Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Henri V le Gros ou Henri V l’Obèse

Henri V le Gros ou Henri V l’Obèse

samedi 14 août 2021 (Date de rédaction antérieure : 30 mai 2012).

Henri V le Gros ou Henri V l’Obèse (1245-1296)

Duc de Jawor de 1273 à 1278-Duc de Legnica de 1278 à 1296-Duc de Wrocław et Brzeg de 1290 à 1296-Duc de Namysłów et d’Oleśnica de1290 à 1294

Sceau d'Henri V le Gros ou Henri V l'Obèse Duc de Jawor de 1273 à 1278-Duc de Legnica de 1278 à 1296-Duc de Wrocław et Brzeg de 1290 à 1296-Duc de Namysłów et d'Oleśnica de1290 à 1294Fils aîné de Boleslas II le Chauve et d’ Hedwige von Anhalt . Il passe sa jeunesse à la cour d’Ottokar II de Bohême où il apprend les arcanes de la politique et l’art militaire. En 1264, il reçoit la ceinture de chevalier des mains du roi de Bohême.

En 1273, son père lui offre le duché de Jawor [1]. En 1277, son père, qui n’a jamais accepté d’avoir perdu le duché de Wrocław [2], fait enlever Henri IV le Juste.

Henri III de Głogów, Przemysl II et des chevaliers du duché de Wrocław mettent sur pied une opération militaire pour délivrer Henri IV.

Les coalisés sont écrasés le 24 avril par l’armée du duché de Legnica [3], dirigée par Henri V à la bataille de Stolcem. Henri III et Przemysl II sont capturés. Boleslas ne relâche ses prisonniers qu’à la fin de l’année, suite à la médiation d’Ottokar II de Bohême. Henri III ne le pardonnera jamais à Henri V.

Boleslas II le Chauve décède le 26 décembre 1278. Ses fils se partagent son duché. Henri V laisse le duché de Jawor à son frère Bolko 1er et donne le duché de Lwówek [4] à son frère Bernard l’Adroit . Il se réserve le duché de Legnica ainsi que le territoire pris à Henri IV le Juste en 1277 avec la ville de Środa Śląska [5]. Continuant la politique menée par son père, ses relations restent très froides avec les autres ducs de Silésie. En février 1281, il accepte l’invitation d’Henri IV le Juste qui souhaite rencontrer tous les ducs Piasts [6] de la région. En réalité, il s’agit d’un piège. À leur arrivée, Henri V, Henri III de Głogów et Przemysl II sont arrêtés et emprisonnés. Henri IV ne les relâche qu’en échange d’un hommage de vassalité. Henri V sera le seul à rompre son serment. Lorsque Henri IV se battra pour le trône de Cracovie, il se rapprochera d’un de ses rivaux, Venceslas II de Bohême.

Henri IV le Juste meurt inopinément le 23 juin 1290, sans doute empoisonné. Il a le temps de rédiger un testament par lequel il offre le duché de Wrocław à Henri III de Głogów. Henri III ayant la réputation d’être très autoritaire, les bourgeois et les nobles de Wrocław ne l’acceptent pas comme souverain et celui-ci, devant la révolte, doit s’enfuir en juillet 1290. La population de Wrocław offre le trône à Henri V, qui a la réputation d’être plus malléable. Les nobles qui pensaient pouvoir manipuler Henri V se rendront très vite compte de leur erreur. Henri III ne se résignera pas à perdre la Basse Silésie [7] et un conflit de longue durée s’ouvre avec Henri V pour la possession du duché de Wrocław.

A la fin de 1290, Henri III oblige Henri V à lui restituer une partie du duché de Wrocław, avec les villes de Krosno nad Odrą, Chojnów [8], Bolesławiec [9], Gościszów [10]...

Les deux camps commencent à se chercher des alliés. Henri III de Głogów se lie avec Albert Ier de Brunswick et épouse sa fille Mathilde de Brunswick en mars 1291. Il s’allie aussi avec Othon IV, le margrave [11] du Brandebourg [12], ainsi qu’avec Przemysl II de Grande Pologne [13]. Henri V renforce ses liens avec Venceslas II.

Parallèlement, il renforce sa position à Wrocław en éliminant tous ses opposants politiques

Au début novembre 1293, Henri III réussit à faire enlever Henri V et à l’emprisonner pendant 6 mois dans son château de Głogów, dans des conditions très difficiles, jusqu’au moment où celui-ci accepte de lui céder une grande partie de son duché, de lui verser une importante somme d’argent et d’être son allié pendant 5 ans.

