Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Eunape

samedi 6 avril 2019, par ljallamion

Eunape (vers 349-vers 414)

Rhéteur grec

Les sept Églises d'Asie ainsi que l'île de Patmos où l'apôtre Jean de Zébédée a été exilé.Auteur de Vies de philosophes et de sophistes et d’une Histoire des Césars dont il ne reste que des fragments.

Eunapios est né à Sardes [1] en Lydie [2]. À l’âge de 16 ans, il part étudier à Athènes, chez Prohérésios , sophiste [3] chrétien d’origine arménienne ou il y est initié aux Mystères d’Eleusis [4].

Il retourne en Lydie en 367, où il donne des leçons de rhétorique, puis suit les cours de son parent Chrysanthe de Sardes, qui l’initie à la philosophie de Jamblique, et exerce la médecine. Contemporain et zélé partisan de l’empereur Julien, il se montra ardent adversaire des chrétiens, voire fanatiquement antichrétien aux dires de Photios, qui utilise un discours très partial.

Il écrivit vers 395 Vies des Sophistes [5]. Cet ouvrage, publié pour la première fois en 1569 à Anvers [6], puis en 1596 à Heidelberg [7].

Eunape avait aussi écrit une “Histoire des Césars” en 14 livres qui continue l’œuvre de Dexippe [8]. Il ne reste de cet ouvrage que des fragments : “les Mémoires Historiques”.

L’historien du 5ème siècle, Zosime semble s’être particulièrement inspiré d’Eunape, pour rédiger son “Histoire nouvelle”.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Vies de philosophes et de sophistes, texte traduit et annoté par Richard Goulet, Paris, Belles Lettres, 2014 (ISBN 978-2251005928)

Notes

[1] Sardes est une ancienne ville d’Asie Mineure, capitale de la Lydie, sur la rivière Pactole, dans la vallée de l’Hermos.

[2] La Lydie est un ancien pays d’Asie Mineure, situé sur la mer Égée et dont la capitale était Sardes. Elle était connue par Homère sous le nom de Méonie. La Lydie est évoquée dans les légendes d’Héraclès et Omphale, ou de Tantale et Pélops. La Lydie était une région occidentale de l’Asie Mineure, bordée au nord par la Mysie, au sud par la Carie et à l’est par la Phrygie. Comprenant les vallées de l’Hermos et du Méandre, la Lydie était située sur le parcours des grandes routes commerciales, et disposait de nombreuses ressources minières propres.

[3] Un sophiste désigne à l’origine un orateur et un professeur d’éloquence de la Grèce antique, dont la culture et la maîtrise du discours en font un personnage prestigieux dès le 5ème siècle av. jc en particulier dans le contexte de la démocratie athénienne, et contre lequel la philosophie va en partie se développer. La sophistique désigne par ailleurs à la fois le mouvement de pensée issu des sophistes de l’époque de Socrate, mais aussi le développement de la réflexion et de l’enseignement rhétorique, en principe à partir du 4ème siècle av. jc, en pratique à partir du 2ème siècle ap. jc. dans l’Empire romain.

[4] Dans la religion grecque antique, les Mystères d’Éleusis faisaient partie d’un culte à mystères, de nature ésotérique, effectué dans le temple de Déméter à Éleusis (à 20 km à l’ouest d’Athènes). Au cours de leur évolution, les mystères d’Éleusis se sont ouverts d’abord à tous les Grecs, puis à tout homme ou femme, libre ou esclave, parlant grec. L’initiation comportait plusieurs degrés. Ces mystères étaient traditionnellement consacrés non seulement à Déméter et à sa fille Perséphone, mais aussi à Pluton, c’est-à-dire aux divinités de la terre et des morts, ainsi qu’à Dionysos sous son nom favori d’Iacchos auquel il a été assimilé

[5] recueil de 23 biographies de philosophes anatoliens du 4ème siècle où l’on trouve des détails intéressants sur plusieurs philosophes éclectiques, sur des médecins et des rhéteurs de son temps

[6] Anvers est une ville belge dans la Région flamande, chef-lieu de la province d’Anvers et de l’arrondissement administratif du même nom. Archétype de la ville bourgeoise-marchande depuis le Bas Moyen Âge elle constitue alors, selon Fernand Braudel, le centre du commerce international et de la haute finance tout au long du 16ème siècle.

[7] Heidelberg est une ville située sur les deux rives du Neckar, dans le Land de Bade-Wurtemberg au sud-ouest de l’Allemagne. Heidelberg a été l’un des foyers de la réforme protestante et a accueilli Martin Luther en 1518. La ville est l’ancienne résidence du comte palatin, l’un des sept princes électeurs du Saint Empire romain germanique. Elle a été en partie détruite par l’armée française de Louis XIV lors de la dévastation du Palatinat en 1689 (guerre de la Ligue d’Augsbourg) et son célèbre château fut dévasté à cette époque.

[8] depuis Claude II en 270, jusqu’aux fils de Théodose 1er, en 407