Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Gertrude de Nivelles

lundi 13 juin 2016

Gertrude de Nivelles (vers 626-659)

Moniale et sainte franque

Née à Landen [1]. Première abbesse de l’Abbaye de Nivelles [2], elle est la fondatrice et sainte patronne de la ville de Nivelles en province de Brabant en Belgique.

Fille de Pépin de Landen et d’Itte Idoberge dite sainte Itte, et donc sœur de Begge d’Andenne dite sainte Begge et de Grimoald 1er. Son père, maire du palais [3] de Dagobert 1er roi d’Austrasie, est l’ancêtre de Charles Martel, de Pépin le Bref et de Charlemagne.

Sainte Gertrude est donc issue d’une famille aisée qui occupe un château à Nivelles. Dès son adolescence, elle témoigne d’une disposition d’esprit profondément religieuse qui lui fait refuser les prétendants qui lui sont présentés. À la mort de son père, sa mère Itte, sur le conseil de saint Amand, transforme le château familial en monastère mixte dont elle devient la première abbesse.

L’aristocratie austrasienne tente de s’opposer à la fondation, pour éviter que des domaines importants tombent sous le contrôle de l’église, ou pour éviter que la famille des Pépinides n’augmente son prestige par cette fondation. Pour éviter que Gertrude ne soit enlevée et mariée de force, Itte coupe elle-même la chevelure de sa fille, afin de montrer à tous la détermination de sa fille à renoncer au mariage et à entrer en religion.

Peu après la fondation du monastère, Itte cède sa place à sa fille qui devient abbesse. Gertrude s’implique beaucoup dans la vie religieuse. Elle se lie d’amitié avec les saints moines irlandais, Feuillien et saint Ultan . Animée d’une insatiable soif de savoir, elle recherche une connaissance approfondie des Saintes Écritures. Mais Gertrude est surtout reconnue et aimée pour l’aide qu’elle apporte aux plus démunis. Elle élève également sa nièce sainte Vulfetrude et une jeune fille du nom d’Agnès.

Les nombreux jeûnes qu’elle avait pratiqués la diminue physiquement si bien qu’à l’âge de trente ans elle laisse la direction de l’abbaye à sa nièce Vulfetrude qui devient abbesse. Elle meurt trois ans plus tard, le 17 mars 659

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Régine Le Jan, « Monastères de femmes, violence et compétition pour le pouvoir dans la Francie du viie siècle » dans Femmes, pouvoir et société dans le haut Moyen Age, Picard,‎ 2001

Notes

[1] Landen est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province du Brabant flamand.

[2] L’abbaye de Nivelles (ou abbaye Sainte-Gertrude de Nivelles) fut fondée vers 648-649 par la veuve de Pépin de Landen, Itte Idoberge avec le concours de l’évêque Saint Amand. À son origine, elle abrite des moniales. La communauté fait appel à des moines irlandais de l’abbaye de Péronne ; Feuillen, dirigeant de Péronne, envoie les plus âgés à Nivelles et les plus jeunes à Fosses à 30 km de Nivelles. Nivelles devient une communauté double dirigée par un abbé et une abbesse, et plus tard uniquement par une abbesse. Au 9ème siècle, commence un processus de sécularisation qui se terminera au 12ème siècle.

[3] A l’origine intendant général, chargé de diriger les services politiques et domestiques de la maison du roi, le maire du palais apparaît, dès le milieu du 7ème siècle, comme le personnage principal de l’Etat. C’est lui, de fait, qui exerce la réalité du pouvoir.