Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 3ème siècle > Marcus Flavius Valerius Constantius dit Constance 1er Chlore

Marcus Flavius Valerius Constantius dit Constance 1er Chlore

dimanche 13 octobre 2013 (Date de rédaction antérieure : 9 août 2011).

Marcus Flavius Valerius Constantius dit Constance 1er Chlore

Marcus Flavius Valerius Constantius dit Constance 1er Chlore

Comme à peu près tous les empereurs de cette époque, il était d’origine balkanique. Il naquit vers 250 dans une pauvre famille des rives du Danube. Comme beaucoup de jeunes gens pauvres de ces contrées danubiennes où l’esprit patriotique romain frisait le fanatisme, il s’engagea jeune dans l’armée et y fit une fort belle carrière. Dans les années 280, il était Præses [1] de Dalmatie [2]. C’est également vers cette époque qu’il rencontra une fille d’auberge nommée Hélène, la future sainte Hélène qui lui donna un fils : Constantin.

En 288, Constance devint le Préfet du Prétoire de Maximien Hercule. Cette promotion faisait de lui le 2ème personnage des provinces occidentales de l’Empire, Espagne, Gaule, Italie, Bretagne, dont Dioclétien avait confié la défense à son camarade Maximien.

Le 1er mai 293, Dioclétien décida d’adjoindre 2 empereurs adjoints, aux 2 empereurs régnants, lui-même et Maximien. C’était l’instauration de la Tétrarchie, ce gouvernement de 4 souverains que Dioclétien estimait indispensable pour assurer à la fois la sécurité des frontières et la stabilité du régime. Dioclétien s’attacha les services de Galère, tandis que, tout naturellement, Constance Chlore, qui était déjà le "bras droit" de Maximien, était adopté par lui et devenait à la fois son adjoint et son successeur putatif.

Dioclétien songea également que ce serait une bonne chose que d’unir les empereurs et leur adjoint par des liens familiaux. Galère épousa donc sa fille Valéria tandis que Constance se voyait contraint de répudier sa belle Hélène pour convoler avec Théodora, la fille aînée de Maximien. Il s’employa surtout à régler définitivement l’affaire Carausius, un problème dont Maximien, faute de temps, n’avait jamais pu venir à bout.

Il commença par liquider la tête de pont continentale de l’empire ennemi. Pendant l’été 293, il repoussa au-delà du Rhin les alliés francs de l’empereur breton puis mit le siège devant le port de Gesoriacum [3]. La ville fut prise après un siège très éprouvant.

Ce grave revers porta un coup fatal à l’usurpateur Carausius. Ses propres soldats se révoltèrent contre lui et l’assassinèrent. Cependant, la mort de celui-ci et la prise de Boulogne n’affaiblissaient l’Empire breton que d’un seul homme et d’un seul port. Allectus, le principal lieutenant de l’empereur défunt, prit aussitôt la succession de son chef, puis rapatria en Bretagne les légions les plus combatives ainsi que sa flotte intacte. Constance n’avait qu’à bien se tenir : outre-Manche, on l’attendait de pied ferme !

Constance prit son temps. Mieux valait en effet ne pas se lancer tête baissée dans cette expédition "outre-mer". La puissante flotte d’Allectus patrouillait constamment dans la Manche, et comme, d’autre part, le Nord de la Gaule n’était pas encore pacifié, il risquait fort de se trouver dans de sales draps si une révolte éclatait sur ses arrières tandis qu’il combattait en Bretagne. Avant de s’embarquer, il prit donc le temps de consolider sa position sur le continent, nouant des alliances avec les derniers partisans de feu Carausius, ou les éliminant.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de encyclopédie universalis /Constance 1er chlore/ petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 306

Notes

[1] gouverneur

[2] La Dalmatie est une région littorale de la Croatie, le long de la mer Adriatique, qui va de l’île de Pag, au nord-ouest, à Dubrovnik et la baie de Kotor au Monténégro au sud-est.

[3] Boulogne