Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Paul de Thèbes ou Saint Paul Ermite

Paul de Thèbes ou Saint Paul Ermite

mardi 31 août 2021, par ljallamion

Paul de Thèbes ou Saint Paul Ermite (mort vers 345)

Premier ermite [1] selon saint Jérôme, il est l’une des figures fondatrices du monachisme, avec saint Antoine.

Il semblerait que le premier récit de sa vie soit dû justement à saint Jérôme, mais des doutes existent quant à son historicité. Jacques de Voragine , dans sa Légende dorée, lui consacre un chapitre.

Saint Paul Ermite serait né en Haute Égypte [2] et mort dans le désert de Thèbes [3] vers 345. D’après la Légende dorée, Paul de Thèbes se retira durant 60 ans dans une grotte pour échapper aux persécutions de l’empereur Dèce.

Antoine, apprenant qu’il n’était pas le premier ermite, partit le rencontrer. À l’heure du déjeuner, un corbeau apporta une double ration de pain aux deux hommes et Paul expliqua que c’est ainsi que Dieu lui servait son repas chaque jour.

Paul mourut peu de temps après le départ d’Antoine et son corps fut enterré dans une fosse creusée par 2 lions.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Omer Englebert, La fleur des Saints : 1910 prénoms et leur histoire suivant l’ordre du calendrier, Paris, Albin Michel, 1988, 469 p. (ISBN 2-226-01986-3)

Notes

[1] L’ermite ou l’anachorète est une personne (le plus souvent un moine) qui a fait le choix d’une vie spirituelle dans la solitude et le recueillement. Les ermites étaient à l’origine appelés anachorètes, l’anachorétisme (ou érémitisme) étant l’opposé du cénobitisme. L’ermite partage le plus souvent sa vie entre la prière, la méditation, l’ascèse et le travail. Dans l’isolement volontaire, il est à la recherche ou à l’écoute de vérités supérieures ou de principes essentiels.

[2] La Haute-Égypte est la partie sud de l’actuelle Égypte. De tout temps, le Nil ayant été l’axe de préoccupation principal des Égyptiens, c’est donc à lui que fait référence le qualificatif haut. Le Nil prenant sa source en Afrique centrale (dans la région des Grands Lacs) et se jetant dans la mer Méditerranée dans le delta au nord, il est logique (selon la loi de l’écoulement des fleuves) que le sud du pays soit plus élevé que le nord. C’est pourquoi la Haute Égypte correspond à la partie méridionale du pays, de la région d’Aphroditopolis (au sud de Memphis) jusqu’au haut barrage d’Assouan, près de la première cataracte, c’est-à-dire à la frontière nord de la Basse Nubie.

[3] Thèbes (aujourd’hui Louxor) est le nom grec de la ville d’Égypte antique Ouaset (« Le sceptre » ou « La Puissante »), appartenant au quatrième nome de Haute Égypte. D’abord obscure capitale de province, elle prend une importance nationale à partir de la XIème dynastie. Elle est en effet la ville d’origine des dynastes de la famille des Antef, qui fondent la XIème dynastie avec Montouhotep 1er et Montouhotep II, liquidateurs de la Première Période Intermédiaire et rassembleurs des Deux Terres, c’est-à-dire de la Haute Égypte et de la Basse Égypte.