Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Zhou Yu

dimanche 29 août 2021, par ljallamion

Zhou Yu (175-210)

Stratège militaire chinois

Il était le frère d’armes deSun Ce, fondateur du royaume de Wu [1], et servit ensuite le frère de celui-ci, Sun Quan . Il est considéré comme le principal artisan de la victoire de la Bataille de la Falaise rouge [2] en 208 qui opposa la coalition Shu/Wu à Cao Cao et qui obligera ce dernier à renoncer à unifier la Chine.

Il est marié avec Xiao Qiao .

La principale référence historique de l’époque est le Sanguo Zhi [3] qui est la source de sa biographie

Zhou Yu naquit dans la préfecture de Shu [4]. En 190, Sun Jian part rejoindre les autres chefs de guerre dans l’alliance contre Dong Zhuo et déménage sa famille dans la préfecture de Shu. C’est ainsi que son fils, Sun Ce, y fait la connaissance de Zhou Yu. Les deux ayant presque le même âge se lient rapidement d’amitié.

L’oncle de Zhou Yu, Zhou Shang, était le Grand Administrateur de Dan Yang [5]. Quelques années plus tard, en 194, un jour que Zhou Yu partait lui rendre visite, il croise Sun Ce par coïncidence. Ce dernier était en train de faire traverser le fleuve Yangze [6] à une armée afin de se rendre à Li Yang et commencer la reconquête des terres de son père.

Sun Ce envoya une lettre à Zhou Yu qui en retour prêta à Sun Ce une partie de ses propres troupes et décida de le rejoindre, au grand ravissement de Sun Ce. Le duo capture ensuite Heng Jiang et Dang Li, et attaquent Mo Ling où ils battent Ze Rong et Xue Li. Ils poussent ensuite jusqu’au sud vers Hu Shu, Jiang Cheng et marchent sur Qu’Ah, forçant Liu Yao à prendre la fuite.

L’armée de Sun Ce est à ce moment forte de plusieurs dizaines de milliers et Sun Ce estime pouvoir pousser jusqu’à conquérir les préfectures de Wu et de Han Ji, soumettant du même coup les tribus de Shan Yue. Il demande alors à Zhou Yu de revenir défendre Dan Yang.

Peu après, Yuan Shu ordonne à son cousin, Yuan Yin , de remplacer Zhou Shang en tant que grand administrateur de Dan Yang, obligeant Zhou Yu et son oncle à s’en aller vers Shou Chun. Yuan Shu envisage de prendre Zhou Yu à son service, mais ce dernier refuse, probablement parce qu’il avait envisagé la défaite future de celui-ci. Il brigue néanmoins le poste de magistrat de Juchao, ville située près du Yangze, qui lui aurait donné l’occasion de revenir à Jiang Dong pour rejoindre Sun Ce en cas de problème. Ignorant les véritables intentions de Zhou Yu, Yuan Shu lui accorde le poste.

En 198, Sun Ce accueille Zhou Yu en personne et lui offre le titre de jian wei zhong lang jiang [7] et lui offre 2000 troupes et 50 chevaliers sous son commandement. Zhou Yu, qui n’avait alors que 24 ans, était communément appelé Zhou Lang [8].

Son caractère charitable et loyal était reconnu dans la région de Lu Jiang. On lui demande de défendre la région de Niu Zhu, et en récompense on lui offre le poste de magistrat de Chun Gu*. Lorsque Sun Ce décide d’attaquer Jing Zhou, il offre à Zhou Yu le poste de grand administrateur de Jiang Xia* et le titre de zhong hu jun [9]. Tous deux capturent ensuite la ville de Wan.

L’année suivante, Sun Ce et Zhou Yu épousent chacun l’une des deux filles de Qiao Gong. Ils assaillent ensuite Xun Yang, battant ainsi Liu Xun. Ils attaquent ensuite la préfecture de Jiang Xia et détournent leurs armées afin d’impressionner Yu Zhang et Lu Ling. Zhou Yu reçoit ensuite l’ordre de défendre Ba Qiu.

Lors de la 5e année de Jian An, Sun Ce meurt et son jeune frère Sun Quan prend sa succession. Zhou Yu se rend aux funérailles. De retour à la préfecture de Wu, Zhang Zhao et Zhou Yu se partagent la gestion des affaires d’État.   Lors de la 11e année de Jian An, Zhou Yu et Sun Yu attaquent Ma Tun et Bao Tun, font décapiter les chefs et font 10 000 prisonniers. Le grand administrateur de Jiang Xia dépêche alors Deng Long avec une armée de quelques milliers de soldats pour attaquer Chai Sang. Zhou Yu riposte et capture Deng Long vivant.

Lors du printemps de la 13e année de Jian An, Sun Quan attaque Jiang Xia et nomme Zhou Yu au rang de Maréchal. Lors de cette année-là, Cao Cao envahit Jing Zhou et Liu Zong doit lui faire soumission, ajoutant des dizaines de milliers d’hommes aux troupes de Cao Cao ainsi que les forces navales de Jing Zhou. Cao Cao envoya une lettre proposant à Sun Quan de se soumettre pacifiquement. Ceci inquiéta Sun Quan qui rassembla ses généraux pour avoir leur opinion sur la politique à suivre. Nombre d’entre eux proposèrent de se soumettre à Cao Cao.

