Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Lucius Aemilius Paullus

dimanche 8 janvier 2017 (Date de rédaction antérieure : 31 juillet 2011).

Lucius Aemilius Paullus (consul en 50 avant jc)

Homme politique de la Rome antique

Frère du triumvir Marcus Aemilius Lepidus et fils de Marcus Aemilius Lepidus et de Appuleia.

Il soutint Cicéron pendant la Conjuration de Catilina [1] et ne soutenu jamais Pompée.

En 59 av.jc, il est questeur [2]. En 55, il est édile [3] En 53, il est préteur [4] En 50, il est consul. Il a reconstruit la basilique Aemilia [5] à Rome.

Il s’est opposé au Second triumvirat [6]. Son frère l’inscrivit dans la liste des proscrits du triumvirat. Le jour de son exécution, les soldats lui ont permis de s’échapper. Il a rejoint Brutus et après le suicide de Brutus en 42, il fut pardonné par Auguste et vécu ses années restantes à Miletus [7].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Lucius Aemilius Paullus (consul en -50)/ Portail de la Rome antique/Consul de la République romaine

Notes

[1] La conjuration de Catilina est un complot politique visant la prise du pouvoir à Rome en 63 avant J.-C. par le sénateur Lucius Sergius Catilina. Déçu par un triple échec lors de l’élection au consulat, Catilina organise secrètement une conjuration qui vise à éliminer une partie de l’élite politique romaine et à s’emparer du pouvoir politique suprême en s’appuyant sur les frustrations d’une partie de la nobilitas romaine et de certains notables italiens. Sur sa route, le conspirateur voit ses visées contrecarrées par la détermination du consul Cicéron, dont le mandat touche à sa fin au moment des faits.

[2] Dans la Rome antique, les questeurs sont des magistrats romains annuels comptables des finances, responsables du règlement des dépenses et de l’encaissement des recettes publiques. Ils sont les gardiens du Trésor public, chargés des finances de l’armée et des provinces, en relation avec les consuls, les promagistrats et les publicains. Maintenue sous le Haut Empire avec son rôle comptable, cette fonction se réduit sous le Bas-Empire à une magistrature honorifique et coûteuse exercée uniquement à Rome.

[3] Les édiles étaient des magistrats de la Rome antique. Leur fonction primitive était liée à l’administration urbaine de Rome.

[4] Le préteur est un magistrat de la Rome antique. Il était de rang sénatorial, pouvait s’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il était assisté par 2 licteurs à l’intérieur de Rome, et 6 hors du pomerium de l’Urbs. Il était élu pour une durée de 1 an par les comices centuriates. La fonction de préteur fut créée vers 366 av. jc pour alléger la charge des consuls, en particulier dans le domaine de la justice. Le premier préteur élu fut le patricien Spurius Furius, le fils de Marcus Furius Camillu. Égal en pouvoir au consul, auquel il n’a pas de compte à rendre, le préteur prêtait le même serment, le même jour, et détenait le même pouvoir. À l’origine, il n’y en avait qu’un seul, le préteur urbain, auquel s’est ajouté vers 242 av. jc le préteur pérégrin qui était chargé de rendre la justice dans les affaires impliquant les étrangers. Cette figure permit le développement du ius gentium, véritable droit commercial, par contraste avec le ius civile applicable uniquement aux litiges entre citoyens romain. Pour recruter, pour former ou pour mener des armées au combat ; sur le terrain, le préteur n’est soumis à personne. Les préteurs ont aussi un rôle religieux, et doivent mener des occasions religieuses telles que sacrifices et des jeux. Ils remplissent d’autres fonctions diverses, comme l’investigation sur les subversions, la désignation de commissionnaires, et la distribution d’aides. Lors de la vacance du consulat, les préteurs, avant la création des consuls suffects, pouvaient remplacer les consuls : on parle alors de préteurs consulaires.

[5] La basilique Æmilia ou basilique émilienne, nommée aussi basilique Paulli ou basilique Fulvia, est une basilique romaine, située du côté du nord du Forum Romain. Sa construction date de 179 av. jc mais elle a été plusieurs fois modifiée depuis. Ses ruines sont encore visibles aujourd’hui.

[6] Le Second triumvirat est une alliance politique de la Rome antique rassemblant Marc Antoine, Lépide et Octave.

[7] Milet est une ancienne cité grecque d’Ionie. Le site de Milet est actuellement à plus de cinq kilomètres à l’intérieur des terres à cause du comblement de la baie par les alluvions apportées par le Méandre.