Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Antonio Caldara

jeudi 11 décembre 2014 (Date de rédaction antérieure : 30 janvier 2013).

Antonio Caldara (vers 1670-1736)

Chanteur, violoncelliste et compositeur de musique baroque

Antonio Caldara Chanteur, violoncelliste et compositeur de musique baroque

Issu d’une famille de musicien, né à Venise, fils de Giuseppe Caldara violoniste, il entra à onze ans, dans le choeur de la basilique Saint-Marc de Venise ou il exerça en tant que violoncelliste à partir de 1693, il étudia sous la direction de Giovanni Legrenzi, maître de chapelle de Saint-Marc.

Cependant, on sait peu de choses sur les années de jeunesse que Caldara passa à Venise, si ce n’est qu’il fut violiste, violoncelliste et claveciniste.

En 1699 il est engagé par le duc de Mantoue en tant que maître de chapelle da chiesa e dal teatro [1] de la cour du dernier duc de Gonzague.

Il fait de nombreux voyages en Italie et à l’étranger. Il voyagea à Rome en 1705, puis en 1708 où il fit jouer son oratorio "Il martirio di Santa Caterina" devant le cardinal Pietro Ottoboni . Il rencontra à Rome Alessandro Scarlatti , Arcangelo Corelli ainsi que Georg Friedrich Haendel qui séjournaient en Italie à cette époque.

La même année, il se rendit à Barcelone il y écrit et fait représenter le premier opéra italien dans ce pays à la cour du roi Charles III *(Charles de Habsbourg). Il compose la musique pour le mariage de Charles III et de Elisabeth Christine de Brunswick-Lüneburg en août 1708.

En 1709 il est de retour à Rome et devint maître de chapelle du prince Ruspoli mais en gardant des contacts avec la cour espagnole. Il s’y marie peu de temps avant de quitter l’Italie pour s’établir définitivement en Autriche.

A la mort de l’Empereur Joseph 1er de Habsbourg en avril 1711 et la proclamation de son frère Charles III d’Espagne sous le nom de Charles VI, comme Empereur du saint empire romain, Caldara partit pour Vienne espérant obtenir un rendez-vous à la cour. Mais le Vice maître de chapelle Antonio Ziani avait été fait maître de chapelle avant l’arrivée de Caldara. Caldara retourna à Rome en faisant un détour par Salzbourg pour aller au devant de la faveur de Franz Anton Von Harrach, le Prince archevêque.

A la mort de Ziani en 1715 et suite à une promesse plus ou moins ferme d’un rendez-vous a la cour impériale, provoqua la coupure finale de Caldara avec Rome. Il fut nommé second maître de chapelle à la cour impériale en 1716, il sera, sous la direction de Johann Joseph Fux .

Sa production est très importante plus de 3 000 œuvres dans tous les domaines : musique religieuse messes, cantates, motets, 32 oratorios, instrumentale et lyrique 87 opéras, des madrigaux, etc. Cette œuvre a influencé l’école de Mannheim ainsi que Haydn et Mozart .

Il meurt à Vienne en Autriche le 28 décembre 1736.

Caldara : La Maddalena ai piedi di Cristo (Première Partie) "Spera consolati"

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de radiofrance /France musique /pédagogie /biographies /Antonio caldara

Notes

[1] de l’église et du théâtre