Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Begge d’Andenne dite Sainte Begge ou Sainte Begga

Begge d’Andenne dite Sainte Begge ou Sainte Begga

mercredi 25 février 2015 (Date de rédaction antérieure : 14 septembre 2011).

Begge d’Andenne dite Sainte Begge ou Sainte Begga (morte en 693)

Begge d'Andenne dite Sainte Begge ou Sainte Begga

Fille de Pépin de Landen et de Itte Idoberge, fondatrice et première abbesse de Nivelles [1], et par conséquent sœur de sainte Gertrude , seconde abbesse de Nivelles, et de Grimoald, maire du palais [2] d’Austrasie [3].

Elle épouse vers 643 ou 644 Ansegisel, fils de saint Arnulf, évêque de Metz depuis 613, et de Dode.

Devenue veuve, elle décida de consacrer une partie de sa fortune au service de Dieu. Elle se rend à l’abbaye de Nivelles, fondée par sa mère. En 691, avec l’autorisation de l’abbesse Agnès, elle convainc alors plusieurs nonnes de la suivre lesquelles bâtissent ensemble le monastère à Andenne [4], actuellement dans la province de Namur en Belgique. Elle y meurt 2 ans plus tard, le 17 décembre 693.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Nominis/histoire des saints/ Sainte Begge Veuve à Andenne, en Belgique/

Notes

[1] L’abbaye de Nivelles fut fondée vers 648-649 par la veuve de Pépin de Landen, Itte Idoberge avec le concours de l’évêque Saint Amand. À son origine, elle abrite des moniales. La communauté fait appel à des moines irlandais de l’abbaye de Péronne ; Feuillen, dirigeant de Péronne, envoie les plus âgés à Nivelles et les plus jeunes à Fosses à 30 km de Nivelles. Nivelles devient une communauté double dirigée par un abbé et une abbesse, et plus tard uniquement par une abbesse.

[2] A l’origine intendant général, chargé de diriger les services politiques et domestiques de la maison du roi, le maire du palais apparaît, dès le milieu du 7ème siècle, comme le personnage principal de l’Etat. C’est lui, de fait, qui exerce la réalité du pouvoir.

[3] L’Austrasie désignait durant la période mérovingienne un royaume franc couvrant le nord-est de la France actuelle, les bassins de la Meuse et de la Moselle, jusqu’aux bassins moyen et inférieur du Rhin. La capitale en fut d’abord Reims, puis Metz. Les habitants de l’Austrasie étaient les Austrasiens. Ce royaume est apparu à la mort de Clovis en 511, lorsque le territoire de celui-ci est partagé entre ses fils. Berceau de la dynastie carolingienne, l’Austrasie disparaît en 751 avec le dernier roi mérovingien pour être intégrée dans le grand royaume franc que réunirent Pépin le Bref et Charlemagne.

[4] L’ancienne abbaye d’Andenne fut fondée par sainte Begge, fille de Pépin de Landen, veuve d’Ansegisel et mère de Pépin de Herstal, vers 692. Le monastère fut d’abord une organisation mixte adoptant la règle de saint Benoît, puis il devint exclusivement « féminin », accueillant une congrégation noble de chanoinesses. L’existence de cette congrégation est attestée en 1101 dans une charte de l’empereur Henri IV, qui le confirme dans certaines possessions, puis en 1207 dans une charte du comte de Namur, Philippe le Noble.