En 1290, Bolko 1er réussit à arracher la partie méridionale du duché de son frère Henri V, avec Świdnica, Ziębice, Ząbkowice Śląskie et Strzelin. Pendant la guerre et son emprisonnement, la position de Bolko 1er est assez ambiguë. Il reste à l’écart du conflit.

Henri V n’arrive pas à se remettre des difficiles conditions de captivité qu’il a vécues. Malade, il place son duché sous la protection du pape. Il décède le 22 février 1296 et est inhumé au couvent des Clarisses de Wrocław.

Notes

[1] Jawor est une ville polonaise. Elle est située au sud-ouest de la Pologne, dans la voïvodie de Basse-Silésie à environ 61 kilomètres de Wrocław.

[2] Wrocław est la quatrième ville de Pologne par sa population, la cinquième par sa superficie (293 km²), et l’une des plus anciennement fondées vers le 9ème/10ème siècle.

[3] Legnica est une ville de la voïvodie de Basse Silésie, en Pologne. Elle forme elle-même un powiat et est aussi le chef-lieu du powiat de Legnica dont elle ne fait pas partie. Bâtie au 11ème siècle, Legnica (jadis connue sous le nom de Lignica et Liegnitz) fut le chef-lieu de la dynastie des Piast silésiens. Le 9 avril 1241, la ville a été le théâtre d’une célèbre bataille contre l’envahisseur mongol. Elle suivit le sort de la Silésie, passa de la Pologne à la Bohême (dans l’Empire germanique) en 1335, puis avec elle en 1526 à l’Autriche.

[4] Lwówek Śląski est une ville de Pologne, située dans la voïvodie de Basse-Silésie. Elle est le siège du powiat de Lwówek Śląski et de la commune de Lwówek Śląski. Elle se trouve sur la rivière Bóbr, à environ 30 km au nord-ouest de Jelenia Góra.

[5] Środa Śląska est une ville de Pologne. Elle est le chef-lieu d’un district qui fait partie de la voïvodie de Basse-Silésie. Środa Śląska se situe dans le Sud-Ouest de la Pologne, à 31 kilomètres à l’ouest de WrocławŚroda Śląska est une ville de Pologne. Elle est le chef-lieu d’un district qui fait partie de la voïvodie de Basse-Silésie. Środa Śląska se situe dans le Sud-Ouest de la Pologne, à 31 kilomètres à l’ouest de Wrocław

[6] La dynastie Piast est une lignée de rois et de ducs qui ont gouverné la Pologne depuis son apparition en tant qu’État indépendant, de 960 jusqu’en 1370. Les descendants des Piast ont continué à régner sur les différents duchés provenant de la fragmentation du territoire polonais, en Mazovie jusqu’en 1526 et en Silésie jusqu’en 1675.

[7] La Basse Silésie est la partie nord - ouest de la région historique et géographique de la Silésie. Tout au long de son histoire la Basse Silésie a été sous le contrôle du Royaume de Pologne , du Royaume de Bohême et en 1526 de la monarchie des Habsbourg.

[8] Chojnów est une ville du sud-ouest de Pologne sur le Skora, dans la voïvodie de Basse-Silésie. Chojnów est situé à 18 kilomètres à l’est de Legnica, 26 km à l’ouest de Bolesławiec et 18 km au sud de Złotoryja

[9] Bolesławiec est une ville de Pologne située dans la voïvodie de Basse-Silésie. Elle est le chef-lieu du powiat de Bolesławiec et aussi de la gmina Bolesławiec dont elle ne fait pas partie. La ville est réputée pour ses céramiques au dessin très original. Bolesławiec se trouve dans la région historique de Basse Silésie dans le sud-ouest de Pologne, près de la frontière allemande à Görlitz/Zgorzelec. Le centre-ville est situé sur la rive droite de la rivière Bóbr, à environ 75 kilomètres au sud de la capitale provinciale Zielona Góra.

[10] Gościszów est une localité polonaise de la gmina de Nowogrodziec, située dans le powiat de Bolesławiec en voïvodie de Basse Silésie.

[11] Le titre de margrave était donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l’empire carolingien, puis à certains princes du Saint Empire romain germanique. Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.

[12] La marche de Brandebourg ou Margraviat de Brandebourg est un ancien État du Saint Empire romain germanique. Il tire son nom de la ville de Brandebourg sur la Havel. Ses limites varièrent, mais elles sont restées à peu près les mêmes depuis 1455.

[13] La Grande Pologne est une région historique de la Pologne, située dans le centre ouest du pays, comportant une grande partie du secteur irrigué par le fleuve Warta et ses affluents, ainsi que le fleuve Noteć.