Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Raoul du Bouchet

mercredi 24 octobre 2018, par ljallamion

Raoul du Bouchet

Noble et militaire breton du 15ème siècle

Blason de la baronnie de VitréSes possessions se situaient dans la baronnie de Vitré [1], ce qui en faisait un vassal de Anne de Laval. Nommé par Jeanne de Laval-Tinténiac capitaine du château de Meslay [2], il commande en mai 1429 l’une des compagnies qui accompagnèrent Guy XIV de Laval et André de Lohéac, son frère, devant Orléans.

Dans la nuit du 24 au 25 septembre 1429, revenu au comté de Laval [3], il embusque une petite troupe dans le moulin de Bellaillé à Laval, et à l’ouverture des portes, se jette sur les gardes et participe à la reprise de la ville sur les Anglais.

Le 25 septembre 1429, avec Raoul du Bouchet, Jean de Champchevrier, Jean de Villiers et une poignée de soldats guidés par le meunier des Trois-Moulins, Jean Fouquet, Bertrand de la Ferrière contribua à la reprise de Laval sur les Anglais.

Il épousa Isabeau de Champchevrier, fille de son compagnon d’armes Jean de Champchevrier. Il reçoit en récompense des privilèges particuliers sur ses terres.

En 1430, il devient membre du conseil du comte de Laval, et dès 1433 fait partie de sa suite. En 1435, il est membre du conseil d’Anne de Laval et perçoit 50 livres par an pour être à son service.

Il continue à servir différents membres de la famille de Laval pendant de nombreuses années

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de « Raoul du Bouchet », dans Alphonse-Victor Angot, Ferdinand Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Goupil, 1900-1910

Notes

[1] La baronnie de Vitré est un ancien territoire breton dont la capitale était située à Vitré. C’était l’une des neuf anciennes baronnies de Bretagne et était d’ailleurs considérée comme étant la plus puissante et la plus prospère. C’est sous le règne de Robert 1er que la ville de Vitré va naître et va devenir la capitale de la nouvelle baronnie. Les deux églises ont aujourd’hui disparues : l’église Saint-Pierre est à l’origine de l’actuelle église Notre-Dame et l’église Sainte-Croix fut reconstruite à de nombreuses reprises. Par la suite, la baronnie de Vitré s’agrandit de plus en plus jusqu’à comprendre près de 80 paroisses. Mais les barons de Vitré occupèrent d’autres seigneuries : Riwallon, par exemple, fut vicomte de Rennes et aussi seigneur d’Acigné et de Marcillé, André II fut comte de Mortain... Certains barons furent de fervents protecteurs de la Bretagne, et donc de la baronnie, contre les envahisseurs anglais : on peut citer Robert 1er et André II. En 1248, le baron André III part en croisade en Terre-Sainte. Il y meurt en 1250 lors de la bataille de Mansourah. Son seul fils, André, un enfant, va hériter de la baronnie mais il mourra l’année suivante. C’est alors sa sœur, Philippa, dernière représentante de la Famille de Vitré, qui devint baronne. À sa mort, en 1254, la baronnie de Vitré passe aux mains de son mari, le baron Guy VII de Laval.

[2] Le château de Meslay était un château fort situé à Meslay-du-Maine, entouré de douves. C’était une des dix châtellenies du comté de Laval. Il était situé sur la partie sud de la place centrale actuelle. En 1129, le comte d’Anjou Geoffroy Plantagenêt assiège le château de Meslay, appartenant alors à Guy III de Laval, pendant trois semaines. Guy de Laval avait formé une coalition contre son suzerain. Le comte renverse les murs de la place, enfonce les portes, et étant parvenu jusqu’au donjon, le détruit, puis il rase entièrement le château. La victoire des Angevins est suivie d’un pillage, du massacre d’une partie de la population, de la destruction des murs et des chaumières du village. La citadelle est par la suite reconstruite. En 1292, la terre de Meslay-du-Maine arrive dans la famille de Laval puisqu’elle fait l’objet d’un partage entre les enfants de Guy VIII de Laval et de Jeanne de Beaumont. Jeanne de Laval-Tinténiac, veuve de Bertrand Du Guesclin, habita le château de Meslay, et y épousa Guy XII de Laval en 1384. Elle est mariée avec dispense le 28 mai 1384 avec Guy XII de Laval, son parent au 3e degré.

[3] Le comté de Laval était composé de douze châtellenies importantes1 et contenait 112 paroisses. Il constituait un gouvernement distinct du Comté du Maine et du Perche. Il a été créé en 1429 en suite de la baronnie de Laval, indépendamment du comté du Maine, par le roi Charles VII, avec une dépendance directe au royaume de France.