Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 3ème siècle > Sun Shangxiang ou Lady Sun/Sun Li/Sun Ren

Sun Shangxiang ou Lady Sun/Sun Li/Sun Ren

samedi 8 janvier 2022, par ljallamion

Sun Shangxiang ou Lady Sun/Sun Li/Sun Ren (184/192- 221/223)

Fille cadette du seigneur de guerre Sun Jian et de Wu Guotai.

Elle découvrit les arts martiaux à l’âge de 8 ans. Quelque peu masculine, elle possédait un caractère enjoué, qui lui permettait de surmonter le combat et de garder les idées claires. Plus jeune que ses deux frères, Ce et Quan, on dit qu’elle tentait de dépasser le premier et qu’elle surpassait de loin le second. Elle a un autre grand frère, Sun Yi.

Par souci politique, en 209, on organisa son mariage avec Liu Bei, du Shu [1], dans le seul but de piéger Liu Bei et de le tuer. Cependant, les deux époux parvinrent à s’apprécier et tombèrent finalement amoureux l’un de l’autre.

Quand la femme de Liu Bei, Dame Gan, mourut, Sun Quan conçut un plan pour s’emparer des terres du Shu. Sous le prétexte de réunir les familles Sun et Liu, Sun Quan offrit sa sœur Sun Shangxiang en mariage à Liu Bei, qui accepta. Le plan de Zhou Yu était d’attirer Liu Bei dans le territoire Wu [2] et de demander une rançon. Zhuge Liang cependant avait découvert la ruse et avait prédit que cela tournerait au désastre pour le Shu. Liu Bei s’échappa grâce à l’influence de sa femme qui encouragea la révolte des gardes Wu en les humiliant, ils purent donc passer tous les deux et rentrer au Shu.

En 212, Sun Shangxiang fut à nouveau utilisée dans un autre complot. Zhang Zhao proposa d’envoyer une lettre à Sun Shangxiang lui disant que sa mère était gravement malade et qu’elle souhaitait la voir ainsi que le fils de Liu Bei, Liu Shan. Zhang Zhao voulait demander une rançon à Liu Bei pour son fils, en se servant de Sun Shangxiang, mais heureusement Zhao Yun découvrit le complot et sauva l’enfant avant que Sun Shangxiang parte.

Pour son mari, Shangxiang cessa de se battre, mais continua à faire garder l’entrée de sa chambre par des dames de compagnie vêtues d’une lourde armure. D’après le Roman des trois Royaumes [3], elle se suicida peu de temps après la défaite et la mort de Liu Bei à Yi Ling [4].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Sun Shangxiang/ Portail du monde chinois/ Catégories  : Trois Royaumes de Chine

Notes

[1] Le Shu, appelé rétrospectivement Shu postérieur, pour le différencier du Shu antérieur, est l’un des Dix Royaumes ayant existé dans le sud de la Chine durant la Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes, qui se situe chronologiquement entre les dynasties Tang et Song. Il recouvre l’actuelle province du Sichuan, ainsi que des parties septentrionales du Gansu et du Shaanxi, et sa capitale se situe dans la ville de Chengdu. Il existe de 934 a 965 et est le quatrième et dernier État dominant cette région à porter le nom de Shu.

[2] Le royaume de Wu, connu également sous le nom Sun Wu, est l’un des royaumes de la période des Trois Royaumes en lutte pour le contrôle de la Chine après la chute de la dynastie Han. Il était situé au sud du Yangzi Jiang dans la région des actuelles villes de Nankin, Shanghai et Suzhou, à l’emplacement de l’ancien État de Wu de la Période des Printemps et Automnes. La capitale principale du royaume était Jianye, près de l’actuelle ville de Nankin (Nanjing), mais parfois la capitale fut déplacée à Wuchang, actuelle Ezhou, Hubei. Plus puissant que le royaume du Shu mais plus faible que celui du Wei, le royaume de Wu fut celui qui vécut le plus longtemps des Trois Royaumes de Chine. Il exista pendant 51 ans, de sa fondation en 229 à sa conquête en 280 par le premier empereur de la dynastie Jin, Sima Yan.

[3] Les Trois Royaumes est un roman historique chinois sur la fin de la dynastie Han et la période des Trois Royaumes, (169-280). Écrit par Luo Guanzhong au 14ème siècle d’après l’œuvre de Chen Shou écrite au 3ème siècle. Ce roman fait partie des quatre livres extraordinaires de la littérature chinoise, ce qui le classe parmi les romans les plus longs et les plus anciens de l’histoire chinoise avec plus de 800 000 mots en cent-vingt chapitres. Son titre en chinois (Sanguo Yanyi) indique qu’il fait de la vertu son thème principal. Les trois royaumes en question sont ceux de Wei, Shu et Wu.

[4] La bataille de Xiaoting, aussi connue sous le nom de bataille de Yiling ou de bataille de Yiling et Xiaoting, a lieu en 222, au tout début de la période des Trois Royaumes de L’Histoire de la Chine. Elle oppose l’armée du royaume de Shu aux troupes de Sun Quan, qui est alors officiellement un vassal du royaume de Wei. Cette bataille est décisive pour Sun Quan, car après une série de défaites qui le forcent à s’enfermer dans une posture défensive, il réussit à obtenir une victoire décisive et à repousser l’invasion du Shu. Peu après cette bataille Liu Bei, le fondateur et premier empereur du Shu, meurt de maladie.