Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Flavia Domitilla Major ou Flavie Domitille l’Aînée

Flavia Domitilla Major ou Flavie Domitille l’Aînée

mardi 7 novembre 2017

Flavia Domitilla Major ou Flavie Domitille l’Aînée (vers 38-av. 69)

Épouse de l’empereur Vespasien avec qui elle a 3 enfants, Titus, Domitien et Domitilla la Jeune.

Ce que nous savons d’elle, nous le tenons de la biographie de Vespasien par Suétone : Il épousa vers ce temps Flavia Domitilla, qui avait été jadis la favorite de Statilius Capella, chevalier romain de Sabrate [1] en Afrique.

Elle ne jouissait que du droit des Latins, mais un jugement de réintégration lui rendit l’entière liberté et le droit de cité romaine. Car elle fut réclamée par son père, Flavius Liberalis , né à Férentium [2] qui n’était que le greffier d’un questeur [3].

Vespasien survécut à sa femme et à sa fille, et les perdit toutes deux avant d’arriver à l’empire.

Après la mort de sa femme, il reprit son ancienne maîtresse Cénis, affranchie d’Antonia* à laquelle elle servait de secrétaire. Il vécut avec elle, et, quand il fut sur le trône, elle tenait à peu près le rang de légitime épouse.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Flavia Domitilla Major/ Portail de la Rome antique • section Empire romain/ Personnalité féminine de la Rome antique

Notes

[1] Sabratha est une des plus importantes villes de la Tripolitaine (Afrique romaine), située dans ce qui est aujourd’hui la Libye occidentale. À l’époque antique, elle formait avec Oea et Leptis Magna un trio de villes qui a donné son nom à la Tripolitaine.

[2] Ferentino est une commune italienne, située dans la province de Frosinone, au bord du fleuve Sacco, dans la région Latium, en Italie centrale.

[3] Dans la Rome antique, les questeurs sont des magistrats romains annuels comptables des finances, responsables du règlement des dépenses et de l’encaissement des recettes publiques. Ils sont les gardiens du Trésor public, chargés des finances de l’armée et des provinces, en relation avec les consuls, les promagistrats et les publicains.