de Norba et Cora au nord jusqu à Antium au sud.Ils furent les ennemis les plus dangereux de la Rome antique généralement alliés aux Èques, et parfois aux Herniques jusqu en 486 av jc. lorsqu ils rentrèrent dans l alliance de Rome.

[3] Gabies est une ancienne ville du Latium, à 20 km à l’est de Rome. Elle aurait été fondée par Albe-la-Longue ou par les Sicules. Dès la monarchie, les rois étrusques qui règnent sur Rome passent les premiers traités, dont un avec Gabies. Sous le règne de Tarquin le Superbe, cette ville est en guerre contre Rome, mais la lutte s’éternise. Il envoie alors son fils Sextus Tarquin qui prétexte que son père le maltraite, et réussit à intégrer l’aristocratie locale. Petit-à-petit, il monte au sein de la ville, jusqu’à obtenir le commandement suprême, et il livre alors la ville à son père.

[4] Suessa Pometia ancienne ville de Latium

[5] Peuple antique du nord est du Latium, en Italie. Ennemis de la Rome antique durant les 3 premiers siècles d existence de cette ville. Ils occupaient la partie supérieure de la vallée de l Anio, du Tolenus et de l Himella. Leur principal centre aurait été pris par les Romains vers 484 av. JC et de nouveau environ 90 ans plus, mais ils ne sont définitivement soumis qu à la fin de la 2ème guerre samnite.

[6] Les Étrusques sont un peuple qui vivait depuis l’âge du fer en Étrurie, territoire correspondant à peu près à l’actuelle Toscane et au nord du Latium, soit le centre de la péninsule italienne, jusqu’à leur assimilation définitive comme citoyens de la République romaine, au 1er siècle av. jc, après le vote de la Lex Iulia en 90 av. jc pendant la guerre sociale.

[7] territoire des Étrusques. Il correspond en gros à l actuelle Toscane, s étendant durant la période de son expansion maximum, au delà de l Apennin Tosco Émilien jusqu à la plaine du Pô et son embouchure, à Hadria, port antique qui donna son nom à la Mer Adriatique. Au sud, le territoire étrusque s étendait au delà de Rome, jusqu à Capoue.