Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Pseudo-Apollodore parfois nommé Apollodore le Mythographe

Pseudo-Apollodore parfois nommé Apollodore le Mythographe

dimanche 28 juin 2020, par ljallamion

Pseudo-Apollodore parfois nommé Apollodore le Mythographe

C’est le nom donné à l’auteur de la Bibliothèque [1], Très peu de choses sont connues de cet auteur et d’éventuelles autres œuvres. L’œuvre a été écrite aux alentours de l’an 200 de notre ère.   C’est l’une des sources les plus complètes et les plus utiles sur le sujet, et il semble que le pseudo-Apollodore ait été très fidèle à ses sources : le passage de la Bibliothèque parlant du “mythe d’Œdipe”, par exemple, est très proche de la version que Sophocle donne dans l’Œdipe roi, et celui parlant d’ Alceste , fille de Pélias , très proche de la tragédie d’Euripide portant son nom.   La plus importante des sources de la Bibliothèque que nous avons perdue est le travail de Phérécyde d’Athènes , un mythographe [2] du 5ème siècle av. jc. Il semble que beaucoup des passages les plus utiles de la Bibliothèque proviennent de cet auteur.   Le texte que nous avons à l’heure actuelle est fragmentaire : le texte des manuscrits connus, s’interrompent brutalement pendant la narration du trajet de Thésée entre Trézène [3] et Athènes. Néanmoins, il existe deux abrégés, identiques sur de nombreux passages, qui résument le contenu de l’œuvre, y compris la fin perdue.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Jean-Claude Carrière, "Notice", in Jean-Claude Carrière, Bertrand Massonie, La Bibliothèque d’Apollodore, Besançon, 1991

Notes

[1] La Bibliothèque, également connue sous le nom de Bibliothèque d’Apollodore, est une compilation de mythes grecs, composée aux alentours du 2ème siècle. L’auteur, qui est inconnu, est communément appelé Apollodore ou Pseudo-Apollodore.

[2] Au sens strict, un mythographe est celui qui compile et étudie les mythes. Dans un sens plus large, on peut considérer que le mythographe est un écrivain réalisant le même travail de relecture et d’évolution qu’effectue l’hagiographe vis-à-vis de l’histoire réelle et des biographies, mais sur le plan des légendes et des mythes.

[3] Trézène est considérée comme la ville natale de Thésée. Poséidon disputa Trézène à Athéna. À cette occasion Zeus donna l’ordre que la cité fût partagée entre eux deux, ce qui fut désagréable à l’un et à l’autre. Dans une autre histoire, un de ses rois, Saron, emporté dans les flots par une biche (qui n’était autre qu’Artémis), donna son nom au Golfe Saronique.