Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cao Rui

mardi 8 mars 2022, par ljallamion

Cao Rui (205-239)

Empereur des Wei du 29 juin 226 à sa mort

Fils aîné de Cao Pi. Dès son plus jeune âge, il montre les signes d’une vive intelligence et devient le second empereur des Wei [1] après la mort de son père.   À la suite d’une ruse de Ma Su, il rétrograde Sima Yi qui était commandant des forces armées des provinces de Yong et de Liang et donne ainsi la possibilité d’une invasion provenant du Royaume de Shu [2].   En conséquence, après avoir perdu plusieurs batailles lors de cette invasion, Cao Rui décide de réintégrer Sima Yi à son ancien poste et réussit ainsi à repousser l’armée des Shu. Faisant de Sima Yi un officier de haut rang, il réussit également à repousser les 4 autres campagnes militaires menées par Zhuge Liang qui suivent.   Parmi ses autres réussites, il repousse une invasion des Wu [3] à laquelle il participe personnellement et écrase la révolte de Gongsun Yuan. Enfin, Cao Rui épuise les ressources de sa nation en construisant une série de palais grandioses et meurt de maladie en l’an 239 à l’âge de 34 ans.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Luo Guanzhong ; tr. Moss Roberts (1995). Three Kingdoms. (ISBN 7-119-00590-1)

Notes

[1] Le royaume de Wei, également appelé Cao Wei, est un des royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des Trois Royaumes. Avec sa capitale à Luoyàng, ce royaume fut établi par Cao Pi en 220, à partir des bases posées par son père Cao Cao. Cette dénomination apparaît en 213, lorsque les exploitations féodales de Cao Cao prennent le nom de Wei ; les historiens ajoutent souvent le préfixe Cao (du nom de famille de Cao Cao) afin de distinguer ce royaume des autres États que l’histoire de la Chine a également connus sous le nom de Wei, par exemple les précédents États de Wei durant la période des royaumes combattants, et plus tard l’État de la dynastie Wei du Nord. En 220, lorsque Cao Pi déposséda le dernier empereur de la dynastie Han, Wei est devenu le nom de la nouvelle dynastie qu’il fonda. Cette dynastie fut saisie et contrôlée par la famille Sima en 249, jusqu’à ce qu’elle fût renversée et soit devenue une partie de la dynastie Jin en 265.

[2] Le Shu, appelé rétrospectivement Shu postérieur, pour le différencier du Shu antérieur, est l’un des Dix Royaumes ayant existé dans le sud de la Chine durant la Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes, qui se situe chronologiquement entre les dynasties Tang et Song. Il recouvre l’actuelle province du Sichuan, ainsi que des parties septentrionales du Gansu et du Shaanxi, et sa capitale se situe dans la ville de Chengdu. Il existe de 934 a 965 et est le quatrième et dernier État dominant cette région à porter le nom de Shu.

[3] Le royaume de Wu, connu également sous le nom Sun Wu, est l’un des royaumes de la période des Trois Royaumes en lutte pour le contrôle de la Chine après la chute de la dynastie Han. Il était situé au sud du Yangzi Jiang dans la région des actuelles villes de Nankin, Shanghai et Suzhou, à l’emplacement de l’ancien État de Wu de la Période des Printemps et Automnes. La capitale principale du royaume était Jianye, près de l’actuelle ville de Nankin (Nanjing), mais parfois la capitale fut déplacée à Wuchang, actuelle Ezhou, Hubei. Plus puissant que le royaume du Shu mais plus faible que celui du Wei, le royaume de Wu fut celui qui vécut le plus longtemps des Trois Royaumes de Chine. Il exista pendant 51 ans, de sa fondation en 229 à sa conquête en 280 par le premier empereur de la dynastie Jin, Sima Yan.