Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Le 1er siècle en Chine

mardi 21 septembre 2021 (Date de rédaction antérieure : 24 mars 2012).

Le 1er siècle en Chine

JPEG - 25.4 ko
Boussole chinoise datant du 1er siècle

Le 10 janvier de l’an 9 de notre ère, Wang Mang renverse la dynastie Han [1] et entreprend de gouverner la Chine selon les préceptes confucéens. 2 siècles plus tôt, la Chine avait été unifiée par un homme d’exception, Qin Shi Huangdi. Son successeur, Lieou Pang, avait engendré la dynastie prestigieuse des Han mais celle-ci s’était à la longue avachie.

Un enfant de 9 ans ayant hérité de l’empire Han, une impératrice douairière en profita pour confier la réalité du pouvoir à son neveu, Wang Mang. Au bout de quelques mois, celui-ci fait empoisonner l’enfant empereur et se proclame lui-même Fils du Ciel.

Avec Wang Mang triomphent les lettrés. Ces derniers, disciples de Confucius, un sage qui a vécu 5 siècles plus tôt, exaltent l’Âge d’Or de la dynastie Tcheou [2], une dynastie quelque peu mythique qui a régné sur la province du Chen-Si [3] de l’an 1000 à l’an 500 av jc. Ils prônent un gouvernement patriarcal, la tempérance en toute chose, le culte des ancêtres et récusent la guerre.

Le nouvel empereur instaure une politique sociale volontariste. Il impose un partage des grandes propriétés agricoles, institue un maximum des prix, interdit les trafics d’esclaves. Il dévalue maintes fois la monnaie et uniformise les mesures. Mais ces réformes généreuses désorganisent l’économie et provoquent des disettes. Elles débouchent sur des jacqueries paysannes, dont la plus connue est celle des “Sourcils rouges”  [4].

2 princes de la dynastie Han en profitent pour reprendre l’initiative et en 22, acculent Wang Mang dans son palais de Tch’ang-ngan à l’ouest de la Chine.

Celui-ci est décapité et les Han se réinstallent pour 2 siècles à la tête de la Chine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire du 1er siècle (archives Ljallamion, petit mourre, encyclopédie imago mundi, l’histoire, ect....)

Notes

[1] La dynastie Han régna sur la Chine de 206 av. jc à 220 ap. jc. Deuxième des dynasties impériales, elle succéda à la Dynastie Qin (221 - 206 av. jc) et fut suivie de la période des Trois Royaumes (220 - 265). Fondée par Liu Bang, chef de guerre d’origine paysanne révolté contre la dynastie Qin, elle compta 28 empereurs.

[2] La dynastie Zhou, ou Tcheou est la troisième dynastie chinoise, fondée au 11ème siècle av. jc (vers 1046 av. jc), et qui domina le pays jusqu’en 256 av. jc, date où s’acheva le règne du dernier roi des Zhou. La dynastie Zhou fut la dynastie la plus longue de l’empire chinois, elle dura presque un millénaire. Elle succéda peu avant l’an 1000 av.jc à la dynastie Shang qui, d’après les chroniques chinoises, était devenue tyrannique. Son fondateur qui s’appelle Ji Fa, le deuxième fils de Ji Chang fut le roi Wu (Wu Wang). Le prédécesseur de celui-ci, qui n’avait eu que le rang de duc, reçut le titre posthume de « roi Wen ». La première capitale fut la cité de Hao, sur la rivière Wei, dans l’actuelle province du Shaanxi. Après avoir renversé les Shang, Wen Wang fondateur de la dynastie Zhou essaie d’administrer le pays avec Zhougong, son oncle. Parallèlement, il souhaite mettre par écrit tout le cérémonial de la vie quotidienne et la vie de la cour des Zhou. À la mort du roi Wu, des querelles de successions voient le jour, mais Zhougong organise la régence et stabilise l’Empire.

[3] Le Shaanxi est une très ancienne province de la Chine, dont le chef-lieu est Xi’an. La province du Shaanxi est souvent considérée comme le berceau de la civilisation chinoise. C’est d’ailleurs près de Lantian que fut découvert l’Homme de Lantian, le plus vieil ancêtre des Chinois. Pendant plus de 1 100 ans, treize dynasties y établirent leur capitale, et elle resta ainsi le centre politique de la Chine depuis la dynastie Zhou jusqu’à la chute de la dynastie Tang au tout début du 10ème siècle. C’est dans cette province de Chine qu’a eu lieu en 1556 le tremblement de terre le plus meurtrier de l’histoire de l’humanité, où 830 000 personnes environ ont trouvé la mort. C’est dans cette région que vinrent se réfugier les communistes guidés par Mao Zedong à l’issue de la Longue Marche.

[4] les insurgés se peignant les sourcils pour se reconnaître