Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Vulfetrude de Nivelles ou Sainte Vulfétrude

Vulfetrude de Nivelles ou Sainte Vulfétrude

mercredi 26 février 2020, par ljallamion

Vulfetrude de Nivelles ou Sainte Vulfétrude (morte en 669)

Abbesse de Nivelles de 659 à 669

Image de l'Ancienne abbaye de NivellesFille de Grimoald 1er, donc une petite fille de Pépin l’Ancien, maire du palais [1] d’Austrasie [2] et d’Itte Idoberge.

Entrée en religion dans le monastère de Nivelles [3], elle succède à sa tante Sainte Gertrude en 659 comme abbesse de Nivelles.

La chute de son père Grimoald 1er et de son frère Childebert III l’Adopté la laissa en butte à l’hostilité des anciens adversaires de ceux-ci.

Les Neustriens [4] par l’intermédiaire du nouveau roi et du nouveau maire du palais d’Austrasie tentèrent de l’obliger à démissionner. Devant leur échec ils s’emparèrent des biens de l’abbaye de Nivelles.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jean-Charles Volkmann, Bien connaître les généalogies des rois de France, Éditions Gisserot, 1999, 127 p. (ISBN 978-2-87747-208-1)

Notes

[1] A l’origine intendant général, chargé de diriger les services politiques et domestiques de la maison du roi, le maire du palais apparaît, dès le milieu du 7ème siècle, comme le personnage principal de l’Etat. C’est lui, de fait, qui exerce la réalité du pouvoir.

[2] L’Austrasie désignait durant la période mérovingienne un royaume franc couvrant le nord-est de la France actuelle, les bassins de la Meuse et de la Moselle, jusqu’aux bassins moyen et inférieur du Rhin. La capitale en fut d’abord Reims, puis Metz. Les habitants de l’Austrasie étaient les Austrasiens. Ce royaume est apparu à la mort de Clovis en 511, lorsque le territoire de celui-ci est partagé entre ses fils. Berceau de la dynastie carolingienne, l’Austrasie disparaît en 751 avec le dernier roi mérovingien pour être intégrée dans le grand royaume franc que réunirent Pépin le Bref et Charlemagne.

[3] L’abbaye de Nivelles fut fondée vers 648-649 par la veuve de Pépin de Landen, Itte Idoberge avec le concours de l’évêque Saint Amand. À son origine, elle abrite des moniales. La communauté fait appel à des moines irlandais de l’abbaye de Péronne ; Feuillen, dirigeant de Péronne, envoie les plus âgés à Nivelles et les plus jeunes à Fosses à 30 km de Nivelles. Nivelles devient une communauté double dirigée par un abbé et une abbesse, et plus tard uniquement par une abbesse.

[4] Royaume franc qui couvrait le nord-ouest de la France actuelle, et avait pour capitale Soissons. Néanmoins, il semble que le terme de Neustrie ne soit apparu qu’un siècle après la création du royaume. La Neustrie avait été créée lors du partage qui suivit la mort de Clovis 1er, en 511, et revint à Clotaire 1er, qui, au terme de son long règne de 50 ans, avait réussi à reconstituer le royaume de son père. Elle fut le 2ème grand royaume franc né lors des partages successoraux mérovingiens à partir des territoires conquis sur Syagrius. Son aire géographique était limitée par la Loire au sud, l’océan Atlantique et la Basse-Bretagne à l’ouest, et la Champagne à l’est. Elle s’étendait jusqu’en Flandre au nord.