Zhou Yu était donc convaincu que la situation était non seulement loin d’être en leur défaveur, mais était même sans doute la meilleure occasion de capturer Cao Cao. Il demanda donc 30 000 hommes à Sun Quan pour les stationner à Xia Kou* et lui annonça être certain de pouvoir vaincre Cao Cao.

Liu Bei venait alors de se faire battre par Cao Cao et se rendit à Dang Yang pour voir Lu Su un conseiller de Zhou Yu. Chacun envisagea des plans d’alliance pour battre Cao Cao et Liu Bei décida de poster ses troupes à Xia Kou et d’envoyer Zhuge Liang à Sun Quan comme émissaire.

Sun Quan dépêcha Zhou Yu, Cheng Pu et d’autres généraux à la rencontre de Liu Bei afin de renforcer leurs positions contre Cao Cao. La rencontre entre l’alliance formée par Sun Quan et Liu Bei eut lieu à la bataille de la Falaise rouge. L’armée de Cao Cao était affaiblie et malade et battit en retraite très vite malgré sa grande supériorité numérique afin de rejoindre la côte nord du fleuve Yang Ze. Cela pourrait permettre d’établir un camp, pour se reposer et récupérer en espérant pouvoir bientôt reprendre les hostilités.

Jugeant l’armée de Cao Cao trop nombreuse, Huang Gai ne trouva pas possible de lui résister bien longtemps, mais fit observer que les navires de Cao Cao avaient été attachés ensemble. Il suggéra à Zhou Yu d’incendier la flotte adverse.

La ruse établie fut la suivante : Zhou Yu fit copieusement bastonner Huang Gai en public en prétextant que celui-ci l’avait défié en faisant l’apologie de la reddition, afin de donner le change aux espions de Cao Cao. Peu après, une lettre fut envoyée à Cao Cao, annonçant la reddition de Huang Gai et donnant une date à son arrivée. Tombant dans le piège, les soldats de Cao Cao attendirent l’arrivée de Huang Gai sur les bateaux. Huang Gai en arrivant, boutta le feu à son propre navire, et les vents forts répandirent bientôt l’incendie à travers toute la flotte de Cao Cao, d’autant plus facilement que les bateaux étaient enchaînés entre eux. Le feu se propage même aux camps sur la côte, infligeant de lourdes pertes à l’armée de Cao Cao. Ce dernier est contraint de battre en retraite. Liu Bei et Zhou Yu lancent leurs troupes à sa poursuite, mais ne parviennent pas à le capturer. Celui-ci devait néanmoins oublier ses espoirs d’unifier toute la Chine de son vivant et ne parviendra plus jamais à franchir le Yangze.

En 209, Zhou Yu et Cheng Pu attaquent la préfecture de Nan, défendue par Cao Ren . Attaquants et défenseurs campaient alors chacun d’un côté du fleuve. Avant l’attaque, Zhou Yu envoie Gan Ning et s’installe à Yi Ling. Cao Ren décide alors de diviser ses forces et d’attaquer Gan Ning. Zhou Yu reçut un appel à l’aide, et, sur les conseils de Lu Meng , confie à Ling Tong les arrières et part à la rescousse de Gan Ning. Zhou Yu mène ensuite ses troupes en personne pour traverser le fleuve et attaquer Cao Ren. Lors de la bataille, il reçoit une flèche à la poitrine au côté droit, l’obligeant à battre en retraite. Cao Ren veut profiter de la blessure de Zhou Yu pour l’attaquer, mais malgré son état, Zhou Yu va faire un discours à ses troupes pour gonfler leur moral. Ce fut au tour de Cao Ren de battre en retraite.

Sun Quan nomma Zhou Yu pian jiang jun [10]. Il reçoit l’ordre de stationner ses troupes à Jiang Ling. Liu Bei part s’installer à Jing Zhou en tant que gouverneur, et lorsqu’il va rendre une visite à Sun Quan dans la ville de Jing Kou, Zhou Yu demande à Sun Quan de s’en défier. Il désirait séparer Liu Bei de Guan Yu et Zhang Fei , ses frères d’armes, et de l’installer dans la préfecture de Wu, où dans l’indolence, il ne représenterait plus un risque politique.

Zhou Yu espère ainsi rallier à lui Guan Yu et Zhang Fei et leurs talents. Cependant, Sun Quan désire exploiter tous les talents en raison de la menace imposée par Cao Cao et de ne pas faire de Liu Bei une exception. De plus, Sun Quan ne pense pas pouvoir contrôler Liu Bei aussi facilement et rejette la proposition de Zhou Yu.

À ce moment-là, Liu Zhang était le gouverneur de Yi Zhou et devait faire face à Zhang Lu. Zhou Yu rend visite à Sun Quan à Jing Kou et lui expose son plan pour capturer les territoires de Cao Cao au nord. Son intention était de mener avec Sun Yu une armée pour capturer les territoires du Shu, puis de s’allier avec Zhang Lu, d’installer Sun Yu au Shu, et de boucler les territoires avec celui de Ma Chao.

