Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Huang Zhong

mercredi 23 novembre 2022, par ljallamion

Huang Zhong (148-220/222)

Général chinois

Actif à la fin de la dynastie Han [1] et du début de la période des Trois Royaumes [2] en Chine. Il occupa des positions sous les seigneurs de guerre Liu Biao, Han Xuan et Liu Bei. Ce fut toutefois au service de Liu Bei, sous les bannières du royaume de Shu [3], qu’il se fit une renommée grâce, entre autres, à sa fermeté, son courage et son excellente subordination.

Il fut l’un des Cinq généraux tigres, titre décerné aux cinq généraux les plus prestigieux des Shu.

Dans la culture populaire le nom de Huang Zhong fait surtout référence à un général d’un âge avancé jouissant d’une extraordinaire forme physique.

Alors au service de Liu Biao, il fut nommé Général du Gentilhomme de la Maison et fut posté en garnison dans le comté de Youxian, dans le district de Changsha [4], avec Liu Pan. Après que la province de Jing eut été conquise par Cao Cao, Huang Zhong reçut le titre d’assistant-général, cette fois sous les rangs de Han Xuan, et continua d’assumer ses fonctions. Puis il se soumit à Liu Bei, lorsque ce dernier vint occuper le district de Changsha en 208.

Il suivit donc Liu Bei dans la conquête de la province de Yi où il s’illustra par sa bravoure, notamment à Jiameng, étant toujours parmi les premiers à mener la charge au combat. Lorsque Liu Bei devint Protecteur de la province de Yi, Huang Zhong fut nommé Général Qui Extermine les Lâches.

Puis en 219, il fut envoyé contre les troupes ennemies de Xiahou Yuan à la montagne Dingjun [5]. Il réussit à attirer l’ennemi dans la vallée et mena un assaut, tuant Xiahou Yuan. À la suite de cet exploit, il fut nommé Général Qui Conquis l’Ouest.

Plus tard au courant de l’année, Liu Bei se proclama roi de Hanzhong [6] et Huang Zhong fut nommé Général de l’Arrière, ayant un statut égal à celui de Guan Yu, Zhang Fei, Ma Chao et Zhao Yun. De plus, il fut fait marquis du domaine impérial.

L’année suivante, en 220, Huang Zhong mourut et reçut le titre posthume de marquis de Gang.

Huang Zhong contribue grandement à la conquête de Hanzhong, point d’une importance stratégique cruciale pour les Shu.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Rafe de Crespigny (1996). To Establish Peace volume 2. (ISBN 0-7315-2536-1)

Notes

[1] La dynastie Han régna sur la Chine de 206 av. jc à 220 apr. jc. Deuxième des dynasties impériales, elle succéda à la dynastie Qin (221/206 av. jc) et fut suivie de la période des Trois Royaumes (220/265). Fondée par Liu Bang, chef de guerre d’origine paysanne révolté contre la dynastie Qin, elle compta 28 empereurs.

[2] La période des Trois Royaumes est une période de l’histoire chinoise qui commence en 220, après la chute de la dynastie Han et s’achève avec la réunification de la Chine par la dynastie des Jin occidentaux, en 280. Les Trois Royaumes sont ceux de Wei au nord le long du fleuve Jaune, de Wu dans le sud-est, et de Shu au sud-ouest dans le bassin du Sichuan. Durant les deux dernières décennies du 2ème siècle, l’empire Han se désagrège progressivement, divisé entre plusieurs seigneurs de la guerre rivaux. Au début du 3ème siècle, trois d’entre eux prennent une place prépondérante : Cao Cao puis son fils Cao Pi (Wei), Liu Bei (Shu-Han) et Sun Quan (Wu). Ils mettent en place les Trois Royaumes après l’abdication du dernier empereur Han, dont ils se disputent la succession, et se proclament chacun à leur tour empereur dans les années 220. Leurs successeurs s’affrontent pour la domination de la Chine, avant d’être supplantés l’un après l’autre entre 265 et 280 par le clan Sima, qui fonde la dynastie Jin. La période des Trois Royaumes est donc suivie de la dynastie des Jin occidentaux. Sur le plus long terme, la période des Trois Royaumes s’inscrit dans une longue séquence très agitée. S’ensuivent plus de trois siècles de division politique entre la Chine du Nord et la Chine du Sud, durant un haut Moyen Âge chinois que l’historiographie classique désigne comme la période des Six Dynasties (220-589).

[3] Le Shu, appelé rétrospectivement Shu postérieur, pour le différencier du Shu antérieur, est l’un des Dix Royaumes ayant existé dans le sud de la Chine durant la Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes, qui se situe chronologiquement entre les dynasties Tang et Song. Il recouvre l’actuelle province du Sichuan, ainsi que des parties septentrionales du Gansu et du Shaanxi, et sa capitale se situe dans la ville de Chengdu. Il existe de 934 a 965 et est le quatrième et dernier État dominant cette région à porter le nom de Shu.

[4] Changsha est la capitale de la province chinoise du Hunan. Elle est située à l’est du Hunan, au bord de la rivière Xiang dont la longue île sablonneuse lui a donné son nom.

[5] Le mont Dingjun est une montagne du district de Mian situé dans la préfecture de Hanzhong, dans la province du Shaanxi, en Chine. Elle fait face au mont Tiandang, dont elle est séparée par la rivière Han ; elle est à proximité de l’ancien col Yangping. La montagne est célèbre pour la bataille qui a eu lieu durant la période des Trois Royaumes, lorsque Huang Zhong du royaume Shu vainc et tue Xiahou Yuan du royaume Wei. Selon les Chroniques des Trois Royaumes, le premier ministre Shu Zhuge Liang souhaitait être enterré sur le mont Dingjun, un tombeau lui a alors été construit en son honneur. Huang Zhong y a également été enterré après sa mort, mais sa tombe fut déplacée à Chengdu pendant la dynastie Qing, et fut détruite pendant la Révolution culturelle.

[6] Hanzhong est une ville du sud de la province du Shaanxi en Chine