Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Zhen Ji ou Zhen Luo

lundi 22 août 2022, par ljallamion

Zhen Ji ou Zhen Luo (182/183-221)

Fille de Zhen Yi. Elle fut l’épouse de Yuan Xi , deuxième fils de Yuan Shao, avant de devenir la première femme de Cao Pi et l’Impératrice du Wei [1]. Son fils, Cao Rui, devint Empereur à la mort de son père.

Il existe deux versions de la rencontre de Cao Pi, son second époux avec Zhen Ji. La première version : Cao Pi entra dans le château de Yuan Shao, après la bataille de Guandu [2], pour satisfaire sa soif de tuer.

Puis il alla dans une chambre dans laquelle se trouvaient deux femmes, une enceinte qui pleurait et l’autre qui la consolait. Cao Pi se dirigea alors vers elles et brandit son épée. Pourtant, il s’arrêta net et eut une illumination lui révélant que l’une des deux femmes allait donner la vie. À ce moment, il dit à Zhen Ji qu’il la protégera, et dès qu’il vit sa beauté, il lui demanda de l’épouser.

Zhen Ji fut surprise et terrorisée mais accepta. En montrant sa nouvelle femme à Cao Cao, ce dernier en fut presque jaloux mais accepta le mariage de son fils.

La deuxième version : Zhen Ji observait la bataille de Guandu, opposant son beau-père à Cao Cao, depuis le camp de base des Yuan [3]. Son tempérament guerrier la poussa à s’approcher du dépôt de Wuchao, où elle espérait être en sécurité, tout en étant presque au cœur de la bataille. Cependant, elle fut accueillie par l’officier Chunyu Qiong , qui, complètement ivre, tenta de la violer.

Outragée par cet acte, Zhen Ji décida de regagner le camp principal. Malheureusement, ou plutôt heureusement, Wuchao fut attaquée par les troupes de Cao Cao. Séparée de ses dames de compagnie, l’épouse de Yuan Xi courut hors du dépôt et tomba nez à nez avec Cao Pi. Celui-ci tomba amoureux d’elle immédiatement et la ramena jusqu’au château de Guandu, où il la présenta à son père. On dit que Cao Cao lui-même fut impressionné par la beauté de Zhen Ji et approuva le mariage de son fils. Bien que d’abord terrorisée par son ravisseur, celle-ci finit par l’apprécier et accepta sa demande en mariage, d’autant plus encouragée par la nouvelle de la mort de Yuan Xi.

Zhen Ji occupait une place clé dans l’organisation sociale et politique du Wei, encourageant la liberté des femmes et du peuple. Lorsque son époux accéda au titre d’Empereur, elle fut naturellement nommée Impératrice.

Elle donna à Cao Pi un fils, Cao Rui, qui, dit-on, aimait sa mère comme sa propre épouse, et une fille, la princesse Dong. Zhen Ji continua d’occuper une place importante sur le plan politique, jusqu’à ce que Cao Pi choisisse une seconde femme, Guo Nuwang.

Zhen Ji, toujours amoureuse de Cao Pi, demanda à ce dernier de quitter sa seconde épouse. Cao Pi n’en fit rien, alors Zhen Ji se jeta dans la rivière de Luo et mourut.

Le jeune frère de Cao Pi, Cao Zhi, écrivit un poème sur elle intitulé la Nymphe de la rivière Luo car il était amoureux d’elle.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Zhen Ji/ Portail du monde chinois/ Catégories  : Personnalité féminine du IIIe siècle/ Héros des Trois Royaumes

Notes

[1] Le royaume de Wei, également appelé Cao Wei, est un des royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des Trois Royaumes. Avec sa capitale à Luoyàng, ce royaume fut établi par Cao Pi en 220, à partir des bases posées par son père Cao Cao. Cette dénomination apparaît en 213, lorsque les exploitations féodales de Cao Cao prennent le nom de Wei ; les historiens ajoutent souvent le préfixe Cao (du nom de famille de Cao Cao) afin de distinguer ce royaume des autres États que l’histoire de la Chine a également connus sous le nom de Wei, par exemple les précédents États de Wei durant la période des royaumes combattants, et plus tard l’État de la dynastie Wei du Nord. En 220, lorsque Cao Pi déposséda le dernier empereur de la dynastie Han, Wei est devenu le nom de la nouvelle dynastie qu’il fonda. Cette dynastie fut saisie et contrôlée par la famille Sima en 249, jusqu’à ce qu’elle fût renversée et soit devenue une partie de la dynastie Jin en 265.

[2] La bataille de Guandu est une bataille ayant eu lieu en Chine lors de la fin de la dynastie Han. Elle vit s’affronter, en 200, Yuan Shao et Cao Cao pour une position stratégique proche du fleuve Jaune, sur la route de Xuchang.

[3] dont les membres faisaient partie des plus hauts échelons de la bureaucratie civile de la dynastie des Han depuis l’époque de son bisaïeul Yuan An qui occupait le poste de Ministre du Peuple sous l’empereur Zhangdi