Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Mésolithique et Néolithique

samedi 13 août 2022, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 14 octobre 2019).

Mésolithique et Néolithique

Le Paléolithique [1] s’achève avec le recul des glaciers. Le réchauffement climatique inaugure une période charnière appelée Mésolithique [2].

Le Mésolithique se caractérise par l’apparition des premiers villages permanents et la sédentarisation, notamment au Proche-Orient. À partir de l’an 12 500 av. jc. Le Moyen-Orient se couvre de graminées [3].

Au Proche-Orient, dans la région du Jourdain [4], certaines communautés profitent de cette nourriture abondante à portée de main pour habiter à plusieurs familles dans un village permanent plutôt que de se déplacer sans cesse et de dormir dans des abris de fortune. Ils choisissent de vivre groupés mais sans rien changer à leur pratique de chasseur-cueilleur.

Les outils en silex diminuent en taille cependant que l’art figuratif recule et disparaît au profit de motifs abstraits plus simples.

La période préhistorique suivante, comprise entre 12 500 et 7 500 av. jc, est l’Âge nouveau de la pierre polie [5] ou Néolithique. Elle est caractérisée par l’agriculture et l’élevage ainsi que la mise au point de techniques raffinées pour la taille des outils en pierre.

P.-S.

Source : Histoire de l’Europe/Préhistoire de l’Europe/ wikibooks/ André Larané Herodote.Net

Notes

[1] Le Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire, durant laquelle les humains sont tous des chasseurs-cueilleurs. Les humains du Paléolithique sont la plupart du temps nomades, se déplaçant au gré des saisons en fonction des ressources alimentaires disponibles, qu’elles soient végétales ou animales. La densité de population est très faible, en particulier pendant les périodes glaciaires, caractérisées par un climat plus sec

[2] du mot grec mesos qui signifie milieu

[3] céréales

[4] Le Jourdain est un fleuve du Moyen-Orient, qui a donné son nom à la Jordanie (Transjordanie), à la Cisjordanie et à la ville de L’Isle-Jourdain en France. Du mont Hermon à la mer Morte, le Jourdain s’écoule sur 360 km et sa vallée est la plus basse du monde puisqu’il rejoint la mer Morte à l’altitude de −421 m sous le niveau des océans.

[5] l’Âge de la pierre polie correspond à la période Néolithique, de l’Holocène, fin de la Préhistoire, appellation plutôt désuète. Le néolithique est caractérisé par une industrie lithique polie, on parle de pierre polie, haches polies... la généralisation du polissage n’intervient qu’au Néolithique avec le développement des travaux de défrichage liés à l’agriculture. Les outils de pierre polie sont réalisés à partir de roches dures (silex) ou de roches vertes tenaces, éruptives (basaltes, dolérites…) ou métamorphiques (amphibolites, éclogites, jadéites…). Les roches sont travaillées avant d’être polies, la première étape consiste en un biface. Le polissage s’effectue par frottement sur un polissoir dormant ou mobile (grès, granite, silex…). Cette technique permet en effet d’obtenir des haches et des herminettes aux tranchants réguliers et très résistants.