Zhou Yu aurait ainsi pu revenir à Jing Zhou et lancer avec Sun Quan l’attaque sur Cao Cao en direction de Xiang Yang. Sun Quan approuva le plan et Zhou Yu revint à Jiang Ling pour faire les préparations. Zhou Yu devait malheureusement mourir de maladie en se rendant à Ba Qiu, en 210, seulement âgé de 35 ans.

Outre son génie militaire, l’histoire retiendra de lui sa grande beauté, son charisme, son génie musical, ses relations d’amitié avec Sun Ce mais également l’amour que ses proches lui vouaient.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Zhou Yu/ Portail du monde chinois/ Catégories  : Héros des Trois RoyaumesFin de la Dynastie Han

Notes

[1] Le royaume de Wu, connu également sous le nom Sun Wu, est l’un des royaumes de la période des Trois Royaumes en lutte pour le contrôle de la Chine après la chute de la dynastie Han. Il était situé au sud du Yangzi Jiang dans la région des actuelles villes de Nankin, Shanghai et Suzhou, à l’emplacement de l’ancien État de Wu de la Période des Printemps et Automnes. La capitale principale du royaume était Jianye, près de l’actuelle ville de Nankin (Nanjing), mais parfois la capitale fut déplacée à Wuchang, actuelle Ezhou, Hubei. Plus puissant que le royaume du Shu mais plus faible que celui du Wei, le royaume de Wu fut celui qui vécut le plus longtemps des Trois Royaumes de Chine. Il exista pendant 51 ans, de sa fondation en 229 à sa conquête en 280 par le premier empereur de la dynastie Jin, Sima Yan.

[2] La bataille de la Falaise rouge, ou bataille de Chi Bi, est une bataille de l’époque des Trois Royaumes de la Chine, qui s’est déroulée au cours de l’hiver 208. Le site de la bataille se trouve à 36 kilomètres au nord-ouest de Puqi, sur la rive sud du Yangzi, en un lieu baptisé « passe de pierre », car, à cet endroit, le fleuve est bordé par une imposante falaise. C’est un lieu de mémoire pour les Chinois. La roche porte toujours les deux caractères chinois (1,5 mètre de hauteur sur 1 mètre de large), que Zhou Yu, le stratège et Maréchal du royaume de Wu, y a fait peindre après la bataille, pour célébrer la victoire. La bataille de la Falaise rouge opposa les armées alliées des royaumes de Wu et de Shu, sous le commandement de Zhou Yu et de Zhuge Liang, à celle, bien supérieure en nombre, de Cao Cao, seigneur du Wei.

[3] Chroniques des Trois Royaumes

[4] Le Shu, appelé rétrospectivement Shu postérieur, pour le différencier du Shu antérieur, est l’un des Dix Royaumes ayant existé dans le sud de la Chine durant la Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes, qui se situe chronologiquement entre les dynasties Tang et Song. Il recouvre l’actuelle province du Sichuan, ainsi que des parties septentrionales du Gansu et du Shaanxi, et sa capitale se situe dans la ville de Chengdu. Il existe de 934 a 965 et est le quatrième et dernier État dominant cette région à porter le nom de Shu.

[5] Danyang est une ville de la province du Jiangsu en Chine. C’est une ville district placée sous la juridiction de la ville-préfecture de Zhenjiang. On y parle un dialecte du wu proche du mandarin.

[6] Le Yangzi Jiang ou Chang Jiang, est le plus long fleuve d’Asie (6 380 km). En France, il est appelé fleuve Bleu, Yang-Tsé-Kiang ou simplement Yang-Tsé. D’un débit de 30 000 m3/s, le fleuve Bleu est le troisième plus long fleuve du monde après l’Amazone et le Nil. Il prend sa source au Qinghai, à 6 621 mètres, dans les monts Tanggula, dans un paysage extrême de glaciers et de terres enneigées, parsemé de moraines, balayé par des vents violents et dépourvu de toute végétation. Il est appelé en tibétain Dri chu. Il parcourt 6 380 km avant de rejoindre la mer de Chine orientale, au nord de Shanghai, la plus grande ville de Chine. Il serpente à travers les provinces du Qinghai, du Yunnan, du Sichuan, du Hubei, du Hunan, du Jiangxi, de l’Anhui et du Jiangsu et traverse les immenses agglomérations de Chongqing, Wuhan, Nankin et Shanghai. Lors de son parcours, il reçoit les eaux de plus de 700 affluents drainant un bassin hydrographique de 1,8 million de kilomètres carrés. Chaque année, il déverse près de mille milliards de mètres cubes d’eau dans la mer de Chine, charriant des milliers de tonnes de limon au large des côtes. Le Yangzi Jiang alimente en eau 40 % du territoire chinois et 70 % de la production rizicole.

[7] général en chef qui établit la puissance

[8] Zhou, le jeune gentilhomme

[9] Général qui protège le centre

[10] général loyal et grand administrateur de la préfecture de Nan