Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Alexandre 1er d’Épire dit Alexandre le Molosse

Alexandre 1er d’Épire dit Alexandre le Molosse

lundi 27 juillet 2015 (Date de rédaction antérieure : 24 juillet 2011).

Alexandre 1er d’Épire dit Alexandre le Molosse (vers 362-331 av jc)

Roi d’Épire de 342 à 331 av jc

Fils du roi d’Épire Néoptolème 1er, frère de la reine de Macédoine Olympias mère du futur Alexandre le Grand. Il est installé sur le trône d’Épire par son beau-frère Philippe II qui avait pris possession du pays et renversé Arymbas. Il épousa en août 336 sa nièce Cléopâtre, fille d’Olympias et Philippe et sœur d’Alexandre. C’est au cours de ce mariage que Philippe II fut assassiné.

Laissant l’Orient à son neveu et beau-frère Alexandre le Grand, il s’intéressa à la situation en Grande-Grèce où le roi de Sparte Archidamos III, allié de Tarente fut tué en luttant contre les peuples Messaniens et Lucaniens [1] en 338. En 334, il traversa la mer Adriatique jusqu’à la péninsule Italienne pour faire campagne contre des tribus d’italique [2] et la Lucanie, au nom de la colonie Grecque Taras et il laissa Cléopâtre comme Régente d’Épire. En 327, il s’allia aux Tarentins et débarqua en Italie du sud. Il s’installa à Locres [3], prend Apulie, signa des traités avec les Métapontins [4] et les Romains et remporta quelques victoires. En 331, il conquiert Héracléa [5], mais il fut assassiné lors de la traversée à gué d’une rivière, par son garde du corps, un exilé lucanien, alors qu’il remontait le Bruttium [6] suite à la bataille, laissant son jeune fils Néoptolémée II héritier.

Néoptolémée II étant trop jeune pour régner Cléopâtre devint tutrice de leur fils. Il était d’usage en Épire que la femme d’une famille devienne chef de famille quand son mari mourrait et que leurs fils étaient trop jeunes, à la différence du reste de la Grèce. Le plus étonnant c’est qu’elle était apparemment temporairement aussi chef d’État religieux pour les Molosses [7]. Son nom apparaît sur une liste des ambassadeurs sacrés. Cléopâtre est de manière significative la seule femme sur la liste. Autour de 324, Cléopâtre rentrera en Macédoine, alors que sa mère, Olympias venait assumer la régence de l’Épire, car les relations entre la Reine mère et Antipatros en Macédoine, étaient très tendues.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Alexandre Ier d’Épire/ Portail de la Grèce antique/ Roi d’Épire/

Notes

[1] Les Lucaniens étaient un peuple italique qui habitait en Lucanie, une région de Basilicate en Italie. La langue parlée par les Lucaniens est une langue indo-européenne osque qu’ils écrivaient avec des caractères grecs. Vers le milieu du 5ème siècle av. jc, les Lucaniens ont poussé les peuples indigènes de la région de l’actuelle Basilicate vers les montagnes intérieures. Ils avaient adopté une constitution démocratique, sauf en temps de guerre, lorsqu’ils choisissent un dictateur parmi les magistrats ordinaires. En 336 av.jc, ils sont alliés de la colonie grecque de Tarente lors de son conflit avec le roi Alexandre 1er d’Épire pour le contrôle de la Grande Grèce.

[2] Les Italiques sont un groupe de peuples indo-européens apparus en Italie au 2ème millénaire av. jc. Les langues qu’ils parlaient sont appelées « langues italiques ». Durant l’Antiquité, de nombreux peuples vivaient en Italie. Ces peuples n’avaient pas tous la même langue ni la même origine ethnique.

[3] Locres est une ancienne cité grecque d’Italie du Sud, actuellement commune d’Italie de la province de Reggio de Calabre, dans la région de Calabre.

[4] Métaponte ou Metapontion ou Metapontum, aujourd’hui Metaponto, dans la province de Matera, en Basilicate, était un port de l’Italie antique, sur le golfe de Tarente.

[5] Héraclée de Lucanie fut une petite cité antique d’Italie sur le golfe de Tarente, à proximité du fleuve Siris. Aujourd’hui la cité italienne de Policoro.

[6] À l’origine du nom de la région romaine du Bruttium (ou ager Bruttius), correspondant à la Calabre actuelle.

[7] Les Molosses sont l’une des principales tribus d’Épire, gouvernés par la dynastie éacide. Ils prétendaient descendre de Molossos, l’un des trois fils de Néoptolème le fils d’Achille et de Déidamie et d’Andromaque. Selon la mythologie grecque, après la chute de Troie, Néoptolème et ses armées s’établirent en Épire où ils se mêlèrent à la population dorienne locale et repoussèrent les tribus barbares vers le nord.